Traitement en cours
Fonds d'archives

AMBERT (généraux). 168AP.

Haut de page
Titre :
AMBERT (généraux). 168AP.
Dates :
1793-1886
Niveau de description :
fonds

Histoire administrative/notice biographique

Le général Jean-Jacques Ambert (1766-1851) s’engagea dans la marine à quatorze ans, y servit quatre ans et s’en retira après avoir fait les campagnes d’Amérique. En 1792, il devint chef du 2e bataillon des volontaires du Lot, puis lieutenant-colonel-général de brigade, le 22 septembre 1793. Général de division, il se distingua à Kaiserslautern, le 18 novembre 1793, sous les ordres de Hoche. En l’an III, il obtint la reddition de la place du Luxembourg après un siège de cinq mois. Après le 18 Brumaire, son amitié pour Moreau le rendit suspect. Il ne reprit le commandement actif qu’en 1813 et fut placé à la tête de la 31e division militaire en Hollande. Tenu à l’écart sous la Restauration, il se retira à la Guadeloupe en 1825.

Filleul de Murat, son fils Joachim Albert (1804-1890) entra à l’École de Saint-Cyr, en sortit en 1824 comme sous-lieutenant. Il fit les campagnes d’Espagne, de Belgique. Capitaine en 1837, il fut envoyé en Algérie en 1840. Chef d’escadron en 1843, lieutenant-colonel en 1847, il fut député du Lot de 1847 à 1849. Colonel en 1850, général de brigade en 1857, il fut appelé par Napoléon III au Conseil d’État (1866) et à la mairie de l’Elysée. En 1870, Ambert fut chargé de la défense de Paris comme commandant du secteur des Ternes. Il fut relevé de ses fonctions par le général Trochu pour avoir refusé de crier “ vive la République ” lors d’une allocution à ses hommes.

Modalités d'entrée

Don de monsieur Jean Franceschi, 1959, et achats, 1955-1956, 2000.

Description

168AP/1. Epaves des papiers du général Jean-Jacques Ambert et de son fils, le général Joachim Ambert. 1793-1886.

Conditions d'accès

Communication libre, selon les modalités en vigueur aux Archives nationales.

Conditions d'utilisation

Reproduction autorisée, selon les modalités en vigueur aux Archives nationales.

Langue des documents

Français

Bibliographie

Informations extraites de l’introduction de l’inventaire de G. Gille.

Attention ! Restrictions du jour. Cliquez ici pour en savoir plus.