Traitement en cours
Fonds d'archives

AG/5(4)/JAT : Archives de Jacques Attali, conseiller spécial à la présidence de la République.

Haut de page
Titre :
AG/5(4)/JAT : Archives de Jacques Attali, conseiller spécial à la présidence de la République.
Dates :
1981-1991
Niveau de description :
subfonds

Histoire administrative/notice biographique

Jacques Attali est né le 1er novembre 1943 à Alger. Il est le fils de Simon Attali et de Fernande Abecassis, et le frère jumeau de Bernard Attali. Arrivé en France avec sa famille en 1956, il suit des études au lycée Janson-de-Sailly puis intègre l'École polytechnique en 1963, dont il sort major de promotion en 1965. Il est par la suite diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris en 1967 et intègre le corps des ingénieurs des mines en 1968, de même que l'École nationale d'administration (E.N.A.), promotion Robespierre, dont il sort en 1970. Maître de conférences en sciences économiques à l'École polytechnique à partir de 1968, il devient professeur d'économie à l'École du génie rural en 1970 (poste qu'il quittera en 1980) puis, en 1974, à la fois directeur de séminaire à l'E.N.A. (pour une année), directeur d'études à l'université Paris IX-Dauphine et directeur de l'Institut de recherche et d'informations socio-économiques (I.R.I.S.) de la même université, postes qu'il conserve tous deux jusqu'en 1981. Il est également titulaire d'un doctorat d'État ès sciences économiques. Il accède au Conseil d'État en juin 1970 comme auditeur et est promu maître des requêtes en mars 1977, avant d'être nommé conseiller d'État en mai 1989. Collaborateur de François Mitterrand depuis la campagne présidentielle de 1974, il est nommé secrétaire de la commission « Projet socialiste » chargée de consolider le programme du Parti socialiste après sa défaite électorale aux élections législatives de mars 1978, puis assistant spécial du candidat Mitterrand pour la campagne présidentielle de 1981. Au lendemain de la victoire socialiste de mai 1981, François Mitterrand le nomme conseiller spécial à l'Élysée, poste qu'il occupe jusqu'en avril 1991. À l'inverse des autres conseillers du président, il n'a pas d'attributions précises et peut se saisir de tout dossier qu'il convient de porter à l'attention de la Présidence, bien qu'il montre un goût particulier pour l'économie et les affaires étrangères ; il devient par ailleurs le premier « sherpa » de l'Élysée, représentant personnel du président de la République aux sommets des pays industrialisés (G7) et chargé, avec les sherpas des autres pays, de leur préparation. C'est dans le cadre de ces fonctions qu'il est amené à organiser les cérémonies du Bicentenaire de la Révolution française, qui se déroulent en parallèle du sommet du G7 à Paris en juillet 1989. Il est également nommé président du Haut Comité français pour l'exposition universelle de Séville de 1992. Jacques Attali quitte ses fonctions à l'Élysée en avril 1991 pour prendre, durant deux ans, la présidence de la nouvelle Banque européenne pour la reconstruction et le développement (B.E.R.D.) qu'il a contribué à fonder. À cette occasion, il est placé en détachement du conseil d'État, puis en disponibilité de janvier 1994 jusqu'en janvier 2000, date à laquelle il démissionne de la juridiction tout en conservant le titre de conseiller d'État honoraire. Il fonde en 1994 Attali et associés, un cabinet de conseil en stratégie internationale. En 2007, le président de la République Nicolas Sarkozy le nomme président de la Commission pour la libération de la croissance française, à l'origine de deux rapports, remis en janvier 2008 et en octobre 2010. Il est associé à de nombreux organismes privés de finance et de recherche. Auteur prolifique, il a publié de très nombreux articles et livres traitant notamment d'économie, de philosophie et d'histoire. En parallèle de ces activités, il est également l'un des fondateurs de l'O.N.G. Action contre la faim (1979), ainsi que le fondateur et président de l'O.N.G. PlaNet Finance (1998), renommée en 2015 Positive Planet, à l'origine dévolue à la lutte contre la pauvreté par le développement de la microfinance puis proposant des services plus larges d'inclusion financière. Jacques Attali a été nommé chevalier de la Légion d'honneur en avril 1998.

