Traitement en cours
Fonds d'archives

BRETON (Jules). 398AP.

Haut de page
Titre :
BRETON (Jules). 398AP.
Dates :
1896-1940
Niveau de description :
fonds

Histoire administrative/notice biographique

Né à Courrières (Pas-de-Calais), le 1er avril 1872, Jules-Louis-Émile Breton était ingénieur chimiste. Il avait à peine vingt-six ans lorsqu’il fut élu député du Cher, en mai 1898, comme candidat républicain socialiste. Il ne se démit de son mandat que le 15 février 1921, pour siéger au Sénat. Président de la Commission d’assurance et de prévoyance sociale au Sénat, il s’intéressa au sort des familles nombreuses et se fit le rapporteur de nombreuses lois sociales : loi Breton sur la réparation des maladies professionnelles, loi sur l’emploi des composés du plomb dans la peinture en bâtiment. Membre de la Commission du Règlement de la Chambre, ce fut lui qui soumit le projet de loi de réforme électorale sur la représentation proportionnelle. Orientant ses travaux de savant vers la création de voitures blindées, il fut désigné en septembre 1914 pour siéger à la Commission supérieure des Inventions intéressant la Défense nationale. Sous-secrétaire d’État des Inventions intéressant la Défense nationale, il fut nommé directeur des Inventions, Etudes et Expériences techniques dans le premier cabinet Painlevé du 12 septembre 1917. Après la chute du ministère, il resta chargé des fonctions de Directeur des Recherches scientifiques et industrielles et des Inventions de juillet 1919 à novembre 1922, date à laquelle l’organisme fut transformé en un Office national des Recherches scientifiques et industrielles et des Inventions. C’est à cette époque que fut créé le Salon des Arts ménagers dont les bénéfices étaient destinés à l’Office. Dépendant du ministère de l’Instruction publique et des Beaux-Arts, puis, à partir de 1932, du ministère de l’Education nationale, l’Office fut supprimé par le décret du 24 mai 1938 qui décida la création du Centre national de la recherche scientifique appliquée. Entre-temps, de janvier 1920 à janvier 1921, Breton avait également été ministre de l’Hygiène, Assistance et Prévoyance sociales. Son action en faveur du relèvement de la natalité et de la protection de la famille lui valut le surnom de “ ministre de la natalité ”.

Ses recherches scientifiques l’avaient désigné en 1920 pour succéder à Adolphe Carnot à l’Académie des sciences. Après un échec aux élections législatives d’octobre 1929, il ne se consacra plus qu’à ses travaux scientifiques. Directeur de la revue l’ Encyclopédie parlementaire des sciences politiques et sociales, il laissa à sa mort, le 2 août 1940, de nombreux ouvrages sur les rayons X et les ampoules radiographiques, les chars d’assaut, le plomb et ses composés.

Modalités d'entrée

Don de monsieur Paul Breton, 1976.

Description

398AP/1-2. Jules Breton, député du Cher de 1898 à 1921, sénateur du Cher de 1921 à 1930.

398AP/3-16. Sous-secrétaire d’État des Inventions intéressant la Défense nationale, puis directeur des Inventions, études et expériences techniques intéressant la Défense nationale : dossiers d’études sur les recherches et inventions dans le domaine de l’armement. 1916-1919.

398AP/17-19. Directeur des recherches scientifiques et industrielles et des inventions : installations expérimentales de Bellevue, budget, personnel, dossiers d’études. 1919-1922.

398AP/20-22. Ministre de l’Hygiène, Assistance et Prévoyance sociales : organisation, budget, action en faveur de la natalité, assistance publique, santé et hygiène. 1920-1921.

398AP/23-31. Directeur de l’Office national des recherches scientifiques et industrielles et des inventions : création, régime financier, salon des arts ménagers, budget, personnel, recherches à but militaire, exposition internationale de 1937. 1922-1938.

398AP/32-33. Centre national de la recherche scientifique appliquée : recherches menées au laboratoire de Bellevue pour le compte du ministère de la Défense nationale. 1938-1940.

398AP/34. Papiers personnels : liste de ses brevets d’invention, l’Encyclopédie parlementaire des Sciences politiques et sociales, comités et sociétés, correspondance.

398AP/35-73. Directeur des inventions : rapports sur les propositions d’inventions, albums de photographies, photographies isolées, organisation et activité des services des inventions, études et expériences techniques, 1916-1918. Directeur de l’Office national des recherches scientifiques et industrielles et des inventions : fonctionnement et suppression de l’office, 1925-1940, recherches et inventions de Jules-Louis et Paul Breton, 1907-1940.

398AP/73-83. Secrétariat. 1917-1930.

398AP/84-88. Archives de ses fils, Paul et André Breton : archives privées, Salon des Arts ménagers, photographies relatives notamment à la Seconde Guerre mondiale.

Conditions d'accès

Communication libre, selon les modalités en vigueur aux Archives nationales.

Conditions d'utilisation

Reproduction autorisée, selon les modalités en vigueur aux Archives nationales.

Langue des documents

Français

Bibliographie

Informations extraites de l’introduction du répertoire numérique détaillé de V. de Becdelièvre.

Yvert (Benoît), Dictionnaire des ministres (1789-1989), Paris, Perrin, 1990, page 387.

Communication importante concernant les commandes. Cliquez ici