Traitement en cours
Fonds d'archives

BACH (Daniel). 769AP.

Haut de page
Titre :
BACH (Daniel). 769AP.
Dates :
1960-2016
Niveau de description :
fonds

Histoire administrative/notice biographique

Daniel Bach est chercheur en sciences politiques. Diplômé de l’Institut d’études politiques de Grenoble (1971), dont il sort major de promotion, et diplômé du DES de sciences politiques de l’université Paris-I Panthéon-Sorbonne (1973), il réalise une thèse de doctorat en sciences politiques (PhD) intitulée Relations between Nigeria, France and Selected Francophone States in West Africa (1960-1974) au Saint Antony’s College de l’université d’Oxford. Cette histoire immédiate de la décolonisation présente deux particularités : réalisée en Angleterre, elle porte une attention alors inédite pour un chercheur français à l’Afrique de l’Ouest anglophone ; fondée sur le Nigeria, elle lui a permis de collecter une documentation inédite et inégalée sur la Nigerian Civil War, mieux connue en France sous le nom de guerre du Biafra. Après avoir soutenu sa thèse en 1978, il rejoint le Centre d’études d’Afrique noire (CEAN) de Bordeaux où il devient chargé de recherche au CNRS en 1979, puis directeur de recherche après avoir soutenu en 1991 son habilitation à diriger des recherches (HDR) en sciences politiques, préparée à l’université de Bordeaux-I. En 1994, il devient également professeur à l’Institut d’études politiques de Bordeaux (université Montesquieu-Bordeaux-IV). En 2009, lors de la disparition du CEAN dont il a été directeur, il intègre le Centre Émile-Durkheim (laboratoire SPIRIT du CNRS). Ses travaux portent sur le fédéralisme nigérian, les politiques étrangères du Nigeria et de l’Afrique du Sud, les rapports entre régionalisation, institutions régionales et globalisation en Afrique ; ainsi que sur différents aspects des rapports entre la France, l’Union européenne, la Chine, l’Inde et l’Afrique. Daniel Bach dirige la collection des "Routledge studies in African Politics and International Relations". Il est officier des palmes académiques.

Notices des producteurs d'archives

Historique de la conservation

Le fonds Daniel Bach a été collecté dans le cadre de la Grande Collecte de novembre 2016 qui avait pour thème "Afrique-France". Vivant à Bordeaux, Daniel Bach est entré en relation avec les archives départementales de la Gironde : il a remis son fonds d’archives à Pascal Geneste, directeur adjoint des archives de Gironde, qui en a établi un premier pré-inventaire. Le fonds a été pris en charge en mars 2017 par les Archives nationales, auxquelles Daniel Bach destinait ses archives pour compléter la documentation sur l’histoire de la guerre du Biafra (en lien avec le fonds Foccart et le fonds Lettéron). Le fonds d’archives a été classé et reconditionné par les Archives nationales à l’été 2017.

Modalités d'entrée

Don de Daniel Bach, 2017.

Description

Ce fonds rassemble des papiers de chercheur en science politique, spécialisé sur le Nigeria, de son doctorat à Oxford jusqu’à ses responsabilités de directeur de recherche au CNRS au Centre d’études d’Afrique noire (CEAN) de Bordeaux. Depuis sa thèse sur le Nigeria, Daniel Bach a fait œuvre d’histoire immédiate. Il a ainsi collecté une documentation unique et inédite sur la guerre civile nigériane et la crise du Biafra. Ce fonds offre des documents inédits sur le processus de décolonisation, dont il est à la fois le témoin et l’analyste, au Nigeria, en Afrique de l’Ouest puis en Afrique australe.

769AP/1-769AP/9. Activités professionnelles de Daniel Bach. 1972-2016.

769AP/10-769AP/21. Nigeria, guerre du Biafra. 1968-1973.

769AP/22-769AP/38. Nigeria, situation géographique et relations avec ses voisins francophones. 1960-1986.

769AP/39-769AP/44. Relations France-Afrique. 1960-1986.

769AP/45-769AP/51. Organisations régionales africaines. 1974-2008.

Mode de classement

Le cadre de classement suit la carrière et les recherches universitaires de Daniel Bach depuis sa thèse à Oxford.

Conditions d'accès

Communication libre, selon les modalités en vigueur aux Archives nationales.

Conditions d'utilisation

Reproduction autorisée, selon les modalités en vigueur aux Archives nationales.

Langue des documents

Français

Langue des documents

Anglais

Sources complémentaires

Fonds conservés aux Archives nationales :

- AG/5(F)/1-AG/5(F)/4155 : Secrétariat général des Affaires africaines et malgaches

- 90AJ/1-90AJ/203 : Archives de Philippe Lettéron

Attention ! Restrictions du jour. Cliquez ici pour en savoir plus.