Traitement en cours
Les fonds d'archives
Rechercher un fonds :
Ancien Régime | De 1789 à nos jours | Notaires de Paris | Archives de personnes, de familles, d'associations
Fonds d'archives

MILLERAND (Alexandre). 470AP.

Haut de page
Titre :
MILLERAND (Alexandre). 470AP.
Dates :
XIXe-XXe siècles
Niveau de description :
fonds

Histoire administrative/notice biographique

Avocat, collaborateur de Clemenceau à la rédaction du journal La Justice, Alexandre Millerand (1859-1943) siège comme député radical du département de la Seine (1885, 1889) avant d’évoluer vers le socialisme. Premier socialiste à occuper un portefeuille ministériel, il est chargé du Commerce et de l’Industrie dans le cabinet Waldeck-Rousseau (1899-1902) et contribue à faire adopter plusieurs lois sociales : repos hebdomadaire et salaire minimum dans toutes les entreprises travaillant avec les collectivités publiques, durée du travail fixée à dix heures au maximum pour les femmes et les enfants. En mars 1900, il crée le Conseil supérieur du travail auquel il confie la mission de fixer la durée maximale du temps de travail. Sa participation à ce ministère est néanmoins vivement critiquée par la plupart des socialistes (en particulier Jules Guesde) et Millerand est exclu du parti socialiste en 1904. Il retrouve le barreau, avant d’accepter de Briand le portefeuille des Travaux publics et des Postes et Télégraphes (1909-1910). Deux ans plus tard, il devient ministre de la Guerre, dans le premier cabinet Poincaré, du 14 janvier 1912 au 12 janvier 1913, puis dans le cabinet Viviani, du 26 août 1914 au 29 octobre 1915. A sa demande est créé, pour Albert Thomas, le sous-secrétariat d’État à l’Artillerie, puis celui du service de Santé et de l’Intendance. Commissaire général en Alsace-Lorraine après l’armistice, il gagne les élections de 1919 à la tête du “ Bloc national ”. Le président Poincaré charge alors Millerand de former un gouvernement. Président du Conseil et ministre des Affaires étrangères du 20 janvier au 23 septembre 1920, Alexandre Millerand fait occuper Francfort et Darmstadt à la suite d’une violation allemande de la zone démilitarisée, dirige les négociations sur le partage interallié des réparations allemandes et obtient le mandat de la Syrie pour la France. Lors de l’élection du président Deschanel, il remanie très légèrement son cabinet, avant de démissionner lors de sa propre élection à la présidence de la République. Après la victoire du Cartel des gauches aux élections de 1924, il démissionne. Il retourne au Palais où ses confrères l’élisent pour la seconde fois au Conseil de l’Ordre et il redevient assidu aux séances de l’Académie morales et politiques dont il faisait partie depuis décembre 1918. Il reprend ses activités parlementaires en 1925 : il est élu sénateur de la Seine de 1925 à 1927, puis de l’Orne de 1927 à 1944. Inscrit au groupe de la gauche républicaine, Millerand est membre de la commission des Affaires étrangères du Sénat. Le 10 juillet 1940, Millerand, absent, ne prend pas part au vote de l’Assemblée nationale sur les pleins pouvoirs demandés par Pétain. Ses principaux ouvrages sont : Le socialisme réformiste français (1906), Travail et travailleurs (1908), Politique de réalisation (1911), Pour la défense nationale (1913), La guerre libératrice (1918), Le retour de l’Alsace-Lorraine à la France (1933) et Choix de plaidoyers (1921).

Modalités d'entrée

Don de la Bibliothèque nationale, 1980, complété par des achats, 1992-1995.

Description

470AP/1-13. Période 1885-1914 : Souvenirs de Millerand (1859-1941), élections (1885-1906), ministère du Commerce, Industrie, Postes et Télégraphes (1899-1902), ministère des Travaux publics, Postes et Télégraphes (1909-1910), 1er ministère de la Guerre (1912-1913).

470AP/14-32. Deuxième ministère de la Guerre (cabinet Viviani). 26 août 1914-29 octobre 1915.

