Traitement en cours
Fonds d'archives

GOURDON (famille). 146AP.

Haut de page
Titre :
GOURDON (famille). 146AP.
Dates :
XIIIe- XXe siècles
Niveau de description :
fonds

Histoire administrative/notice biographique

André-Georges-Marie-Pierre Shaw-Gourdon, dit marquis de Gourdon, comte de Genouillac, marquis de Vaillac (Marseille, 1920-Madrid, décembre 1996 ou 1997 [?]), fils d’Augusto Shaw Ferreira, diplomate brésilien, et de Marie-Odette Gourdon (ou de Gourdon), femme de lettres originaire de Bordeaux, fit des études à l’École libre des Sciences politiques de Lyon en 1942-1943, épousa, en 1946, Rosina-Maria de la Consolacion Adelaida Fernandez y Diaz de la Quintana, de nationalité espagnole, et suivit son père, dont il avait gardé la nationalité brésilienne, dans la carrière diplomatique, comme auxiliaire (auxiliar) à l’ambassade du Brésil à Madrid à partir du 1 er juin 1951.

Son père, Augusto Shaw Ferreira, plus connu sous le nom d’Augusto Shaw (San Salvador de Bahia, Brésil, 1881-Paris, 1957), fit d’abord carrière au sein de la Marine de Guerre brésilienne (1898-1914), étudia l’hydraulique à l’École spéciale des travaux publics de la ville de Paris (1911-1913), puis devint vers 1930 correspondant de presse des grands journaux latino-américains à Paris, dont le Correio da Manha, de Rio de Janeiro. Attaché de presse de l’ambassade du Brésil à Paris de 1932 à 1944 et en 1952-1955, il fut du 13 février 1943 au 28 mars 1944, emprisonné à Bade-Godesberg avec le corps diplomatique brésilien, à la suite de la déclaration de guerre du Brésil à l’Allemagne. Il est l’auteur d’œuvres littéraires, essentiellement théâtrales, en brésilien et en français, en partie publiées.

Historique de la conservation

André Shaw-Gourdon a rassemblé des années 1950 à sa mort une volumineuse documentation généalogique et, dans une moindre mesure, héraldique, à partir de recherches menées personnellement ou par mandataires dans des services d’archives et de bibliothèques de France, du Brésil, d’Espagne, du Portugal, d’Angleterre et d’Ecosse, dont les résultats forment le cœur du fonds qui porte son nom.

André Shaw-Gourdon a, d’autre part, recueilli et conservé une précieuse documentation sur les activités tant professionnelles que personnelles de son père, Augusto Shaw Ferreira, ainsi que les œuvres littéraires et le journal personnel de celui-ci.

Modalités d'entrée

Dépôts, 1958-1987.

Description

146 AP/1-8 et 11-14. Généalogie et héraldique des diverses branches, réelles ou supposées, des familles Gourdon, Shaw et alliés (branches françaises, espagnoles, portugaises, brésiliennes et anglaises, en particulier les familles Arias, Bethencourt, Champetier de Ribes, Da Silva, Diaz de la Quintana, Fernandez, Ferreira, Lucazeau, Machado, Malibran, Martinez de la Escalera, Martinon, Milh, Miranda, Morales, Perez, Salanova, Salgado, Sarmiento Shaw, Vasconcellos) : recueils factices de copies de documents, de correspondances, d’articles, de notes, de photographies, de coupures de presse, ouvrages imprimés historiques ou généalogiques, diplômes authentifiant des armoiries et en autorisant l’usage délivrés par des instances héraldiques espagnoles et écossaises. Mentions de documents des Ve–XIIe s., copies XXes. de documents des XIIIe–XXe s., originaux des XIXe-XXe siècles.

146AP/9-10. Quelques documents de caractère généalogique relatifs à la noblesse d’Espagne et de l’île portugaise de Madère (1868-1979). Œuvres d’Augusto Shaw [Ferreira], en français ou en brésilien, dont une partie seule a été éditée : pièces de théâtre (1925-1950) ; réflexions sur les sciences cognitives (1911) ; journal personnel autographe, tenu en tant qu’attaché d’ambassade du Brésil à Paris, intitulé » Notas de um adido de embaixada » et « Notas diversas » (1940-1956), une version dactylographiée partielle figurant dans 146 AP 8 et 13.

Conditions d'accès

Communication soumise à l’autorisation des ayants-droit.

Conditions d'utilisation

Reproduction soumise à l’autorisation des ayants-droit.

Langue des documents

Français

Bibliographie

Informations extraites du fonds lui-même.

La Chesnaye-Desbois (François-Alexandre Aubert de), Dictionnaire de la noblesse de la France, Paris, 1980, 19 tomes en 10 volumes, reproduction en fac-similé de la troisième édition de Paris, 1863-1876, tome IX, pages 535-541.

Attention ! Restrictions du jour. Cliquez ici pour en savoir plus.