Traitement en cours
Les fonds d'archives
Rechercher un fonds :
Ancien Régime | De 1789 à nos jours | Notaires de Paris | Archives de personnes, de familles, d'associations
Fonds d'archives

SAULCY (Louis-Félicien Caignart de). 328AP [344Mi].

Haut de page
Titre :
SAULCY (Louis-Félicien Caignart de). 328AP [344Mi].
Dates :
1773-1933
Niveau de description :
fonds

Histoire administrative/notice biographique

Louis-Félicien-Joseph Caignart de Saulcy (1807-1880) fut admis en 1826 à l’École polytechnique ; il en sortit deux ans plus tard pour entrer à l’École d’application de Metz. C’est là qu’il commença à se passionner pour les médailles et, devenu lieutenant d’artillerie, il réussit à mener de front ses obligations militaires et ses recherches d’archéologue et de numismate. Professeur de mécanique à l’École de Metz, il publia des études sur les monnaies de la ville et de ses évêques et un Essai de classification des suites monétaires byzantines, résultat de ses travaux de classement d’une précieuse collection de médailles byzantines. En 1841, il devint conservateur du musée d’artillerie à Paris, et, l’année suivante, l’Académie des inscriptions lui ouvrit ses portes. Il se spécialisa alors dans l’épigraphie orientale et entreprit en 1845 un grand voyage archéologique avec La Saussaye à travers l’Italie, la Grèce, la Turquie et l’Egypte. Cinq ans plus tard, accompagné de son fils et d’Édouard Delessert, il se rendit en Palestine. On doit à Saulcy de nombreux travaux de numismatique, des récits de voyages, et l’animation, comme président, de la commission instituée pour publier la carte de l’ancienne Gaule, commission qui donna une impulsion très vive aux recherches d’archéologie gauloise et latine en France.

Veuf de Melle de Brye en 1850, Saulcy épousa en secondes noces le 20 décembre 1852, Mlle de Billing, fille du ministre de France à Copenhague, bientôt dame d’honneur de l’impératrice Eugénie. Fréquentant ainsi la cour et apprécié par Napoléon III, il fut nommé en novembre 1859 sénateur. S’intéressant peu à la politique, il consacra tous ses loisirs à ses travaux d’érudition. A deux reprises, en 1863 et en 1869, il se rendit en Terre Sainte, et lorsqu’il s’éteignit en 1880, il rédigeait une description de sa collection de monnaies françaises de Philippe II à François Ier.

Modalités d'entrée

Prêt pour microfilm, 1972.

Description

344Mi/1-3 [328AP/1]. Généalogie des familles Caignart du Rotoy et Caignart de Saulcy, originaires de Flandre ; correspondance reçue par le baron de Saulcy et son épouse, née de Billing ; documentation rassemblée par M. de Saulcy pour son voyage archéologique en Syrie et au Liban en 1863 ; familles alliées : Billing, Lesseps et Boissy d’Anglas (XVIIIe-XIXe s.).

Conditions d'accès

Communication soumise à l’autorisation des ayants-droit.

Fonds consultable uniquement sur microfilms (344Mi/1-3).

Conditions d'utilisation

Reproduction soumise à l’autorisation des ayants-droit.

Langue des documents

Français

Sources complémentaires

Les Archives nationales possèdent sous la cote 329Mi, le microfilm du fonds Billing conservé aux Archives départementales du Haut-Rhin.

Des documents provenant de Louis Félicien Joseph Caignart de Saulcy sont également conservés à la Bibliothèque de l’Institut (Ms 2250-2301).

Bibliographie

Informations extraites de l’introduction du répertoire numérique de C. Bonazzi et M. Guillot.

Vapereau (G.), Dictionnaire universel des contemporains, Paris, 1858, page 1545.

Communication importante concernant les commandes. Cliquez ici