Traitement en cours
Fonds d'archives

TOCQUEVILLE (chartrier de). 154AP [177Mi].

Haut de page
Titre :
TOCQUEVILLE (chartrier de). 154AP [177Mi].
Dates :
XVe-XXe siècles
Niveau de description :
fonds

Histoire administrative/notice biographique

Le domaine de Tocqueville se situe en Normandie. Plusieurs familles s’y succédèrent : les Clérel, les Lamoignon, les Malesherbes, les Senozan, les Duchemin, les Bricquebelle et les Lallemant de Nantouillet.

Issu d’une ancienne famille normande, Hervé Louis François Jean Bonaventure Clérel, comte de Tocqueville (1772-1856) émigra sous la Révolution, fut nommé préfet de Maine-et-Loire par la Restauration (juin 1814), destitué aux Cent-Jours, appelé par la Seconde Restauration à la préfecture de l’Oise. Il devint gentilhomme de la chambre du roi et pair de France (1827) mais fut exclu de la haute assemblée par la monarchie de Juillet. Il fut le père de l’écrivain Alexis de Tocqueville (1805-1859). Il avait épousé Louise Madeleine de Rosanbo, petite-fille de Malesherbes.

Alexis-Charles-Henri Clérel de Tocqueville (1805-1859) fait des études de droit et est nommé en 1827, juge-auditeur au tribunal civil de Versailles, où il rencontre Gustave de Beaumont, substitut. Tous deux effectuent un voyage d’un an en Amérique (1831) pour étudier le système pénitentiaire et publient à leur retour en France Du système pénitentiaire aux États-Unis et de son application (1832). Alexis de Tocqueville s’inscrit au barreau comme avocat (il ne plaidera qu’une seule affaire, celle de son ami Louis de Kergorlay, emprisonné pour insurrection légitimiste) et se consacre entièrement à la rédaction de son oeuvre magistrale, De la démocratie en Amérique, dont le premier tome parait en 1835. Élu à l’Académie des Sciences morales et politiques (1838), puis à l’Académie française (1841), il participe à la vie politique en devenant, de 1839 à 1851 député de la Manche ; de 1842 à 1852, conseiller général de la Manche pour le canton de Sainte-Mère-Eglise, et de 1849 à 1859, président du conseil général. Élu à l’Assemblée constituante de 1848, puis à l’Assemblée législative de 1849, il nommé ministre des Affaires étrangères dans le 2e gouvernement d’Odilon Barrot (juin-octobre 1849). Opposé au coup d’État du 2 décembre 1851, il se retire de la vie politique et rédige L’Ancien Régime et la Révolution, dont le premier tome paraît en 1856. Alexis de Tocqueville avait épousé en 1835 Mary Mottley, d’origine anglaise.

Guillaume de Lamoignon de Blancmesnil (1683-1772), membre d’une illustre famille parlementaire, fut lui-même premier président de la Cour des aides de 1746 à 1749 et chancelier de France de 1750 à 1768. Surtout connu pour avoir défendu Louis XVI, Chrétien Guillaume de Lamoignon de Malesherbes (1721-1794), succéda à son père Lamoignon de Blancmesnil à la tête de la Cour des aides en 1749. Il fut directeur de la Librairie de 1750 à 1763, secrétaire d’État de la Maison du Roi sous le ministère Turgot de juillet 1775 à mai 1776, ministre sans portefeuille d’avril 1787 à août 1788. Homme des Lumières, ami des philosophes, il correspondit avec tous les savants de l’époque et fut lui-même dans les domaines scientifiques plus qu’un amateur.

La sœur de Malesherbes, Anne-Nicole, avait épousé en 1735 Jean-Antoine Olivier de Sénozan, premier président de la 4e chambre des enquêtes puis conseiller d’État.

Originaire de Briquebec, la famille Duchemin était alliée aux Clérel de Tocqueville, possessionnée dans l’actuel département de la Manche. Élisabeth Duchemin avait en effet épousé Charles Clérel de Tocqueville au début du XVIIe siècle.

L’alliance des Tocqueville et des Lallemant de Nantouillet est plus lâche : la femme de Marie Charles François Xavier Lallemant de Nantouillet, Élisabeth Charlotte de Damas, était la sœur de Catherine Antoinette, femme de Bernard Bonaventure de Tocqueville. Originaires de Champagne, receveurs généraux des finances de Soissons, propriétaires de la seigneurie de Nantouillet (Seine-et-Marne) depuis 1753, les Lallemant de Nantouillet étaient alliés aux Colbert, aux Damas, aux Maillebois et aux Bouchet de Sourches. Ils devinrent à la fin du XVIIIe siècle fermiers généraux puis, pendant l’émigration et la Restauration, officiers de la maison du duc de Berry.

Historique de la conservation

Les archives Tocqueville (chartrier et papiers d’Alexis de Tocqueville) sont toujours conservées au château de Tocqueville (Manche).

