Traitement en cours
Fonds d'archives

GUIRAUD (Jean) et sa famille. 362AP.

Haut de page
Titre :
GUIRAUD (Jean) et sa famille. 362AP.
Dates :
XIXe-XXe siècles
Niveau de description :
fonds

Histoire administrative/notice biographique

Né à Quillan le 24 juin 1866, fils d’instituteur, Jean Guiraud décroche son agrégation d’histoire et géographie en 1888. En 1892, après trois années de séjour à l’École française de Rome où il participe à l’édition des registres pontificaux du XIIIe siècle, il obtient sa première nomination de professeur d’histoire au lycée de Sens (Yonne). Six ans plus tard il est nommé à l’université de Besançon où il occupe la chaire d’histoire et de géographie de l’Antiquité et du Moyen Âge. Parallèlement à son métier de professeur, il poursuit des travaux historiques mais surtout, se consacre à la défense de l’enseignement libre, ce qui lui vaut quelques différends avec son ministre de tutelle. Dès 1903, il participe à la création d’un quotidien, L’Éclair comtois. Acquis aux idées défendues par Jacques Piou, il prend la présidence du comité de l’Action libérale populaire du Doubs en 1905. En 1909, il crée son propre bulletin, Dieu, patrie, Liberté. Après deux échecs électoraux et quelques déboires avec des personnalités franc-comtoises, Jean Guiraud s’éloigne de l’action politique pour se consacrer aux associations catholiques de chefs de famille. Il est à l’origine de la fédération des associations des chefs de famille des départements du Doubs, de la Haute-Saône et du Territoire de Belfort dont il prend la présidence. Dans la foulée il organise une Union nationale dont il s’occupera durant de très nombreuses années. Depuis 1908, Jean Guiraud est le rédacteur en chef de la Revue des questions historiques, ayant succédé à Paul Allard à la tête de cette revue fondée par la famille de Beaucourt et propriété de celle-ci. À la fin de l’année 1916, les Assomptionnistes proposent à Jean Guiraud la corédaction de leur quotidien La Croix. Il accepte et assume cette lourde responsabilité jusqu’en 1939, année de sa démission. Jean Guiraud décède le 11 décembre 1953 à Saint-Martin-de-Bréthencourt (Yvelines), où il s’était retiré pour travailler à la rédaction d’ouvrages consacrés au Jansénisme et à la Révolution. Il avait épousé, en 1895, Marguerite Petit de Julleville qui lui a donné dix enfants.

Modalités d'entrée

Dons, 1954-2011.

Description

362AP/1- 187. Papiers de Jean Guiraud.

362AP/1-79. Jean Guiraud, vie privée et familiale.

  • 362AP/1-11. Papiers et documents personnels, travaux scolaires et universitaires, souvenirs, distinction honorifique, questions domestiques, biens. 1878- 1953 et s. d.
  • 362AP/12-55. Correspondance familiale. 1875-1953 et s. d.
  • 362AP/56-79. Correspondance avec des amis et relations. 1878-1953 et s. d.
  • 362AP/56-63. L’enfance et les années de formation. 1878-1950 et s. d.
  • 362AP/64-66. Jean Guiraud, membre de l’École française de Rome. 1889-1945 et s. d.
  • 362AP/67-71. Amitiés et relations nouées après les années d’études. 1893-1953 et s. d.
  • 362AP/72-79. Vie en société et mondanités. 1885-1953 et s. d.

362AP/80-144. Jean Guiraud, carrière professionnelle.

  • 362AP/80-88. L’enseignant. 1888-1940 et s. d.
  • 362AP/89-111. Le journaliste. 1914-[1952] et s. d.
  • 362AP/89-90. Relations avec le monde de la presse. 1916-[1952] et s. d.
  • 362AP/91-111. Jean Guiraud, journaliste à La Croix. 1914-1951 et s. d.

362AP/112-144. L’historien. 1660-1953 et s. d.

  • 362AP/112-132. Travaux personnels : documentation rassemblée. 1660-[1933] et s. d.
  • 362AP/133. Articles et texte de conférence. 1909-1942.
  • 362AP/134-141. Correspondance. 1887-1953 et s. d.
  • 362AP/142-144. La Revue des questions historiques. 1890-1939 et s. d.

362AP/145-187. Le militant chrétien.

  • 362AP/145-147. Relations de Jean Guiraud avec l’Épiscopat. 1893-1949 et s. d.
  • 362AP/148-151. Relations avec des personnalités du monde politique et religieux, associatif, intellectuel, avec des organisations et mouvements associatifs. 1889-1952 et s. d.
  • 362AP/152-186. Action de Jean Guiraud sur le terrain. 1885-1954 et s. d.
  • 362AP/152. Articles de presse concernant ou évoquant Jean Guiraud et ses combats. 1916-1954 et s. d.
  • 362AP/153. Les premières années. 1886-1912 et s. d.
  • 362AP/154. Publication d’articles. 1890-1916 et s. d.
  • 362AP/155-164. L’Action libérale populaire (A.L.P.). 1889-1932 et s. d.
  • 362AP/165-174. Les associations catholiques de chefs de famille (A.C.C.F.). 1907- 1948 et s. d.
  • 362AP/175-181. La défense de l’enseignement libre. 1906-1952 et s. d.
  • 362AP/182-186. Les sollicitations. 1885-1953 et s. d.
  • 362AP/187. Correspondances incomplètes reçues par Jean Guiraud. 1887-1939 et s. d.

362AP/188-237. Papiers des membres de la famille de Jean Guiraud.

362AP/238-242. Documents divers. 1885-1949 et s. d.

362AP/243. Lettres de Jean et Marguerite Guiraud à Monique et François Bertrand. 1919-1944.

Conditions d'accès

Communication libre, selon les modalités en vigueur aux Archives nationales, sauf pour :

  • 362AP/15, 21, 26, 29, 34, 37, 45-46, 49, 55, 207, 210, 225, 227-228 et 230 : communication soumise à l’autorisation des ayants-droit.

Conditions d'utilisation

Reproduction autorisée, selon les modalités en vigueur aux Archives nationales, sauf pour :

  • 362AP/15, 21, 26, 29, 34, 37, 45-46, 49, 55, 207, 210, 225, 227-228 et 230 : reproduction soumise à l’autorisation des ayants-droit.

Langue des documents

Français

Sources complémentaires

Voir aussi le fonds de Monseigneur Audollent conservé aux Archives nationales sous la cote 466AP.

Bibliographie

Ledeur (chanoine Étienne), "Un universitaire engagé, Jean Guiraud, professeur à l’université de Besançon (1898-1917)", dans Académie des Sciences, Belles-Lettres et Arts de Besançon, procès-verbaux et mémoires, 1966, vol. 176, p. 151-183.

Tribout de Morembert, notice biographique de Jean Guiraud, dans Dictionnaire de biographie française, Paris, Letouzey et Ané, 1933-, t. 17, 1989, col. 312-314.

Biget (Jean-Louis), Notice biographique de Jean Guiraud, dans Dictionnaire biographique des historiens français et francophones, sous la dir. de Christian AMALVI, Paris, la Boutique de l’histoire, 2004, p. 146-147.

Communication importante concernant les commandes. Cliquez ici