Traitement en cours
Fonds d'archives

AURILLAC (Jean et Michel). 365AP.

Haut de page
Titre :
AURILLAC (Jean et Michel). 365AP.
Dates :
1952-1974
Niveau de description :
fonds

Histoire administrative/notice biographique

Jean Aurillac (1903-1967) fut directeur de l’Intérieur du gouvernement général de l’A.O.F. (1948-1949), gouverneur de la France d’outre-mer (1953), chef du service des affaires culturelles du ministère des Affaires étrangères, chargé des relations avec les États associés (1955-1958), consul général de France à Singapour (mai 1958) et ministre de France en Albanie (1961-1963).

Son fils, Michel Aurillac (né en 1928), ancien élève de l’École nationale d’administration et maître des requêtes au Conseil d’État, a fait partie en 1958 du groupe de travail, présidé par Michel Debré, chargé de préparer la nouvelle Constitution. Directeur de cabinet de Léopold Sendar Sengor (ministre-conseiller du gouvernement, 1959), Michel Aurillac a ensuite présidé la section du contentieux de la Cour suprême du Sénégal (1960). Réintégré au Conseil d’État (1963), il a été conseiller technique au cabinet de Georges Pompidou, alors Premier ministre, puis préfet de l’Indre (1965), secrétaire général de la préfecture de la région parisienne (1969), préfet de l’Essonne (1969), de la région Picardie et du département de la Somme (1973-1974), de la région Provence-Côte d’Azur et du département des Bouches-du-Rhône (1976-1977). Il a été député de l’Indre de 1978 à 1981 et à nouveau à partir de 1986, ainsi que vice-président du conseil général du même département de 1985 à 1992. Michel Aurillac a été ministre de la Coopération de 1986 à 1988, dans le gouvernement de Jacques Chirac. Depuis 1997, il est vice-président de la cour d’arbitrage de la chambre de commerce internationale.

Modalités d'entrée

Dépôt, 1976-2011.

Description

365AP/1-5. Graffeuil, résident général au Tonkin (Annam). 1915-1930.

365AP/6, 118-119. Jean Aurillac. 1930-1958.

  • 365AP/6. Journal d’internement par les Japonais à Saïgon et Loc Nin, de mars à octobre 1945, rapports, notes, correspondance, imprimés, conférences. 1945-1958.
  • 365AP/118. Carrière en Indochine. 1930-1947.
  • 365AP/119. Conseiller technique au Ministère des affaires étrangères. 1955-1956.

365AP/7-117 et 120-130. Michel Aurillac. 1956-2002.

  • 365AP/7-85. Algérie (1956-1958). Conseil d’État (1953-1965). Constitution de 1958. Sahara. Afrique (1958-1964). Cabinet du Premier ministre (1963-1967). Préfecture de l’Indre (1968-1969). Préfecture de l’Essonne (1969-1973). Préfecture de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur et préfecture des Bouches-du-Rhône (1977). Députation de l’Indre (1978-1981).
  • 365AP/120. Carrière et Conseil d’État et dans l’administration préfectorale. 1951- 1987.
  • 365AP/86-107, 116, 121-123. Ministre de la Coopération du gouvernement Chirac de 1986-1988. 1986-1996.
  • 365AP/108-115. Député de l’Indre. 1986-1988
  • 365AP/124. Mandats électoraux. 1983-1992 et s. d.
  • 365AP/125. Président du Club 89. 1981-1994.
  • 365AP/117-126. Participation à des colloques internationaux. 1966-1979, 1992, 1995.
  • 365AP/127. Avocat chez Vovan et Associés. 1991-1993.
  • 365AP/128-130. Vice-président de la cour d’arbitrage de commerce internationale. 1998- 2002.

365AP/131-138. Supplément non classé. Michel Aurillac : colloques et conférences, affaires judiciaires, gestion de copropriétés, correspondances, affaires relatives au génocide rwandais. 1971-2007.

Conditions d'accès

Communication soumise à l’autorisation des ayants-droit.

Conditions d'utilisation

Reproduction soumise à l’autorisation des ayants-droit.

Langue des documents

Français

Sources complémentaires

Les Archives nationales conservent des enregistrements d’entretiens avec Michel Aurillac (2 AV 7 à 19).

Bibliographie

Yvert (Benoît), Dictionnaire des ministres (1789-1989), Paris, Perrin, 1990, page 877.

Communication importante concernant les commandes. Cliquez ici