Traitement en cours
Fonds d'archives

LUCIUS (Jacques). 606AP.

Haut de page
Titre :
LUCIUS (Jacques). 606AP.
Dates :
1931-1975
Niveau de description :
fonds

Histoire administrative/notice biographique

Gendre de Raoul Dautry, Jacques Lucius (1905-1997), inspecteur général en Algérie (1940), fut détaché en Tunisie comme secrétaire général adjoint au gouvernement tunisien (1941-1943), puis nommé secrétaire général du protectorat de la France au Maroc (1944-1949). Maître des requêtes au Conseil d’État (1940-1962), il présida entre 1949 et 1956 les commissions d’études et de coordination des plans de modernisation et d’équipement des Territoires d’outre-mer au Commissariat général du Plan.

Jacques Lucius fut chargé, en octobre 1952, par le ministère des Affaires étrangères, de participer aux négociations avec le gouvernement sarrois concernant la délimitation du bassin dit du Warndt, dont la concession avait été amodiée par un contrat du 2 novembre 1949 intervenu entre la Régie des Mines de la Sarre et les Houillères du Bassin de Lorraine.

Il dirigea ensuite le groupe d’experts chargés des négociations franco-tunisiennes et franco-marocaines de 1954 à 1956. Il exerça en outre, de 1936 à 1961, la présidence de la Société de recherches et d’exploitation des pétroles en Tunisie (SEREPT). De 1956 à 1975, il fut administrateur et aussi président de la Société du Djebel Djerissa. Administrateur de la Compagnie des phosphates et du chemin de fer de Gafsa de 1956 à 1968, il négocia avec le gouvernement tunisien son entrée dans cette société comme dans celle du Djebel Djerissa.

Jacques Lucius fut chargé par les organismes fondateurs (Commissariat à l’énergie atomique et diverses sociétés françaises, allemande, italienne) de présider, depuis leur création, les deux premières sociétés de production d’uranium créées à l’initiative du Commissariat à l’énergie atomique hors des frontières de la France : la Compagnie des mines d’uranium de Franceville au Gabon (COMUF, 1957-1975) et la Société des mines de l’Aïr au Niger (SOMAÏF, 1967-1975).

Jacques Lucius fut enfin président de la Compagnie industrielle et financière de participations (Penhoët) de 1961 à 1973 et administrateur des Chantiers de l’Atlantique, de 1961 à 1969.

Modalités d'entrée

Don de monsieur Jacques Lucius, 1973-1975.

Description

606AP/1-6. Conventions passées entre la France et la Tunisie le 3 juin 1955. Négociations franco-marocaines de 1955-1956.

606AP/7-11. Jacques Lucius, président de la Société du Djebel Djerissa (Tunisie) de 1955 à 1966, et de la SEREPT (Société de recherches et d’exploitation des pétroles en Tunisie) de 1954 à 1962 : relations avec le gouvernement tunisien.

606AP/11. Négociations franco-sarroises en 1953 : concession du Warndt.

606AP/12-13. Paquebots Normandie, France et Queen Mary (1932-1936). Chantiers de l’Atlantique ; inauguration des pétroliers Esso Provence et Shell Magdala ; Compagnie des Chargeurs réunis.

606AP/14-18. Mise en valeur (spécialement minière) de l’Afrique du Nord, de l’Afrique noire francophone et de la Nouvelle-Calédonie. 1936-1974.

606AP/19. Présidence du Comité des zones d’organisation industrielle de l’Union française (1956-1957). Protection des investissements français à l’étranger (1950-1967). Dommages de guerre des armements rhénans français et de la Société française de navigation danubienne (1954). Station alpestre de Flaine.

606AP/20-27. Compagnie des mines d’uranium de Franceville (COMUF). 1957-1975.

606AP/28-35. Société des mines de l’Aïr (SOMAÏR). 1967-1975.

606AP/36-39. Exploitation des chemins de fer de l’État. 1928-1937.

Conditions d'accès

Communication libre, selon les modalités en vigueur aux Archives nationales.

Conditions d'utilisation

Reproduction autorisée, selon les modalités en vigueur aux Archives nationales.

Langue des documents

Français

Bibliographie

Who’s who, 1995-1996, page 1112.

Communication importante concernant les commandes. Cliquez ici