Traitement en cours
Fonds d'archives

RÉVILLIOD (famille). 56AP.

Haut de page
Titre :
RÉVILLIOD (famille). 56AP.
Dates :
1919-1938
Niveau de description :
fonds

Histoire administrative/notice biographique

Docteur en droit, Hippolyte Augustin Révilliod (1859- ?) fut avocat puis juge suppléant au tribunal civil de Grenoble en 1888. Il fut ensuite conseiller légal au ministère de la Justice du Japon, puis professeur à l’université de Tokyo, de février 1889 à 1892. Il fut enfin mis à la disposition du président du Conseil, ministre des Affaires étrangères, le 6 août 1920, et détaché en qualité d’assistant juridique à la section d’Autriche de la Commission de réparation.

Licencié en droit, Pierre Joseph Révilliod (1895-1971) fut successivement chef du cabinet de son père Hippolyte Augustin, préfet des Hautes-Alpes, sous-préfet de Sartène (1920), secrétaire général de Loir-et-Cher (1923), sous-préfet de Villeneuve-sur-Lot et de la Flèche (1926) et directeur de cabinet des ministres de l’Intérieur dans les cabinets Doumergue (1934), Sarraut (1936) et Chautemps (1938).

Historique de la conservation

Le fonds de Révilliod tel qu’il est arrivé aux Archives nationales est incomplet. Des 50 dossiers qu’il comprenait primitivement, comme on peut le voir par l’inventaire placé à la fin du classement, 33 seulement ont été conservé, répartis en 46 articles. Les 17 dossiers manquant se répartissaient comme suit :

1) cabinet Doumergue : 2 sur 12 (débats de la Chambre et du Sénat coté 3, aménagement de la région parisienne coté 4) ;

2) cabinet Sarraut : 4 sur 24 (dissolution de l’Action française coté 20, dossier spécial du président n°21, bilan général de l’activité du ministère n°22, débats de la Chambre et du Sénat n°23)

3) cabinet Chautemps : 11 sur 14 (dossiers d’information quotidienne –n°1-6-, débats parlementaires et crise ministérielle –n°7-9, situation extérieure partie des n°7 et 13, dossier spécial du président n°10, C.S.A.R - n°11).

Il faut ajouter à ces disparitions quelques lacunes peu nombreuses, dans les dossiers qui nous sont parvenus. Au total, les deux-tiers seulement du fonds sont conservés. Les papiers relatifs aux cabinets Doumergue et Sarraut sont à peu près intacts, ceux de Chautemps sont pour la plupart perdus.

Modalités d'entrée

Don de monsieur Pierre Révilliod, 1943-1947.

Description

56AP/1. Hippolyte-Augustin Révilliod, conseiller juridique de la Commission des réparations, section de l’Autriche. 1919-1921.

56AP/1(suite)-46. Son fils, Pierre Révilliod, préfet, directeur de cabinet du ministre de l’Intérieur dans les cabinets Doumergue, Sarraut et Chautemps. 1934-1938.

Conditions d'accès

Communication libre, selon les modalités en vigueur aux Archives nationales.

Conditions d'utilisation

Reproduction autorisée, selon les modalités en vigueur aux Archives nationales.

Langue des documents

Français

Bibliographie

Bargeton (René), Dictionnaire biographique des préfets (1870-1982), Paris, 1994, pages 469-470.

Communication importante concernant les commandes. Cliquez ici