Notices des producteurs d'archives

Historique de la conservation

Les documents ont été versés progressivement à la mission des archives du palais de l'Élysée, puis versés aux Archives nationales à la fin du mandat de François Mitterrand.

Modalités d'entrée

Protocole de remise du 17 janvier 1984, actualisé le 15 février 1995.

Description

Les archives de Jacques Attali, fruits de dix années passées à l'Élysée auprès de François Mitterrand comme conseiller spécial, témoignent de la position privilégiée occupée par ce proche collaborateur du premier président socialiste de la Ve République. Autorisé à se saisir de tout sujet lui paraissant digne d'intérêt, Jacques Attali a tenu des dossiers de travail sur des questions très diverses, avec une nette prévalence toutefois de l'économie et de la politique étrangère. Sa correspondance et ses notes parfois annotées de la main de François Mitterrand permettent de voir dans quels cas le Président le sollicitait. Massives, les archives de Jacques Attali, qui représentent à elles seules 5 % du fonds présidentiel de François Mitterrand, sont toutefois d'un intérêt inégal. Les volumineux dossiers documentaires qui lui étaient transmis pour information se retrouvent dans les fonds des départements ministériels et ne sont pas annotés de sa main. Ils ne constituent pas une source première pour le chercheur. Néanmoins les archives de Jacques Attali constituent un contre-point aux controversés Verbatim qu'il publia en 1993.

Ses dossiers de militant socialiste et ses dossiers personnels permettent quant à eux d'apprécier ses engagements et ses centres d'intérêt extérieurs.

Évaluation, tris et éliminations

Des éliminations ont été effectuées au cours du classement. Elles ont porté sur de nombreux doublons et photocopies qui suivaient les originaux dans le même dossier et ne présentaient aucune différence avec ces derniers.

Accroissements

Aucun accroissement.

Mode de classement

Le plan de classement retenu est à la fois chronologique et thématique. Il présente dans un premier temps les archives de Jacques Attali comme membre du Parti socialiste, et notamment comme membre de l'équipe de campagne de François Mitterrand (1974-1986). La victoire de ce dernier à l'élection présidentielle de 1981 le fait entrer à l'Élysée comme conseiller spécial, associé aux mesures urgentes que désire prendre le nouveau gouvernement (avril-mai 1981). Une troisième partie regroupe les archives du conseiller spécial qu'il fut entre mai 1981 et avril 1991, susceptible de se saisir de tous les dossiers mais avec une préférence notable pour l'économie et la préparation des sommets internationaux.

Une quatrième partie contient les quelques documents issus de son activité en tant que conseiller d'État (1973-1988).

La cinquième partie regroupe les papiers plus personnels de Jacques Attali : une partie privée de sa correspondance, des documents relatifs à ses publications, à ses activités d'enseignant, d'économiste et de membre d'organisations caritatives ou encore à ses voyages personnels.

Les dossiers constitués sur un sujet particulier ont été laissés en l'état, même lorsque l'organisation interne semblait peu claire, afin de conserver une trace des méthodes de travail de Jacques Attali. C'est notamment le cas des dossiers de préparation des sommets internationaux ou des conseils européens, dont la description n'a qu'une vocation indicative pour le chercheur.

Pour chaque dossier, les documents ne portant pas de date ont été regroupés, le cas échéant, à l'intérieur d'une pochette « sans date », placée, suivant la finesse possible de l'estimation, à la fin d'un mois ou d'une année.

Conditions d'accès

Consultables par dérogation. En tant qu'archives publiques, la communicabilité des archives de la présidence de la République est régie par le livre II du code du patrimoine, en particulier par les articles L213-1 et L213-2. Cependant, les archives de la présidence de la République sous François Mitterrand, à l'instar de celles de la présidence de Valéry Giscard d'Estaing, sont soumises à un délai spécial de communicabilité unique de 60 ans, en vertu du protocole de remise signé par le Président le 15 février 1995.

