Traitement en cours
Les fonds d'archives
Rechercher un fonds :
Ancien Régime | De 1789 à nos jours | Notaires de Paris | Archives de personnes, de familles, d'associations
Fonds d'archives

LOUIS (Robert et Mireille). 748AP.

Haut de page
Titre :
LOUIS (Robert et Mireille). 748AP.
Dates :
XXe siècle
Niveau de description :
fonds

Histoire administrative/notice biographique

Robert Jules Henri Louis, dit Robert Louis, est né à Douai (Nord) le 20 février 1902. Il est le fils d’Ernest Jules Louis et de Anna Georgina Dropy. En avril 1927, à Saint-Mandé (Val-de-Marne), il épouse Marcelle Andrée Dion d’où naît leur fille Mireille en 1930.

Ingénieur textile de formation, Robert Louis entre d’abord dans la carrière militaire, puis il devient officier de réserve et est détaché au Service historique de l’armée entre 1939 et 1944.

Très tôt, il s’intéresse aux arts symboliques ; dès 1945 il réalise les maquettes de timbres-postes de la zone française d’occupation en Allemagne, ensuite il est chargé de la symbolique militaire au sein du ministère de la Défense nationale de 1946 à 1951, pour lequel il réalise de nombreux insignes militaires dont certains toujours utilisés.

Par ailleurs, plusieurs publications, notamment des armoriaux, sont illustrés par Robert Louis dans les années 1940 à 1950. Des cartes postales ou papiers officiels sont également de sa main, ainsi que des créations d’armoiries de villes françaises, d’armoiries départementales et régionales, ou pour divers pays étrangers.

Avec la collaboration de l’archiviste paléographe et ancien conservateur en chef aux Archives nationales Jacques Meurgey de Tupigny (1891-1973), il contribue par son style graphique au renouveau de l’art héraldique en France dans la seconde moitié du XXe siècle.

En juillet 1937, il est nommé officier d’académie par arrêté du Ministre de l’Éducation nationale, puis chevalier de la Légion d’honneur par décret en décembre 1952, et il est également officier de l’Ordre national du Mérite. Robert Louis décède à Vincennes (Val-de-Marne) en septembre 1965.

De son vivant Robert Louis transmet à sa fille, Mireille (1930-2012), son œuvre et l’enseignement de son talent artistique et elle lui succède dans l’activité d’artiste héraldique et de dessinateur symboliste en 1965, selon le désir de poursuivre l’œuvre de son père.

Membre de la Société française d’héraldique et de sigillographie depuis 1966, avec l’accord des conseils municipaux et l’aide documentaire de directeurs d’archives départementales, elle crée ou rénove de nombreuses armoiries communales, dont beaucoup ont été éditées en timbres postales.

Dans les années 1970, elle illustre notamment deux ouvrages consacrés aux armoires des communes du département de la Somme et des Hautes-Alpes. De plus, durant une trentaine d’années, elle complète l’importante documentation sur l’héraldisme constituée par son père, jusqu’à sa retraite en 1994.

Mireille Louis est l’épouse de Guy Dion-Biro dont elle eut un fils. En juillet 2012, Mireille Dion-Biro décède en Charente-Maritime, à l’âge de 82 ans.

Modalités d'entrée

Achat, 2015.

Description

Fonds non classé.

Conditions d'accès

Fonds non classé : non communicable.

Conditions d'utilisation

Fonds non classé : non communicable.

Langue des documents

Français

Communication importante concernant les commandes. Cliquez ici