Traitement en cours
Fonds d'archives

EYMARD (Claude-François). 124AP.

Haut de page
Titre :
EYMARD (Claude-François). 124AP.
Dates :
1812-1822
Niveau de description :
fonds

Histoire administrative/notice biographique

Claude-François Eymard (1772-1841) était le fils de François Eymard, procureur du roi, et de Thècle de la Cour. Dès 1800, il entra dans la police. Au cours de sa carrière, il se vit confier des missions de confiance. Ainsi, en septembre 1809, il fut nommé secrétaire général à Boulogne-sur-Mer au commissariat de police des ports de la Manche. Il occupa ce poste, durant deux années. C’est à La Haye qu’il devint commissaire spécial, de février 1812 à décembre 1813. De janvier à avril 1814, il fut commissaire spécial à Mayence. En juillet 1814, il fut nommé délégué de la direction générale de la police dans les départements de l’Ardèche, du Gard, de l’Hérault, de la Lozère, de l’Aveyron et de la Haute-Loire. Il eut pour mission de s’informer sur l’opinion publique. Après un court passage à Boulogne, comme lieutenant de police, il fut envoyé de nouveau comme délégué en Saône-et-Loire, Ain, Rhône, Doubs, Jura et Côte-d’Or. Le 11 mars 1817, il fut nommé inspecteur général. A Marseille, Eymard exerça les fonctions de lieutenant de police, de juillet 1818 au 1er mars 1820. Après Marseille, il obtint, par Decazes, le poste de préfet de Corse. Il fut ensuite membre du Conseil général de la Drôme de 1836 à 1841.

Historique de la conservation

Il semblerait que ces archives proviennent de la famille Le Serre, à laquelle s’était unie la petite-fille de Claude-François Eymard.

Modalités d'entrée

Achats, 1956-1966.

Description

124AP/1. Eymard commissaire de police à la Haye, puis à Mayence (1812-1814), délégué de la Direction générale de la police en France sous la Restauration (juillet-décembre 1814).

124AP/2. Inspecteur dans les départements du Midi, puis lieutenant de police à Marseille. 1817-1820.

124AP/3-7. Préfet de la Corse. 1820-1822.

Conditions d'accès

Communication libre, selon les modalités en vigueur aux Archives nationales.

Conditions d'utilisation

Reproduction autorisée, selon les modalités en vigueur aux Archives nationales.

Langue des documents

Français

Sources complémentaires

Le Minutier Central des notaires parisiens aux Archives nationales (site de Paris) conserve, dans le fonds de l’étude LX (n° 1343), l’inventaire après décès d’Anne-Marie Marthoud, épouse de Claude-François Eymard, 10 mai 1819, et une procuration donnée par Eymard, 13 juillet 1819.

Bibliographie

Informations extraites de l’introduction du répertoire numérique détaillé.

Communication importante concernant les commandes. Cliquez ici