Traitement en cours
Fonds d'archives

POURTALÈS (famille de). 780AP.

Haut de page
Titre :
POURTALÈS (famille de). 780AP.
Dates :
1786-1954
Niveau de description :
fonds

Histoire administrative/notice biographique

La famille de Pourtalès est d’origine cévenole (hameau du Castanet des Perdus à Saint-Roman-de-Codières, dans le Gard) et hugenote. Vers 1717, après la Révocation de l’Édit de Nantes, Jean Pourtalès (1669-1739) et quatre de ses fils quittent leur village à la recherche d’une terre plus accueillante pour les adeptes de la religion réformée. Après un séjour à Genève puis à Londres, ils s’installent à Neuchâtel (Suisse). Deux des fils, Louis et Jérémie, vont faire fortune dans la fabrication et le commerce des toiles. Ils exploitent des recettes d’impression de tissus ramenées des Indes hollandaises. Bientôt la banque Pourtalès et Cie ouvre ses portes. Les Pourtalès se lient en outre avec les rois de Prusse, suzerains de la ville de Neuchâtel et en 1750, Jérémie de Pourtalès est anobli par le roi Frédéric II.

Collectionnant les châteaux et tissant un vaste réseau d’alliances, la famille de Pourtalès s’illustre dans de nombreux domaines et notamment dans le commerce, la finance, la diplomatie, l’armée, les sciences et la littérature.

James Alexandre (1776-1855), comte de Pourtalès-Gorgier est chambellan du roi de Prusse. Sa belle-fille, la comtesse de Pourtalès, née Mélanie de Bussière, épouse du comte Edmond de Pourtalès, est reçue dans toutes les cours. Elle-même reçoit en son château de La Robertsau près de Strasbourg des visiteurs renommés : le roi Louis II de Bavière, le roi et la reine de Belgique, le prince Napoléon, le prince de Galles, l’empereur Guillaume II, le grand duc de Bade, le prince de Metternich, Franz Liszt et Albert Schweitzer. Vers la fin de sa vie, elle réside au château de la Corbière, près d’Estavayer-le-Lac.

En 1900, aux jeux olympiques, le comte Hermann de Pourtalès, sa femme américaine Hélène et son neveu Bernard remportent sur leur yacht Lérina une des treize épreuves et se classent second sur une autre.

Jules Henri Charles Frédéric (1779-1861), comte de Pourtalès, est maître de cérémonies du roi de Prusse. L’un de ses fils, Albert Alexandre (1813-1861), est ambassadeur de Prusse à Paris ; l’autre, Frédéric (1853-1928), comte de Pourtalès, est ambassadeur de Prusse à Saint-Pétersbourg de 1907 à 1914. C’est lui qui remet au ministre du Tsar, Sergueï Sazonov, l’ultimatum de Guillaume II, qui conduira à la guerre.

Au même moment, son parent Guy de Pourtalès (1881-1941), qui avait demandé en 1912 à être réintégré dans ses droits de citoyen français en tant que descendant d’une famille protestante victime des persécutions du règne de Louis XIV, s’engage dans l’armée française où il passe la guerre comme interprète. Après la guerre, il se consacre à son œuvre de biographe et de romancier, dont une partie importante est regroupée sous le titre L’Europe romantique (huit volumes, dont six biographies consacrées à Liszt, Wagner, Chopin, Louis II, Nietzsche et Berlioz et deux romans : Montclar et Marins d’eau douce). Il reçoit en 1937 le Grand prix du roman de l’Académie française pour La Pêche miraculeuse. En 1940, son fils Raymond de Pourtalès, meurt au champ d’honneur au lieu-dit Bois-Grenier.

Notices des producteurs d'archives

Historique de la conservation

Ces archives ont été conservées en mains privées dans une branche de la famille de Pourtalès jusqu’en mars 2018.

Modalités d'entrée

Don de Mme Marie de Pourtalès, 2018.

Description

  • 780AP1/-780AP/5. Familles de Pourtalès et Renouard de Bussierre (papiers personnels, généalogie et actes notariés). 1786-1935.
  • 780AP/6-780AP/12. Correspondance familiale et lettres d’affaires. 1801-1873.
  • 780AP/13-780AP/14. Dossiers divers, lettres isolées, photographies, documentation et médailles. 1848-1954.

En cours de classement. Pour toute information, contacter le département des archives privées (dap.an@culture.gouv.fr).

Conditions d'accès

Communication libre, selon les modalités en vigueur aux Archives nationales.

Conditions d'utilisation

Reproduction autorisée, selon les modalités en vigueur aux Archives nationales.

Langue des documents

Français

Langue des documents

Allemand

Sources complémentaires

  • Les archives de la Ville de Strasbourg conservent 112 lettres de la comtesse Sophie Mélanie de Pourtalès née Renouard de Bussierre.
  • Le centre de recherches sur les lettres romandes de l’université de Lausanne (UNIL) conserve le fonds d’archives de l’écrivain Guy de Pourtalès.

Bibliographie

  • Bergeron (Louis), « Pourtalès et Cie, 1753-1801 », Annales. Économie, sociétés, civilisations, 1970, p. 498-517.
  • Grossmann (Robert) « Comtesse de Pourtalès, une cour française dans l’Alsace impériale, 1836-1870-1914 », Paris, Magnard, 1995.
  • Malzac (Louis) « Les Pourtalès, histoire d’une famille huguenote des Cévennes, 1500-1860 », Paris, Hachette, 1914.

Communication importante concernant les commandes. Cliquez ici