Traitement en cours
Les fonds d'archives
Rechercher un fonds :
Ancien Régime | De 1789 à nos jours | Notaires de Paris | Archives de personnes, de familles, d'associations
Fonds d'archives

NOËL (Léon). 433AP.

Haut de page
Titre :
NOËL (Léon). 433AP.
Dates :
1901-1975
Niveau de description :
fonds

Histoire administrative/notice biographique

Docteur en droit, Léon Noël (1888-1988) commença sa carrière au Conseil d’État comme auditeur (1913), puis maître des requêtes (1924). Délégué général du Haut-Commissariat de la République française dans les provinces du Rhin (1927), il devint préfet du Haut-Rhin en 1930. Directeur de la Sûreté générale et secrétaire général du ministère de l’Intérieur (1931) puis directeur du cabinet du président du Conseil, Léon Noël fut ministre des Affaires étrangères (1932), ambassadeur en Pologne (1935-1940) et ministre plénipotentiaire aux négociations d’armistice avec l’Allemagne et l’Italie (1940). Nommé délégué en territoire occupé le 9 juillet 1940, il démissionna le même jour. Président de la commission des Affaires étrangères du RPF (1948), il fit partie du conseil de direction de ce parti en 1949, et il fut député de l’Yonne de 1951 à 1955. Président du Conseil constitutionnel de 1959 à 1965, Léon Noël fut chargé par le Gouvernement de proposer une réforme des services de police en 1966.

Membre de l’Académie des sciences morales et politiques (1944), il a laissé une œuvre importante : l’Agression allemande contre la Pologne (1946), Conseils à un jeune Français entrant dans la diplomatie (1948), Comprendre de Gaulle (1972), les Illusions de Stresa (1975), De Gaulle et les débuts de la Ve République (1976), la Guerre de 39 a commencé quatre ans plus tôt (1979).

Historique de la conservation

L’essentiel des archives de Léon Noël a été brûlé en 1940. Léon Noël avait intentionnellement fait détruire les doubles des archives de l’ambassade de Varsovie. Reste ce dossier de travail sur la reprise des relations diplomatiques avec Rome et les associations diocésaines. Léon Noël était alors auditeur au Conseil d’État, affecté à la section de l’Intérieur (questions du Culte), spécialisé dans les affaires religieuses.

Modalités d'entrée

Dépôt, 1982.

Description

433AP/1. Reprise des relations diplomatiques avec Rome (1918-1921) ; syndicats ecclésiastiques, associations cultuelles et diocésaines (1920-1927).

433AP/2. Congrégations : arrêt des poursuites, projets de lois d’autorisation, liquidation et attribution. 1901-1926

433AP/3. Etablissements de droit étranger en France (Alsace-Lorraine, chapelles allemande et écossaises, Visitation de Chambéry). Loi de finances de 1926. Coupures de presse, notes et travaux universitaires. Correspondance relative aux associations diocésaines, échangée notamment avec Louis Canet chef adjoint du cabinet du ministre de l’Intérieur (Pierre Marraud) puis du garde des sceaux (Maurice Colrat), chargés successivement de la question des associations diocésaines. Le statut de l’Église de France après la Séparation, l’affaire des Associations diocésaines, témoignage dactylographié de L. Noël. 1922-1975

Conditions d'accès

Communication libre, selon le règlement de la salle de lecture des Archives nationales, sauf :

  • Lettres émanant de Louis Canet (433AP/3) : communication soumise à l’autorisation des ayants-droit.

Conditions d'utilisation

Reproduction autorisée, selon les modalités en vigueur aux Archives nationales, sauf :

  • Lettres émanant de Louis Canet (433AP/3) : reproduction soumise à l’autorisation des ayants-droit.

Langue des documents

Français

Bibliographie

Who’s who, 1987-1988, page 1193.

Communication importante concernant les commandes. Cliquez ici