Ce délai exorbitant du droit commun des archives publiques, qui courait à partir de la date d'émission de chaque document, a été ramené par l'article L213-4 du code du patrimoine à 25 ans révolus à compter de la date du décès de l'ancien président de la République. De ce fait, à partir du 1er janvier 2022, la communication des archives de la présidence de François Mitterrand suivra les dispositions du régime général des archives publiques prévues par l'article L213-2 du code du patrimoine. Avant cette date, les archives de François Mitterrand sont consultables par dérogation, sur autorisation de Madame Dominique Bertinotti, ancien ministre et mandataire du défunt président de la République en vertu d'une décision écrite de celui-ci en date du 15 février 1995.

Conditions d'utilisation

Reproduction interdite sauf autorisation expresse du mandataire.

Langue des documents

Français

Sources complémentaires

Formation de Jacques Attali

Archives nationales, site de Pierrefitte-sur-Seine.

20030362/42 Archives de la direction générale de l'Administration (1947-1970). École nationale d'administration, promotion Robespierre (1968-1970), stage en préfecture : mémoires de stage, dont celui de Jacques Attali : La carte hospitalière, un instrument de la programmation des équipements hospitaliers.

19840588/231 (AJ/44/bis/1962), dossier 1858 Archives de l'École nationale d'administration. Dossiers individuels (dont copies de concours) des élèves de la promotion Robespierre, y compris celui de Jacques Attali.

Jacques Attali, militant socialiste

Archives nationales, site de Pierrefitte-sur-Seine.

19980538/6 Archives du Service information et diffusion [S.I.D.] (1962-1981). Discours d'hommes politiques, dont un dossier sur les interviews de Jacques Attali entre 1975 et 1978.

AP/340(III)/202 Papiers de Michel Poniatowski. Dossiers nominatifs : rapports, notes, correspondance, transcriptions d'écoutes téléphoniques, presse (1971-1977).

Jacques Attali, conseiller spécial du président François Mitterrand

Archives nationales, site de Pierrefitte-sur-Seine.

La principale source complémentaire à ce sous-fonds reste le fonds Mitterrand (AG/5(4)) dans son entier, susceptible de contenir des notes et des dossiers constitués par Jacques Attali à l'attention de ses collaborateurs.

20130628/27 Archives photographiques de Jacqueline Baudrier (1924-2000). 4 photographies avec François Mitterrand (s. d.), dont 1 photographie noir et blanc non datée (18 cm X 24 cm) représentant Jacqueline Baudrier et Jacques Attali derrière François Mitterrand et d'autres personnalités non identifiées. Photo Unesco / Michel Claude. Photo numérotée 36.

Jacques Attali, conseiller d'État

Archives nationales, site de Pierrefitte-sur-Seine.

20040103/1 Archives de Raymond-François Le Bris, directeur de l'École nationale d'administration (1995-2000). Entretiens, notamment avec Jacques Attali en tant que conseiller d'État : correspondance, dossier (1997-1999).

Jacques Attali, économiste, chercheur et auteur

Archives nationales, site de Pierrefitte-sur-Seine.

20030446/2 Archives du Service information et diffusion [S.I.D.] (1968-1996). Collection de déclarations des membres du gouvernement et responsables de partis politiques et organisations syndicales (classement nominatif), dont un dossier sur Jacques Attali (1989-1991).

19970164/12 Archives d'Olivier Nanteau à Radio-France, EUREKA, dont les émissions 133 (20 juillet 1991) et 138 (5 octobre 1991) avec Jacques Attali.

19930509/24 Archives de Didier Hammon, chef de cabinet du ministre de la Culture (1986-1992) : rencontres du ministre avec des personnalités (relations bilatérales), dont le déjeuner du 9 octobre 1991 avec Jacques Attali.

680AP/93 Archives de Michel Rocard à la commission Canberra (1994-1999), dont un rapport de Jacques Attali sur la prolifération nucléaire (1996).

20060141/20 Archives de Jean-Noël Tronc, conseiller technique au cabinet du Premier ministre (1997-2002). Banques et établissements financiers.

20010351/3 (F/17/bis/2000.07/3) Archives du cabinet du ministre de l'Éducation nationale (1996-1998) : financement, gestion et financement des emplois, dont le rapport Pour un modèle européen d'enseignement supérieur, Jacques Attali (sous la dir.), mai 1998, 83 p.

