Traitement en cours
Fonds d'archives

CHEVALIER (Jacques). 684AP.

Haut de page
Titre :
CHEVALIER (Jacques). 684AP.
Dates :
1892-1969
Niveau de description :
fonds

Histoire administrative/notice biographique

Jacques Chevalier naît à Cérilly (Allier) le 13 mars 1882. Il est le fils du général Georges Chevalier. Il entre à l’École normale supérieure en 1900 et étudie également à Oxford. Il est professeur à la faculté des lettres de Grenoble jusqu’en 1940 et est un ami et disciple de Henri Bergson.

Il est nommé secrétaire général à l’Instruction publique le 11 septembre 1940 et obtient le 14 décembre 1940 le poste de secrétaire d’État à l’Instruction publique et à la jeunesse qu’il conserve jusqu’au 24 février 1941. Il devient alors secrétaire d’État à la Famille et à la santé jusqu’à son départ du gouvernement le 12 août 1941. Il a pour secrétaire particulier, pendant cette période, Claude Blanc.

Retiré à Cérilly, il y est arrêté par le maquis le 25 juin 1944. Jugé, il est condamné à vingt ans de travaux forcés, à la dégradation nationale et à la confiscation de ses biens. Sa peine est bientôt commuée en quatre ans de prison pour « atteinte à la sûreté de l’État » en raison de ses menées contraires aux principes laïcs de la constitution française. Il bénéficie d’une mesure de libération conditionnelle le 6 mars 1947. Il décède le 19 avril 1962 à Cérilly.

Il est l’auteur de nombreux ouvrages de philosophie dont une Histoire de la pensée.

Notices des producteurs d'archives

Historique de la conservation

Les papiers de Jacques Chevalier ont été conservés par sa famille jusqu’au 29 décembre 2011, date à laquelle ils ont été donnés aux Archives nationales par son fils aîné, François Chevalier.

Quelques dossiers se rapportant principalement à l’action publique de Jacques Chevalier dans le gouvernement de Vichy ont été conservés par son secrétaire particulier de l’époque, Claude Blanc, et donnés par ses petites-filles en 2017.

Modalités d'entrée

Dons des familles Chevalier et Blanc, 2011-2017.

Description

Les papiers de Jacques Chevalier sont révélateurs d’une homme érudit et conservateur, possédant une profonde culture de l’écrit. Depuis son plus jeune âge jusqu’à la veille de sa mort, Jacques Chevalier tient des carnets, conservés dans leur quasi-totalité. S’y ajoutent une importante correspondance familiale, amicale et professionnelle, ainsi que de très nombreuses notes de lecture et de travail. Ses activités de professeur et conférencier, en France et à l’étranger, ainsi que les quelques mois passés au gouvernement de Vichy sont également bien documentés.

684AP/1-684AP/2. Carnets de Jacques Chevalier. 1893-1962.

684AP/3-684AP/4. Famille Chevalier. 1917-1925.

684AP/5. Guerre de 14-18. 1915-1918.

684AP/6-684AP/7. Thèses de Jacques Chevalier. 1912-1914.

684AP/8. Éléments de carrière. 1902-1960.

684AP/9-684AP/29. Correspondance. 1896-2005.

684AP/30-684AP/31. Activités en France et à l’étranger. 1908-1961.

684AP/32. Conférences et exposés. 1920-1960.

684AP/33-684AP/36. Gouvernement de Vichy. 1940-1944.

684AP/37. Détention à Fresnes. 1944.

684AP/38. Mémoire et histoire de Jacques Chevalier. 1962-1982.

684AP 39-684AP/40. Publications de Jacques Chevalier et autres publications. 1921-1960.

684AP/41-684AP/59. Notes de travail de JC relatives à des livres, des articles ou des conférences. S. d.

684AP/60. Supplément en cours de classement. Pour toute information, contacter le département des archives privées (dap.an@culture.gouv.fr).

Conditions d'accès

Communication soumise à l’autorisation des ayants-droit.

Conditions d'utilisation

Reproduction soumise à l’autorisation des ayants-droit.

Langue des documents

Français

Sources complémentaires

Documents conservés aux Archives nationales, site de Pierrefitte-sur-Seine :

• Dossier de carrière de Jacques Chevalier, doyen de la faculté des Lettres de Grenoble : F/17/25487 et F/17/27276.

• Documents concernant le procès de Jacques Chevalier (1944) : 3W/28, 3W/35, 3W/136.

Communication importante concernant les commandes. Cliquez ici