Traitement en cours
Fonds d'archives

FRANÇOIS (Michel). 636AP.

Haut de page
Titre :
FRANÇOIS (Michel). 636AP.
Dates :
XXe siècle
Niveau de description :
fonds

Histoire administrative/notice biographique

Michel François (1906-1981) était docteur ès lettres, archiviste-paléographe (sorti major de l'École des chartes en 1927), diplômé de l'École pratique des hautes études. Membre de l'École française de Rome en 1932, il en profita pour travailler à sa thèse de doctorat sur le cardinal de Tournon et s'orienta, grâce à ses recherches, vers l'histoire du XVIe siècle. Rentré en France, il fut attaché en 1933 au cabinet des manuscrits de la Bibliothèque nationale. Archiviste puis conservateur adjoint aux Archives nationales de 1936 à 1953, il publia durant cette période la Correspondance du Parlement de Paris du XIVe au XVIe siècle. Mobilisé en 1939 avec le grade de capitaine breveté d'état-major, il fut arrêté en 1943 pour fait de résistance et incarcéré à la prison de Fresnes. En janvier 1945, il fut détaché auprès du gouvernement militaire de la zone d'occupation en Allemagne où il occupa, d'avril 1946 à juillet 1949, les fonctions de directeur du service des beaux-arts.

Professeur d'histoire du Moyen Age à l'Institut catholique de Paris (1949), membre du Centre national de la recherche scientifique (1950-1966), Michel François fut également secrétaire général du Comité international des sciences historiques et assura pendant trente ans (1950-1980) la coordination du mouvement historique international. En 1952, il quitta ses fonctions de président de la Société des antiquaires de France, dirigea la Publication internationale des sciences historiques et devint l'année suivante professeur d'histoire des institutions de la France à l'École des chartes. En 1954, il succéda à Charles Samaran comme secrétaire de la Société de l'histoire de France. Doyen (1964) puis doyen honoraire (1970) de la faculté libre des lettres de Paris, il fut élu membre de l'Institut, Académie des inscriptions et belles-lettres. Enfin, de 1970 à 1976, il dirigea l'École des chartes, enseignant simultanément à l'École des chartes l'histoire des institutions médiévales et modernes, à la Sorbonne, les sources d'archives, et à l'Institut de France, l'histoire de France. En juillet 1981, alors président de l'Académie des inscriptions et belles-lettres, il décéda brusquement à son domicile parisien.

Michel François fut l'auteur d'un grand nombre d'ouvrages historiques, dont : Histoire des comtes et du comté de Vaudémont, Correspondance du cardinal de Tournon, Le Cardinal François de Tournon, homme d'État, diplomate, mécène et humaniste, L'Heptaméron de Marguerite de Navarre, Lettres de Henri III, roi de France.

Modalités d'entrée

Don de monsieur Étienne François, 2001.

Description

636AP/1. Conseil international des musées. 1970-1977.

636AP/1 et 7. Société de l'histoire de France. 1948-1966.

636AP/2. Association des archivistes de l'Église de France, 1975-1977. Correspondance départ, 1954-1959. Brochures et tirés à part.

636AP/3. Correspondance reçue par Michel François pendant la Seconde Guerre mondiale. 1939-1944.

636AP/4 et 8. Correspondance et factures provenant d'Honoré Champion. 1907-1910.

636AP/5- 6. CNRS. 1948-1955.

636AP/9-10. Photographies ; plaques de verre ; notes de recherches ; brochures, tirés à part.

636AP/11. Enregistrements d'assemblées générales du Comité international des sciences historiques.

Conditions d'accès

Communication libre, selon les modalités en vigueur aux Archives nationales.

Conditions d'utilisation

Reproduction autorisée, selon les modalités en vigueur aux Archives nationales.

Langue des documents

Français

Sources complémentaires

Les Archives nationales conservent les archives du Comité international des sciences historiques (105AS).

Bibliographie

Who's who du XXe siècle, page 850.

Attention ! Restrictions du jour. Cliquez ici pour en savoir plus.