Traitement en cours
Les fonds d'archives
Rechercher un fonds :
Ancien Régime | De 1789 à nos jours | Notaires de Paris | Archives de personnes, de familles, d'associations
Fonds d'archives

MAUREPAS (fonds et collection). 257AP.

Haut de page
Titre :
MAUREPAS (fonds et collection). 257AP.
Dates :
XIVe-XIXe siècles
Niveau de description :
fonds

Histoire administrative/notice biographique

Secrétaire des commandements de Marie de Médicis et secrétaire d’État (1610), Paul Phélypeaux, seigneur de Pontchartrain (1569-1621) traita avec Condé. Il suivit Louis XIII au siège de Montauban, y tomba malade et fut transporté à Castelsarrazin où il mourut.

Son petit-fils, Louis Phélypeaux, comte de Pontchartrain (1643-1727), fut conseiller au parlement de Paris en 1661. Il acheta en 1667 la charge de premier président au parlement de Bretagne. Intendant des finances en 1687, il devint contrôleur général des finances en 1689. Il fut ministre secrétaire d’État de la Marine et de la Maison du roi, en 1690, à la mort de Seignelay. Chancelier de France en 1699, il défendit les privilèges de l’Église gallicane et donna sa démission en 1714.

Son fils, Jérôme de Pontchartrain (1674-1747), d’abord conseiller au parlement de Paris (1691), fut nommé secrétaire d’État, en survivance de son père, en 1693, et entra en fonction en 1699. Après la mort de Louis XIV, il se démit de sa charge de secrétaire d’État de la Maison du roi, en faveur de son fils, Jean-Frédéric Phélypeaux, comte de Maurepas (1701-1781). En 1723, Maurepas reçut, en outre, le département de la Marine. En janvier 1738, il fut promu ministre d’État. Disgrâcié pour une épigramme contre Madame de Pompadour en 1749, Maurepas fut exilé à Bourges puis à Pontchartrain. A l’avènement de Louis XVI, il fut rappelé aux affaires en qualité de ministre d’État et de président du conseil des finances. Il s’adjoignit des ministres réformateurs comme Turgot et Necker. Mais il ne sut pas les défendre des intrigues de la Cour. Son secrétaire publia sous son nom des Mémoires.

La sœur de Maurepas avait épousé Louis-Jules Mancini Mazarini, duc de Nivernais (1716-1798), ambassadeur à Rome (1748-1752), Berlin (1756) puis Londres (1762-1763), et ministre d’État dans le cabinet Necker. Le duc de Nivernais fit de nombreuses traductions en vers de Virgile, Properce, Ovide, Anacréon, Métastase, Milton et l’Arioste. Sa Correspondance, son Théâtre et ses Discours ont été publiés en 1807.

Historique de la conservation

Le fonds Maurepas a été dispersé lors de la vente qui en a été faite à New-York, en 1962 : voir le catalogue The Maurepas papers. A unique collection of French XVIII century historical documents. Property of a continental private owner sold by his order, Parke-Bernet Galleries, New York, 1962, in-8°, 117 p. La majorité des documents a été achetée par la Cornell University, Ithaca, et l’université de Rochester (New York), à l’exception de ceux donnés aux Archives nationales.

Modalités d'entrée

Dons du comte Jean de Chabannes de La Palice, 1962, complétés par des achats, 1971-1998.

Description

257AP/1-3. Paul de Pontchartrain, secrétaire d’État, Louis de Pontchartrain, chancelier de France et Jérôme, son fils, secrétaire d’État. 1619-1710.

257AP/4-27. Administration de la Maison du roi, Marine, Affaires étrangères, pendant les fonctions exercées par le ministre Jean-Frédéric Phélypeaux, comte de Maurepas. XVIIIe siècle.

257AP/28. Manuscrits littéraires du duc de Nivernais. XVIIIe siècle.

257AP/29-32. Collection rassemblée par les descendants de Maurepas. XVIe-XVIIIe siècles.

257AP/33-41. Travaux d’érudition du comte Jean de Chabannes de La Palice. XXe siècle.

Conditions d'accès

Communication libre, selon les modalités en vigueur aux Archives nationales.

Conditions d'utilisation

Reproduction autorisée, selon les modalités en vigueur aux Archives nationales.

Langue des documents

Français

Sources complémentaires

Les Archives nationales conservent, sous la cote 108Mi/1 et 108Mi/2, un microfilm de papiers Maurepas.

Les Archives départementales des Yvelines conservent un fonds Pontchartrain sous la cote 48 J et des titres de propriété sous la cote E 2908.

Bibliographie

Boinard (Luc), Les Phélypeaux. Une famille de ministres sous l’Ancien Régime, Paris, 1986, 208 p.

Lieppe (Denis), "L’étrange destin des archives Maurepas", dans Les passions d’un historien. Mélanges en l’honneur de Jean-Pierre Poussou, Paris, PUPF, 2010, pp. 513-525.

Picciola (André), Le comte de Maurepas, Versailles et l’Europe à la fin de l’Ancien Régime, Paris, 1999, 490 pages.

Communication importante concernant les commandes. Cliquez ici