Traitement en cours
Fonds d'archives

III. Comptes

Haut de page
Titre :
III. Comptes
Niveau de description :

Description

Le noyau de ce titre fut constitué en 1792 et 1793 lorsque la Commission des monuments, composée de savants, réussit à faire réserver pour la Nation un ensemble de 467 registres et liasses de comptes prélevés à la hâte et au hasard dans les dépôts de la Chambre des comptes, dont le contenu était alors mis à l'encan. La collection fut accrue par la suite. Elle subit en revanche, sous la Restauration, de graves pertes causées par les pilleurs de parchemins : un récolement effectué en 1830 nous révèle en effet que 135 comptes des années 1356 à 1673 avaient disparu et que 124 autres, des années 1335 à 1670, avaient été mutilés. De nombreux volumes présentent donc des lacunes, soit pour la raison qui vient d'être dite, soit parce qu'ils sont formés de fragments récupérés. Ajoutons que, dès le XVIe siècle et surtout aux XVIIe et XVIIIe siècles, beaucoup de comptes royaux étaient établis en plusieurs volumes et que, le plus souvent, un seul de ces volumes nous est parvenu. La présente collection de comptes est donc en somme un "échantillonnage", qui n'en est pas moins très précieux.

À côté des comptes proprement dits et des pièces de comptabilité figurent de nombreuses pièces de nature très variée se rapportant surtout au fonctionnement des services des Maisons royales (notamment dans les articles K//502 à 507, K//520 à 522 et K//527 à 530/1). Enfin les archives de l'hôpital militaire des gardes françaises forment un petit fonds particulier (K//523 à 526), de caractère essentiellement domanial, dont la présence s'explique probablement par un rapprochement forcé avec la Maison militaire du roi.

Communication importante concernant les commandes. Cliquez ici