Traitement en cours
Fonds d'archives

HOCHE (général). 193AP.

Haut de page
Titre :
HOCHE (général). 193AP.
Dates :
1711-1875
Niveau de description :
fonds

Histoire administrative/notice biographique

Lazare Hoche (1762-1797) s’engagea en 1784 comme soldat au régiment des gardes-françaises. Caporal le 16 juin 1789, il passa le grade de sergent le 1er septembre dans la garde nationale soldée de Paris. Il prit part à la défense de Thionville puis au siège de Namur du 20 novembre au 2 décembre 1792, et enfin au siège de Maastricht. Aide de camp de Le Veneur, il fut envoyé par celui-ci à Paris pour expliquer la situation après la trahison de Dumouriez (avril-mai 1793). Le 15 mai 1793, Hoche fut nommé adjudant-chef de bataillon employé à l’armée du Nord. Chef d’état-major de Souham à Dunkerque, il devint général de brigade le 13 septembre, prit part à l’expédition contre Furnes, Nieuport et Ostende avant d’être nommé, le 22 septembre, chef d’état-major à l’armée des Ardennes. Le 23 octobre, il fut nommé général de division et commandant en chef de l’armée de la Moselle. Sa victoire à Woerth, le 22 décembre, lui valut d’être nommé, le 25, commandant en chef des armées de la Moselle et du Rhin réunies. Le 4 août 1794, il fut nommé commandant en chef de l’armée des Côtes de Cherbourg. En février 1795, il signa avec Charrette la pacification de la Jaunaye. En juillet, il fut victorieux à Quiberon contre les émigrés. En décembre, il fut nommé commandant en chef de l’armée des Côtes de l’Océan. Il fit emprisonner Stofflet et Charrette et soumit les chouans du Morbihan en juin 1796. Le 20 juillet, le Directoire lui confia le commandement de l’armée chargée d’opérer une révolution en Irlande. Cette armée étant dissoute le 9 février 1797, il remplaça Beurnonville au commandement de l’armée de Sambre-et-Meuse. Le 18 avril 1797, il remporta la victoire de Neuwied près de Cologne. Il refusa le ministère de la Guerre et mourut de maladie, le 19 septembre 1797.

Le général Hoche épousa le 21 ventôse an II (11 mars 1794) Anne Adélaïde Dechaux (1778-1859), qui lui donna une fille, Jenny, en janvier 1796. Devenue veuve, Anne Adelaïde reçut de Napoléon Bonaparte, le 4 avril 1800, le domaine de Gaillefontaine (Seine-Maritime), qu’elle transmit à sa fille, devenue par mariage en 1814, comtesse des Roys.

Modalités d'entrée

Achats, 1956-2011, complétés par un don de la Bibliothèque nationale de France, 1991.

Description

193AP/1-4. Commandement de l’armée de Moselle en 1794, de l’armée des côtes de Cherbourg et de l’armée des Côtes de l’Océan du général Hoche. 1793-1797.

193AP/4-5. Suppléments :

  • 193AP/4. Pièces diverses, dont lettres et rapports de Hoche. 1789-1797.
  • 193AP/5. Propriété de Gaillefontaine. 1711-1875.

Conditions d'accès

Communication libre, selon les modalités en vigueur aux Archives nationales.

Conditions d'utilisation

Reproduction autorisée, selon les modalités en vigueur aux Archives nationales.

Langue des documents

Français

Sources complémentaires

Des papiers Hoche ont été microfilmés aux Archives départementales de Seine-Maritime sous la cote 1Mi/37 à 1Mi/74 et 1Mi/152.

Bibliographie

Informations extraites de l’introduction de l’inventaire.

Communication importante concernant les commandes. Cliquez ici