470AP/34-43. Période 1915-1919.

470AP/44-47. Commissariat général à Strasbourg. 21 mars-17 septembre 1919.

470AP/48. Discours. 1919-1921.

470AP/49-65. Présidence du Conseil et Affaires étrangères. 20 janvier 1920-23 septembre 1920.

  • 470AP/49-55. Politique intérieure.
  • 470AP/56-65. Politique étrangère.

470AP/66-83. Présidence de la République. 23 septembre 1920-11 juin 1924.

470AP/8-99. Période 1924-1940.

470AP/100-102. Papiers personnels. 1859-1943.

470AP/103-107. Correspondance générale adressée à Alexandre Millerand, classée par ordre alphabétique.

470AP/108-109 : Correspondance reçue par Alexandre Millerand au moment de la crise présidentielle de juin 1924.

470AP/110-111. Correspondance reçue par Alexandre Millerand lors de son élection au Sénat en avril 1925.

470AP/112. Correspondance adressée à Jacques Bompard.

470AP/113. Documents concernant la vie politique d’A. Millerand. 1883-1925.

470AP/114. Documents concernant le Commissariat général en Alsace-Lorraine. 21 mars-17 septembre 1919.

470AP/115. Documents concernant A. Millerand. 1931-1941.

470AP/116. Notes et copies de documents concernant la politique étrangère (conférence de Cannes, etc.) pendant la Présidence de la République d’A. Millerand.

470AP/117. Dossier de lettres écrites lors du siège de Paris constitué par le père d’A. Millerand (1870-1871). Dossier de lettres : volontariat (8 novembre 1879-8 novembre 1880).

470AP/118 à 470AP/244. Supplément non classé.

470AP/118. Documentation imprimée (doubles des cartons 470AP/95 à 470AP/102).

470AP/119-120, 123, 128, 144, 147, 149. Questions sociales. 1904-1913.

470AP/121, 125, 130, 139. Politique étrangère. 19111934-1939.

470AP/132, 146. Politique intérieure. 1913-1924.

470AP/138, 140. Marine marchande, commerce, postes. 1899-1915.

470AP/143. Alexandre Millerand, député. 1904-1914.

470AP/197. Alexandre Millerand, sénateur. 1924-1936.

470AP/142. Alexandre Millerand et le socialisme. 1899-1905.

470AP/157 , 199. Fragments de souvenirs d’Alexandre Millerand.

470AP/122. Discours d’Alexandre Millerand. 1911-1916.

470AP/145. Articles de presse sur Alexandre Millerand.

470AP/153. Millerand, président du conseil d’administration du Conservatoire des arts et métiers. 1927-1930

470AP/169, 170, 184. Millerand, membre de l’Institut et de diverses sociétés savantes. 1931-1939.

470AP/124 , 126. Affaire du Paty de Clam. 1903-1913.

470AP/129 , 131 , 133-137 , 141 , 150-152 , 154-168 , 171-183 , 185-196 , 198-235. Millerand avocat : dossiers d’affaires plaidées, correspondance, documentation juridique. 1895-1940.

470AP/236-243. Doubles des cartons 470AP/17-21, 42-81, 84-87, 89-94.

470AP/244. Affiches électorales.

Conditions d'accès

Communication libre, selon le règlement de la salle de lecture des Archives nationales, sauf :

  • 470AP/160, 162, 167, 177, 215, 223 (affaires plaidées) : communication soumise à dérogation (délai de 75 ans).

Conditions d'utilisation

Reproduction autorisée, selon les modalités en vigueur aux Archives nationales, sauf :

  • 470AP/160, 162, 167, 177, 215, 223 (affaires plaidées) : reproduction soumise à dérogation (délai de 75 ans).

Langue des documents

Français

Sources complémentaires

Les Archives nationales conservent aussi sous la cote 699Mi/1, dossier 4, un microfilm de 22 lettres adressée à Millerand, 1881-1925.

Bibliographie

Yvert (Benoît), Dictionnaire des ministres (1789-1986), Paris, Perrin, 1990, page 548.

Communication importante concernant les commandes. Cliquez ici