Your request is in progress
Archival group

AE/V - Pièces à conviction et objets saisis

Top of page
Title:
AE/V - Pièces à conviction et objets saisis
Level of description:

Administrative history/biographical note

Le musée des Archives ouvre en 1867 dans les salons de l’Hôtel de Soubise. Conçu par Léon de Laborde, directeur général des Archives de l’Empire, il propose à la curiosité du public un choix de 1 800 documents, produits par des institutions ou des personnalités françaises, concernant exclusivement le territoire national. Le programme du musée répond à un double objectif : offrir aux visiteurs, selon les mots de Laborde, « un abrégé des preuves de l’histoire de France » à travers les « monuments écrits de la Patrie » et rendre sensible l’évolution de l’écriture, des supports et des conventions diplomatiques. Ce « Musée français » inauguré le 19 juillet 1867, est complété par un « Musée étranger » en 1878. En 1879, l'extension du parcours dans l'actuelle « Salle Empire » permet également l'exposition des objets historiques et des pièces à conviction.

Description

Cette sous-série est constituée d’objets et de papiers retirés des dossiers de police ou de procédures dans lesquels ils étaient conservés au titre de pièces à conviction. Ces pièces à conviction concernent essentiellement des affaires liées à la sécurité du roi et de sa famille ou à la sûreté de l’État. Les plus anciennes remontent au milieu du XVIIIe siècle, les plus récentes aux années soixante du XXe siècle : attentat de Damiens contre Louis XV (1757), affaire Choiseul-Praslin (1847), procès contre l’OAS (1959-1965).

Until further notice, the reservation of a place in the reading room is compulsory for any consultation of documents.