Traitement en cours
Les fonds d'archives
Rechercher un fonds :
Ancien Régime | De 1789 à nos jours | Notaires de Paris | Archives de personnes, de familles, d'associations
Fonds d'archives

Union démocratique et socialiste de la Résistance (UDSR). 412AP.

Haut de page
Titre :
Union démocratique et socialiste de la Résistance (UDSR). 412AP.
Dates :
1945-1965
Niveau de description :
fonds

Histoire administrative/notice biographique

Le 25 juin 1945, à l’initiative de la majorité du Mouvement de libération nationale qui avait refusé de fusionner en juin avec le Front national dominé par les communistes, l’Union démocratique et socialiste de la Résistance (UDSR) fut constituée, sur la base d’une fédération de mouvements de Résistance : Organisation civile et militaire, Libérer et Fédérer, Libération-Nord, auxquels s’adjoignirent quelques membres de Ceux de la Résistance et des représentants de la France libre et d’autres mouvements. A l’exception des communistes, toutes les familles résistantes - des Français libres aux résistants de l’intérieur - et toutes les familles politiques - des gaullistes aux socialistes en passant par les démocrates chrétiens - s’y retrouvèrent. Après une constitution difficile, l’UDSR dut affronter les élections du 21 octobre 1945 à l’Assemblée nationale constituante. Avec 31 constituants, l’UDSR prit la mesure de son influence. Elle se transforma, en juin 1946, en parti politique.

De 1948 à 1951, l’UDSR constitua la charnière des majorités de Troisième force, articulant les combinaisons entre la Section française de l’Internationale ouvrière (SFIO) et le centre droit. Appelé à former en fin de législature le gouvernement, le président de l’UDSR, René Pleven, tenta en vain de ressusciter la Troisième force au lendemain des législatives de 1951. A la suite de la dissidence de 27 députés du Rassemblement du peuple français (RPF) en faveur du gouvernement Pinay en 1952, l’appoint des voix des députés UDSR apparut moins nécessaire à la formation des majorités. A l’intérieur de l’UDSR, l’opposition menée par François Mitterrand critiqua de plus en plus ouvertement la participation systématique au gouvernement. Tirant parti de ce mécontentement, le député de la Nièvre fut élu président en 1953.

A partir de 1954, l’UDSR se présenta comme un parti spécialisé dans la construction européenne et la défense de l’ensemble franco-africain dans un sens fédéral puis confédéral. L’appel au général de Gaulle en 1958 conduisit René Pleven, Claudius-Petit et leurs amis à quitter l’UDSR, engagée par François Mitterrand dans l’opposition au général de Gaulle. L’UDSR, bien que réduite à une poignée de fidèles à partir de 1960, offrit à François Mitterrand une structure d’attente qui se révéla très utile quand il s’agit de fonder la Convention des institutions républicaines, puis la Fédération de la gauche démocrate et socialiste. En 1965, quand Mitterrand se déclara candidat à la présidence de la République, on peut considérer que l’UDSR avait cessé d’exister.

Modalités d'entrée

Dépôt de la Fondation nationale des Scinces Politiques, 1981.

Description

412AP/1-3. Fonctionnement du Parti. Naissance. Statuts et programme. Finances et administration. 1945-1961.

412AP/4-20. Instances nationales.

  • 412AP/4-12. Généralités. Congrès nationaux. Mai 1947-février 1959.
  • 412AP/13. Comité directeur : convocations, comptes rendus, motions, correspondance (excuses et pouvoirs). 1947-1962.
  • 412AP/14. Délégation exécutive : convocations, comptes rendus, motions, correspondance. 1950-1959.
  • 412AP/15-17. Autres instances nationales : Conseil national, bureau politique national, réunion des cadres, secrétariat national à la propagande, commission des conflits. 1947-1957.
  • 412AP/18-20. Commissions d’études et associations diverses. 1948-1958.

412AP/21-34. La vie des fédérations. 1949-1959.

  • 412AP/21-27. Fédération de la Seine.
  • 412AP/28-30. Fédérations départementales.
  • 412AP/31-34. Fédérations outre-mer.

412AP/35-44. Elections. Généralités. Elections nationales : législatives, sénatoriales. Elections locales : cantonales, municipales. Elections aux assemblées territoriales. 1946-1959.

412AP/45-55. Correspondance. Interventions. 1947-1960.

412AP/56-67. François Mitterrand. 1948-1965.

412AP/68-73. Rapports entre l’UDSR et d’autres formations. 1946-1959.

412AP/74-86. Positions de l’UDSR. 1951-1959.

412AP/87-94. Documentation annexe. 1954-1963.

412AP/95. Photographies. Fichiers d’adhérents. 1954-1957.

Conditions d'accès

Communication soumise à l’autorisation de la Fondation nationale des Scinces Politiques.

Conditions d'utilisation

Reproduction soumise à l’autorisation de la Fondation nationale des Scinces Politiques.

Langue des documents

Français

Bibliographie

Sirinelli (Jean-François), dir., Dictionnaire historique de la vie politique française au XXe siècle, Paris : P.U.F., 1995, 1088 pages.

Communication importante concernant les commandes. Cliquez ici