19830637/14 (F/90/bis/4835) Archives du cabinet de M. Gérard Thery, directeur général des télécommunications (1971-1981). [Contient notamment la correspondance entre le directeur de l'ENST et Jacques Attali, directeur de l'IRIS, à cause de problèmes de rémunération des chercheurs.]

19990105/183 Dossiers de carrière de personnels titulaires du ministère de l'Industrie ayant cessé leur activité avant 1997 et nés entre 1929 et 1953 (classement par année de naissance puis par ordre alphabétique), dont celui de Jacques Attali.

Bibliographie

Ouvrages de Jacques Attali [classement chronologique]

Ne sont mentionnés que les livres et non les articles, conférences, ouvrages collectifs et brochures, dont la liste dépasserait le cadre du présent inventaire. De même, ne sont comprises dans cette bibliographie que les premières éditions des ouvrages et non les multiples rééditions imprimées au fil des années.

L'Anti-économique, avec Marc Guillaume, Paris, PUF, 1964, 240 p.

Analyse économique de la vie politique, Paris, PUF, 1972, 218 p.

Les Modèles politiques, Paris, PUF, 1972, 178 p.

La Parole et l'Outil, Paris, PUF, 1975, 243 p.

Bruits : essai sur l'économie politique de la musique, Paris, PUF, 1977, 301 p.

La Nouvelle Économie française, Paris, Flammarion, 1977, 252 p.

L'Ordre cannibale : vie et mort de la médecine, Paris, Grasset, 1979, 325 p.

Les Trois Mondes : pour une théorie de l'après-crise, Paris, Fayard, 1981, 335 p.

Histoires du temps, Paris, Fayard, 1982, 332 p.

La Figure de Frazer, Paris, Fayard, 1984, 193 p.

Un Homme d'influence : Sir Siegmund Warburg, 1902-1982, Paris, Fayard, 1985, 605 p.

Au propre et au figuré : une histoire de la propreté, Paris, Fayard, 1987, 552 p.

La Vie éternelle, Paris, Fayard, 1989, 338 p.

Le Premier Jour après moi, Paris, Fayard, 1990, 188 p.

Lignes d'horizon, Paris, Fayard, 1990, 214 p.

1492, Paris, Fayard, 1991, 381 p.

Verbatim : chronique des années 1981-1986, Paris, Fayard, 1993, 957 p.

Europe(s), Paris, Fayard, 1994, 205 p.

Il viendra, Paris, Fayard, 1994, 360 p.

Économie de l'Apocalypse : trafic et prolifération nucléaires, Paris, Fayard, 1995, 209 p.

Verbatim II : chronique des années 1986-1988, Paris, Fayard, 1995, 517 p.

Verbatim III : chronique des années 1988-1991, Paris, Fayard, 1995, 783 p.

Chemins de sagesse : traité du labyrinthe, Paris, Fayard, 1996, 157 p.

Au-delà de nulle part, Paris, Fayard, 1997, 348 p.

Mémoire de sabliers : collections, mode d'emploi, Paris, Éd. de l'Amateur, 1997, 189 p.

Verbatim II : chronique des années 1986-1988, Paris, Librairie générale française, 1997, 629 p.

Dictionnaire du XXIe siècle, Paris, Fayard, 1998, 349 p.

Les Portes du ciel, Paris, Fayard, 1998, 210 p.

Fraternités : une nouvelle utopie, Paris, Fayard, 1999, 232 p.

Blaise Pascal ou Le génie français, Paris, Fayard, 2000, 538 p.

La Femme du menteur, Paris, Librairie générale française, 2001, 216 p.

Les Juifs, le monde et l'argent : histoire économique du peuple juif, Paris, Fayard, 2002, 638 p.

Nouv'Elles, Paris, Fayard, 2002, 244 p.

L'Homme nomade, Paris, Fayard, 2003, 482 p.

La Confrérie des Éveillés, Paris, Fayard, 2004, 312 p.

La Voie humaine : pour une nouvelle social-démocratie, Paris, Fayard, 2004, 204 p.

