Traitement en cours
Fonds d'archives

DEVINAT (Paul). 404AP.

Haut de page
Titre :
DEVINAT (Paul). 404AP.
Dates :
1940-1964
Niveau de description :
fonds

Histoire administrative/notice biographique

Radical, proche de Henri Queuille, Paul Devinat (1890-1980) fut d’abord universitaire (agrégé d’histoire, il enseigna à l’Institut français de Londres et à l’École de la France d’outre-mer), puis conseiller maître à la Cour des comptes et directeur de plusieurs cabinets sous la IIIe République. Il fut successivement chargé de mission au sous-secrétariat d’État à l’Économie nationale (1930-1933), directeur du cabinet du ministre du Commerce, Laurent Eynac (1933-1934), membre des cabinets Daladier, Doumergue puis Flandin, en 1934. Après un bref intermède durant lequel il fut chargé, en 1935, d’organiser l’enseignement commercial en France, au titre d’inspecteur général de l’enseignement technique, il entra au ministère des Travaux publics comme directeur du cabinet de Laurent Eynac (1935-1936), avant d’occuper le même poste en 1937, auprès d’Henri Queuille. Avant 1939, Devinat dirigea encore le cabinet de Queuille à l’Agriculture, puis il fut nommé à la tête des Affaires économiques au ministère des Colonies sous Mandel ; enfin, il seconda Laurent Eynac au ministère de l’Air en mars 1940. Nommé par Bouthillier, en 1941, conseiller maître à la Cour des comptes, Paul Devinat entra dans la Résistance. Après la guerre, il fut nommé par Henri Queuille secrétaire d’État à la présidence du Conseil, et il exerça ces fonctions de septembre 1948 à octobre 1949. Comme secrétaire d’État aux Travaux publics et à l’Aviation civile du 2 juillet 1953 au 19 juin 1954, Devinat se consacra aux problèmes de la construction aéronautique et à la réforme d’Air France. Avant d’entrer au gouvernement, Paul Devinat avait été élu en 1946 député de Saône-et-Loire et il fit partie de nombreuses commissions parlementaires : Affaires étrangères, Finances, Territoires d’outre-mer. C’est ainsi qu’il se rendit en Indochine à plusieurs reprises, pour y contrôler l’utilisation des crédits militaires, puis en Algérie avec la même mission, à Madagascar, à la Réunion, à l’Ile Maurice et à Djibouti, et dans les anciennes A.O.F. et A.E.F. Paul Devinat était également président de la banque de l’Union industrielle.

Modalités d'entrée

Don de monsieur Paul Devinat, 1980.

Description

404AP/1-3. Souvenirs de Paul Devinat (1890-1980) recueillis en 1980 par Ch. de Tourtier-Bonazzi, conservateur aux Archives nationales ; Devinat résistant, 1940-1944, puis secrétaire d’État à la Présidence du Conseil, 1948-1949.

404AP/4-10. Secrétaire d’État aux Travaux publics et à l’Aviation civile. 1953-1954.

404AP/11-20. Commissions parlementaires : la Défense nationale, l’Indochine, affaires allemandes, Communauté européenne de Défense. 1948-1955.

404AP/21. Plan Schuman : Communauté européenne du Charbon et de l’Acier. 1951-1952.

404AP/22-29. Commissions parlementaires : Afrique du Nord, 1950-1957, et Territoires d’outre-mer, 1949-1957.

404AP/30. Divers, dont voyage de Paul Devinat aux États-Unis. 1948-1957.

Conditions d'accès

Les documents sont consultables selon les délais fixés pour les archives publiques (Code du patrimoine de 2008). L

Conditions d'utilisation

Reproduction autorisée, selon les modalités en vigueur aux Archives nationales, sauf pour les documents soumis à dérogation.

Langue des documents

Français

Bibliographie

Informations extraites de l’introduction du répertoire numérique détaillé de Ch. de Tourtier-Bonazzi.

Yvert (Benoît), Dictionnaire des ministres (1789-1989), Paris, Perrin, 1990, page 784.

Communication importante concernant les commandes. Cliquez ici