Traitement en cours
Fonds d'archives

MIALARET (Gaston). 765AP.

Haut de page
Titre :
MIALARET (Gaston). 765AP.
Dates :
1930-2016
Niveau de description :

Histoire administrative/notice biographique

Originaire de Cahus (Lot) où il est né en octobre 1918, Gaston Mialaret se destine à l’enseignement. Il passe son brevet supérieur et le baccalauréat à l’école normale de Cahors dans le Lot, puis, en 1939, il commence sa carrière comme instituteur à Figeac dans le même département.

Démobilisé, il enseigne les mathématiques au lycée d’Albi (Tarn), matière qu’il a antérieurement étudiée à l’université de Toulouse (Haute-Garonne). Après la seconde guerre mondiale, il devient inspecteur à l’École normale supérieure de Saint-Cloud (Hauts-de-Seine), en parallèle, il obtient à la Sorbonne une licence de psychologie. Nommé assistant à Saint-Cloud, il fonde en 1948 le premier laboratoire de psychopédagogie.

En 1953, il entre à l’université de Caen (Calvados), où il développe l’enseignement de la psychologie notamment par la création d’un cursus et d’une licence. En 1967, la chaire des sciences de l’éducation remplace la chaire de psychologie, avec la contribution de Maurice Debesse (1903-1998) à la Sorbonne et de Jean Château (1908-1990) à l’université de Bordeaux, puis les sciences de l’éducation s’institutionnalisent dans les universités françaises. De plus, les sciences de l’éducation sont une discipline universitaire qui représentent la 70e section du Conseil national des universités.

Par ailleurs, en 1957 Gaston Mialaret soutient deux thèses centrées sur l’enseignement des mathématiques et la formation des professeurs de mathématiques. Des années 1964 à 2011, il publie une quinzaine d’ouvrages sur les sciences de l’éducation, la psychopédagogie ou l’histoire de l’éducation, dont certains traduits dans une dizaine de langues différentes. Un temps, il est membre du comité de rédaction de la Revue française de pédagogie puis directeur du Bulletin de psychologie durant un an.

De 1962 à 1969, il succède à Henri Wallon (1879-1962) à la présidence du Groupe français d’éducation nouvelle (GFEN), puis il participe à la création de l’Association des enseignants-chercheurs en science de l’éducation (AECSE) qu’il préside de 1976 à 1982, enfin il prend la direction du Bureau international de l’éducation (BIE) auprès de l’UNESCO à Genève (Suisse) de 1987 à 1988. Il est aussi expert-consultant de l’UNESCO, des Nations-Unies, du Conseil de l’Europe et de l’organisation des États américains.

En 1980, Gaston Mialaret devient commandeur dans l’ordre des Palmes académiques, ainsi que commandeur de la Légion d’honneur en 2014.

Gaston Mialaret décède à Garches (Hauts-de-Seine) le 30 janvier 2016 à l’âge de 97 ans.

Notices des producteurs d'archives

Modalités d'entrée

Don de la famille Mialaret, 2017.

Description

Le fonds contient les papiers de Gaston Mialaret relatifs à ses activités d’enseignement et de recherche en sciences de l’éducation.

  • Activités d’enseignement et de recherche : grandes figures de la pédagogie ; pédagogie générale ; formation des enseignants ; psychologie de l’enfant ; psychologie de l’écolier ; psychologie de l’éducation ; psychologie de l’apprentissage ; éducation et laïcité ; l’enfant et le milieu familial ; éducation préscolaire ; éducation dans le monde ; difficultés, retards, échecs scolaires ; pédagogie des sciences ; communication dans la classe ; éducation nouvelle et méthodes actives d’éducation ; recherche scientifique en éducation ; techniques éducatives ; audiovisuel, informatique ; mathématiques ; lecture ; écriture ; enseignement de la langue française ; langues vivantes étrangères ; langage ; histoire géographie ; éducation physique sportive ; grammaire ; instruction civique ; tests.
  • Colloques et conférences.
  • Activités éditoriales aux PUF.
  • Participation à des associations : AFIRSE (Association francophone internationale de recherche scientifique en éducation), AIPELF (Association internationale de pédagogie expérimentale de langue française), AECSE (Association des Enseignants Chercheurs en Sciences de l’Éducation), AMOPA (Association des Membres de l’Ordre des Palmes Académiques), OMEP (Organisation Mondiale pour l’Education Préscolaire).
  • Textes personnels, exposés, conférences, rapports, articles pour revues.

En cours de classement. Pour toute information, contacter le département des archives privées (dap.an@culture.gouv.fr). 

Conditions d'accès

Communication libre, selon les modalités en vigueur aux Archives nationales.

Conditions d'utilisation

Reproduction soumise à l’autorisation des ayants-droit.

Langue des documents

Français

Bibliographie

Ouvrages de Gaston Mialaret :

Psychopédagogie des moyens audiovisuels dans l’enseignement du premier degré, Paris, PUF, 1964.

Éducation nouvelle et monde moderne, Paris, PUF, 1966.

L’apprentissage de la lecture, Paris, PUF, 1966.

L’apprentissage des mathématiques, Bruxelles, Dessart, 1967.

Les méthodes de recherche en sciences de l’éducation, Paris, PUF, « Que sais-je ? », n° 3699, 2004.

Introduction aux sciences de l’éducation, Paris, UNESCO, et Lausanne, Delachaux et Niestlé, 1985.

Pédagogie générale, Paris, PUF, 1991.

(co-direction avec Jean Vial) Histoire mondiale de l’éducation, Paris, PUF, 1981, 4 vol.

Les sciences de l’éducation, Paris, PUF, « Que sais-je ? » n° 1645, 11e édition, 2011.

La psychopédagogie, Paris, PUF, « Que sais-je? », n° 2357, 5e édition, 2002.

Psychologie de l’éducation, Paris, PUF, « Que sais-je ? », n° 3475, 3e édition, 2011.

Le Plan Langevin-Wallon, Paris, PUF, 1997.

Propos impertinents sur l’éducation actuelle, Paris, PUF, 2003.

Sciences de l’éducation : aspects historiques, problèmes épistémologiques, Paris, PUF, « Quadrige », 2006.

Le nouvel esprit scientifique et les sciences de l’éducation, Paris, PUF, 2011.

 

Ouvrages et articles sur Gaston Mialaret :

« Entretien avec Gaston Mialaret », Bulletin de psychologie, 2009/2, n° 500.

Best (Francine) et Peyronie (Henri), « In Memoriam. Gaston Mialaret (1918-2016) », Revue française de pédagogie, 192/2015, p. 135-138.

Cédelle (Luc), « Gaston Mialaret, fondateur des sciences de l’éducation, est mort à 97 ans », Le Monde, 9 février 2016.

Marmoz (Louis) (dir.), Gaston Mialaret. L’éducateur, le pédagogue, le chercheur, Paris, PUF, 1993.

Communication importante concernant les commandes. Cliquez ici