C'était François Mitterrand, Paris, Fayard, 2005, 446 p.

Karl Marx ou L'esprit du monde, Paris, Fayard, 2005, 537 p.

Une brève histoire de l'avenir, Paris, Fayard, 2006, 422 p.

Amours : histoire des relations entre les hommes et les femmes, en collaboration avec Stéphanie Bonvicini, Paris, Fayard, 2007, 239 p.

Gândhî ou L'éveil des humiliés, Paris, Fayard, 2007, 544 p.

L'Avenir du travail, dir. Jacques Attali, Paris, Fayard, 2007, 154 p.

Forum international économique et financier, Un Monde en mouvement : enjeux et défis, 2007-2010, dir. Jacques Attali et Christian de Boissieu, Paris, Eska, 2007, 262 p.

Du Cristal à la fumée, Paris, Fayard, 2008, 186 p.

France. Commission pour la libération de la croissance française. 300 décisions pour sauver la France, rapport de la Commission pour la libération de la croissance française présidée par Jacques Attali, Paris, La Documentation française, 2008, 333 p.

La crise, et après ?, Paris, Fayard, 2008, 209 p.

Dictionnaire amoureux du judaïsme, Paris, Plon, 2009, 536 p.

Le Sens des choses, en collaboration avec Stéphanie Bonvicini, Paris, Robert Laffont, 2009, 319 p.

Survivre aux crises, Paris, Fayard, 2009, 291 p.

France. Commission pour la libération de la croissance française. Une ambition pour dix ans, rapport de la Commission pour la libération de la croissance française présidée par Jacques Attali, Paris, La Documentation française, 2010, 265 p.

Paris et la mer : la Seine est capitale, dir. Jacques Attali, Paris, Fayard, 2010, 193 p.

Phares : vingt-quatre dessins, Paris, Fayard, 2010, 597 p.

Sept Leçons de vie : survivre aux crises, Paris, Librairie générale française, 2010, 206 p.

Tous ruinés dans dix ans ? Dette publique, la dernière chance, Paris, Fayard, 2010, 262 p.

François Mitterrand : biographie, Paris, Le Nouvel observateur : Fayard, 2012, 312 p.

Candidats, répondez !, Paris, Fayard, 2012, 317 p.

Demain, qui gouvernera le monde ?, Paris, Fayard, 2011, 412 p. [rééd. Paris, Pluriel, 2012, 438 p.].

Diderot ou Le bonheur de penser, Paris, Fayard, 2012, 512 p. [rééd. Paris, Pluriel, 2013, 662 p.].

Les Penseurs du monde, Paris, Robert Laffont, 2012, 1 280 p.

Histoire de la modernité : comment l'humanité pense son avenir, Paris, Robert Laffont, 2013, 204 p.

Urgences françaises, Paris, Pluriel, 2013, 236 p.

Devenir soi : prenez le pouvoir sur votre vie !, Paris, Fayard, 2014, 187 p.

Positive economy forum, Manifeste pour une société positive : l'économie positive en actions, coordination et préface de Jacques Attali, Paris, Mille et une nuits, 2014, 73 p.

Notre vie, disent-ils, Paris, Fayard, 2014, 283 p.

Petit Dictionnaire amoureux du judaïsme, Paris, Pocket, 2014, 561 p.

Peut-on prévoir l'avenir ? Le sien, celui des autres, Paris, Fayard, 2015, 208 p.

Ouvrages sur Jacques Attali [classement chronologique]

Gaume (Myriam), Jacques Attali, ou l'ordre et le bruit , Paris, Garnier, 1979, 166 p.

Sitbon (Guy), Le Cas Attali, Paris, Grasset, 1995, 237 p.

Drago (Roland), Imbert (Jean), Tulard (Jean) et alii , Dictionnaire biographique des membres du Conseil d'État, [Paris], Fayard, 2004, p. 636-637.

Jacques Attali [entretien avec Laure Adler], Paris, M. de Maule, 2007, 71 p.

Auffret (Cyril), Le Conseiller, Boulogne-Billancourt, éd. du Toucan, 2009, 234 p.

Communication importante concernant les commandes. Cliquez ici