Le chartrier a fait l’objet, entre 1955 et 1961, d’un dépôt, d’abord aux Archives départementales de la Manche, où ils ont été classés par Yves Nédélec, directeur honoraire des archives départementales de la Manche, puis aux Archives nationales où le classement a été achevé par Aline Vallée-Karcher, conservateur à la section des archives privées. Les documents les plus importants du chartrier ont été microfilmés par les Archives nationales en 1961-1962 (cote du microfilm : 177 Mi 1 à 354).

Les papiers d’Alexis de Tocqueville avaient fait l’objet d’un premier classement en 1939, qui fut repris dans les années 1950 par l’Institut de France, qui hébergea ces papiers pendant plusieurs années. En 2002 les Archives départementales de la Manche ont procédé au traitement, au classement définitif et au microfilmage des papiers Alexis de Tocqueville (cote microfilms : 177 Mi 355-452 aux Archives nationales, 1 Mi 519 aux Archives départementales de la Manche). Voir Archives d’Alexis de Tocqueville. Répertoire numérique du fonds conservé au château de Tocqueville, par Vanessa Genrin, 2007, 170 p.

Modalités d'entrée

Prêt pour microfilmage, 1961-1962 et 2002.

Description

Chartrier de Tocqueville.

  • 177Mi/1-69 [154AP/I]. Fonds Tocqueville : documents familiaux et domaniaux intéressant l’histoire de la Normandie. XVe-XXe siècles.
  • 177Mi/70-218 [154AP/II]. Fonds Lamoignon : le chancelier Lamoignon de Blancmesnil (1683-1772), avec un ensemble important sur les parlements au XVIIIe s., et le ministre Malesherbes (1721-1794), son fils (état civil des protestants et des juifs, les états généraux, correspondance scientifique).
  • 177Mi/219-270 [154AP/III]. Fonds Senozan : biens de Mme de Senozan, sœur de Malesherbes, sis dans les Yvelines. XIVe-XIXe siècles.
  • 177Mi/271-287 [154AP/IV]. Fonds Duchemin, famille alliée aux Clérel de Tocqueville et possessionnée dans le département de la Manche. XVe-XVIIIe siècles.
  • 177Mi/288-352 [154AP/V]. Fonds Lallemant de Nantouillet, avec des registres de la recette générale des finances de Soissons aux XVIIe et XVIIIe siècles.
  • 177Mi/353-354 [154AP/VI]. Divers. XVIe-XIXe siècles.

Papiers Alexis de Tocqueville. 1810-1939.

  • 177Mi/355-364. Papiers personnels : correspondance familiale, formation intellectuelle et premiers engagements, diplômes et décorations, comptabilité, vie à Tocqueville, papiers d’affaires, mariage avec Marie Mottley, dispositions testamentaires.
  • 177Mi/365-419. Papiers de fonction : correspondance, juge à Versailles, réflexions sur le système pénitentiaire, procès Louis de Kergorlay, fonctions électives, ministre des Affaires étrangères, activité après le ministère.
  • 177Mi/419-436. Ecrits, oeuvres : récits de jeunesse, notes de lecture, réflexions politiques, articles, travaux académiques, voyages, manuscrits et notes préparatoires d’ouvrages imprimés.
  • 177Mi/436. Varia.
  • 177Mi/437-452. Documents sur Tocqueville mais ne lui appartenant pas : copie de la correspondance active et passive de Tocqueville, correspondance de Marie Mottley, copie de l’état-civil des époux Tocqueville, faire-part de décès, héritage de Marie Mottley, publication des oeuvres de Tocqueville, biographies, commémorations.

Conditions d'accès

Communication libre, selon les modalités en vigueur aux Archives nationales.

La consultation se fait uniquement sur microfilms (177MIi/1-452).

Conditions d'utilisation

La reproduction de ces documents est soumise à autorisation.

Langue des documents

Français

Sources complémentaires

Les Archives nationales conservent le fonds du château de Malesherbes (399AP) et détiennent le microfilm des archives de la famille Le Peletier de Rosanbo (259AP à 264AP).

Bibliographie

La Chesnaye-Desbois (François Alexandre Aubert de), Dictionnaire de la noblesse de la France, Paris, 1980, 19 tomes en 10 volumes, reproduction en fac-similé de la 3e édition de Paris, Schlésinger, 1863-1876, tome V, pages 853-854, tome XI, page 365, tome XII.

Simon (chanoine G.-A.), Histoire généalogique des Clérel, seigneurs de Rampan, Tocqueville, Clouay, Lignerolles, Scey, Montfiquet, Sortosville, Montfarville, etc., baron de Boisnormand et des Bottereaux, comtes de Tocqueville (Normandie) 1066-1954, Caean, 1954, 199 p.

Qui êtes-vous M. de Tocqueville ? , catalogue de l’exposition présentée aux Archives départementales de la Manche du 27 mai au 15 septembre 2005, Saint-Lô, 2005, 158 p.

Alexis de Tocqueville (1805-1859), Actes des colloques du bicentenaire (Cerisy-la-Salle, 29-31 mai 2005 ; Beinecke Library, Yale University, 29 septembre-2 octobre 2005), publiés par The Tocqueville Review. La Revue Tocqueville, vol. XXVII, n°2, 2006, 600 p.

Communication importante concernant les commandes. Cliquez ici