Traitement en cours
Les fonds d'archives
Rechercher un fonds :
Ancien Régime | De 1789 à nos jours | Notaires de Paris | Archives de personnes, de familles, d'associations
Fonds d'archives

COMBES (Émile). 73AP.

Haut de page
Titre :
COMBES (Émile). 73AP.
Dates :
1902-1905
Niveau de description :
fonds

Histoire administrative/notice biographique

Du petit séminaire de Carcassonne à l’École des carmes à Paris et au grand séminaire d’Albi, Émile Combes (1835-1921) aspira à l’état ecclésiastique, puis il rompit avec l’Église et vint à Paris faire des études de médecine, avant d’aller exercer à Pons (Charente-Maritime), dont il devint maire en 1875. Sénateur de la Charente-Inférieure à partir de 1885, il fut vice-président du Sénat en 1894 et 1895. Ministre de l’Instruction publique, des Beaux-Arts et des Cultes dans le cabinet Bourgeois (1895-1896), il fut désigné par Waldeck-Rousseau pour lui succéder à la tête du gouvernement le 7 juin 1902 avec le portefeuille de l’Intérieur et des Cultes. Il accentua la politique de son prédécesseur dans un sens anticlérical. Les congrégations religieuses furent privées de leur droit à l’enseignement. Le " petit père Combes " n’eut pas le temps de réaliser la séparation de l’Église et de l’État, le cabinet étant obligé de se retirer le 24 janvier 1905 suite au scandale " des fiches " appliquées à l’armée et aux fonctionnaires.

Modalités d'entrée

Don de monsieur Bizardel, son neveu, directeur des Beaux-Arts de la ville de Paris, 1946.

Description

73AP/1. Félicitations adressées à Émile Combes pour sa politique laïque et anticléricale, classées par départements. 1902-1905.

Conditions d'accès

Communication libre, selon les modalités en vigueur aux Archives nationales.

Conditions d'utilisation

Reproduction autorisée, selon les modalités en vigueur aux Archives nationales.

Langue des documents

Français

Sources complémentaires

André et René Bron, petits-fils du ministre, ont donné aux Archives départementales de Charente-Maritime vingt-deux cartons, dix liasses et un volume relié (13 J 1 à 81) : manuscrit des Mémoires du ministre ; documents originaux et notes sur les élections, les affaires de politique locale, l’enseignement, la marine, les partis politiques, la politique religieuse et coloniale, les “ fiches ”, les affaires Humbert et Dreyfus, la Guerre de 1914-1918 ; correspondance ; manuscrits de discours ; imprimés ; documentation réunie par les descendants du ministre.

Bibliographie

Yvert (Benoît), Dictionnaire des ministres (1789-1989), Paris, 1990, page 417.

Tourtier-Bonazzi (Chantal de) et Pourcelet (François), Guide des papiers des ministres et secrétaires d’État de 1871 à 1974, Paris, 1984, page 74.

Communication importante concernant les commandes. Cliquez ici