Traitement en cours
Les fonds d'archives
Rechercher un fonds :
Ancien Régime | De 1789 à nos jours | Notaires de Paris | Archives de personnes, de familles, d'associations
Fonds d'archives

MANGIN (général) et sa famille. 149AP.

Haut de page
Titre :
MANGIN (général) et sa famille. 149AP.
Dates :
1817-1945
Niveau de description :
fonds

Histoire administrative/notice biographique

Sorti de l’École spéciale militaire en 1888 dans l’infanterie de marine, Charles Marie Emmanuel Mangin (1866-1925) sert d’abord au Soudan, puis fait partie de l’expédition Marchand. Mangin retourne au Congo en 1908, pour inspection, et une mission importante lui est confiée en 1910 pour l’Afrique occidentale française où il étudie les problèmes du recrutement des troupes indigènes. En 1913, il se distingue au Maroc, où il commande les opérations dans le Tadla, qui aboutissent à la pacification de la région. Une autre mission lui est confiée en 1912 à Casablanca et à Dakar, afin d’enquêter sur le recrutement des troupes noires, et il fait partie en 1919 de la commission interministérielle des troupes indigènes. Il utilise les troupes noires pendant la guerre de 1914-1918 et a des succès dans les Flandres et à Verdun. Mais une polémique le fait relever de son commandement de mai à décembre 1917. Il se trouve en Lorraine avec la Xe armée, lorsque l’armistice est proclamé. La Xe armée occupe la Rhénanie, et c’est alors que le rôle militaire du général Mangin se double d’un rôle politique : Mangin estime que la création de la Rhénanie en État indépendant empêchera la reconstruction d’une Allemagne forte. Mais le gouvernement français, d’abord favorable à un mouvement séparatiste rhénan, rappelle Mangin. Il devient alors membre du Conseil supérieur de la guerre, et est de juillet à décembre 1921 envoyé en Amérique du Sud.

Le grand-père du général, Claude Mangin (1786-1835), avocat à Metz, procureur à Poitiers, est préfet de police de Paris à la veille de la Révolution de juillet.

Notices des producteurs d'archives

Modalités d'entrée

Dons de la générale Mangin et de ses fils Louis-Eugène, Claude et Stanislas Mangin, 1957 ; don de Louis-Eugène

Mangin, 1982 ; don des enfants de Stanislas Mangin, Caroline Mangin-Lazarus, David Mangin, Élizabeth Mangin-

Sarango et Camille Mangin, 2013. Achats, 1993-1999.

Description

149AP/1. Ancêtres du général : Claude, Ferdinand Louis-Eugène et Henri Mangin, Franklin Poirson. 1817-1893.

149AP/2-149AP/37. Le général Charles Mangin (1866-1925).

  • 149AP/2. Dossier de carrière. 1884-1926.
  • 149AP/3-149AP/7. Opérations militaires en Afrique : mission congo-Nil dite mission Marchand, mission d’inspection de la situation militaire au Congo, conquête du Tadla au Maroc. 1895-1913.
  • 149AP/8-149AP/15. Recrutement et emploi des troupes indigènes.
  • 149AP/16-149AP/21. Opérations militaires durant la Première Guerre mondiale. 1914-1919.
  • 149AP/22-149AP/24. Occupation en Rhénanie et mouvement rhénan. 1919-1924.
  • 149AP/25. Mission en Amérique du Sud. 1921.
  • 149AP/26-149AP/33. Correspondance familiale, amicale et professionnelle. 1879-1925.
  • 149AP/34-149AP/36. Articles, discours et écrits du général Mangin. 1906-1931.
  • 149AP/37-149AP/41. Obsèques ; écrits sur le général Mangin ; témoignages et hommages posthumes. 1909-1989.

149AP/42. Antoinette Charlotte Mangin, épouse du général. 1848-1969.

149AP/43. Louis-Eugène Mangin, fils du général. 1916-1982.

Conditions d'accès

Communication libre, selon les modalités en vigueur aux Archives nationales.

Conditions d'utilisation

Reproduction autorisée, selon les modalités en vigueur aux Archives nationales.

Langue des documents

Français

Sources complémentaires

  • Les Archives nationales conservent plusieurs fonds relatifs à la mission Marchand : fonds Baratier (99AP), Germain (301AP) et Largeau (302AP). On notera aussi la présence de lettres du général Mangin au maréchal Pétain sous la cote 415AP/5, dossier 3. Enfin, il faut mentionner les dossiers de Légion d’honneur d’Antoine Marie Ferdinand Mangin (LH/1716/32) et Charles Mangin (LH/1716/39).
  • Le Service historique de l’armée de terre conserve les archives des trois généraux Mangin, Louis-Eugène, né en 1819, Charles-Henry, né en 1825, et enfin Charles-Marie-Emmanuel (1 K 548).

Bibliographie

Huart (Suzanne d’), « Le dernier préfet de police de Charles X : Claude Mangin », in Actes du 84e congrès national des sociétés savantes (Dijon, 1959), Paris, 1960, p. 605-616.

Mangin, Lettres de guerre. 1914-1918, Paris, 1950, 323 p.

Mangin (Louis-Eugène), Le général Mangin (1866-1925), Paris, 1986, 336 p.

Massé (Pierre), Claude Mangin (1786-1835), procureur général à la cour de Poitiers, préfet de police de Charles X, et ses rapports avec le Poitou, Mémoires de la Société des antiquaires de l’Ouest, 4e série, t. XII (1971-1973), 1974.

Mangin de Sarrebourg 1866-1925, catalogue de l’exposition du musée de Sarrebourg, avril 1975.

Informations extraites de l’introduction du répertoire numérique détaillé.

Communication importante concernant les commandes. Cliquez ici