Traitement en cours
Fonds d'archives

BEGOUËN-DEMEAUX (famille). 442AP [505Mi].

Haut de page
Titre :
BEGOUËN-DEMEAUX (famille). 442AP [505Mi].
Dates :
XVIIIe-XIXe siècles
Niveau de description :
fonds

Histoire administrative/notice biographique

Jacques-François Begouën (1743-1831) était négociant au Havre. Il fut élu, le 25 mars 1789 député du tiers aux états généraux pour le bailliage de Caux. Il se fit remarquer dans plusieurs discussions sur des questions commerciales, coloniales et financières. Il fut notamment l’adversaire du décret sur les colonies et se fit (31 août 1791) l’écho des réclamations des armateurs du Havre qui en sollicitaient l’abrogation. Sa modération le rendit suspect en 1793. Il fut incarcéré, avec plusieurs habitants du Havre, au château de Noirtot, près de Bolbec. Rendu à la liberté après le 9 Thermidor, il ne s’occupa, sous le Directoire, que de son commerce ; mais il accepta de Bonaparte après le 18 Brumaire divers titres et dignités. Nommé conseiller d’État, le 5 floréal an XI, chevalier de la Légion d’honneur, le 9 vendémiaire an XII, et commandeur du même ordre, le 25 prairial, il fut fait en outre (1808) chevalier et comte de l’Empire. Bégouën signa l’avis du conseil d’État portant que le comte Frochot, préfet du département de la Seine, avait “ manqué de fermeté ” dans la conspiration de Malet en 1812. Cette attitude ne l’empêcha pas de se prononcer, deux ans plus tard, pour la déchéance de Napoléon. Il ne revint aux affaires qu’après les Cent-Jours, comme conseiller d’État, membre de la section de la marine et des colonies, puis comme président (1816) du collège électoral de la Seine-Inférieure, qui le nomma député, le 4 octobre. En 1818, il défendit à la Chambre des pairs le projet de loi sur la Banque de France. Admis au titre de conseiller d’État honoraire en 1820, il se retira dans sa terre du Valau, près du Havre, où il passa les dernières années de sa vie.

Modalités d'entrée

Prêt pour microfilmage, 1997.

Description

505Mi/1-100. Microfilm des papiers de Jacques-François Begouën, député du bailliage de Caux à l’Assemblée constituante (1743-1831) et de ses descendants (familles Begouën Demeaux, Foäche, Mahieu). Correspondance familiale, généalogies, papiers politiques, récits de voyages, commerce au Havre et aux Antilles, propriétés à Saint-Domingue, à la Guadeloupe et à la Martinique. XVIIIe-XIXe s.

Conditions d'accès

Communication libre, selon les modalités en vigueur aux Archives nationales.

La consultation se fait uniquement sur microfilms (505Mi/1-100).

Conditions d'utilisation

Reproduction soumise à l’autorisation des ayants-droit.

Langue des documents

Français

Sources complémentaires

Un microfilm de ce fonds se trouve également aux Archives départementales de Seine-Maritime (1 Mi 547 à 573, 638 à 676).

Voir également, aux Archives départementales de Seine-Maritime, le fonds Begouën-Demaux (18 J) et le microfilm de la correspondance active de Jacques-François Begouën adressée principalement à la municipalité du Havre (24 juin 1789-24 septembre 1791), à des correspondants en Amérique (3 janvier 1791-20 janvier 1805) et son fils aîné André (29 décembre 1805-5 mai 1816).

Bibliographie

"Voyages dans l’Europe du Nord et en Russie de Jacques-François Begouën (1743-1831), négociant au Havre", 2 vol. dactyl., Paris-Le Havre, 1990. Volume I : Russie, Pays baltes, Pologne, 194 p. Volume II : Notes de voyage extraites du Livret de Notes et Observations, 80 p.

"Nos racines. Les origines BEGOUEN", Le Havre, 1989, 130 p. dactyl.

"Papiers Begouen Demeaux et Foache. Lettres de commerce adressées à des correspondants américains de 1791 à 1816 (registre n°3 - Amérique)", exempl. dactyl., Paris, 1994, 240 p. dactyl.

Begouën-Demeaux (Maurice), Mémorial d’une famille du Havre. Les fondateurs. Choses et gens du XVIIIe siècle en France et à Saint-Domingue. Jacques-François Begouën (1743-1831), Société française d’histoire d’Outre-mer et Société libre d’émulation de la Seine-Maritime, 1982, 314 p.

Begouën-Demeaux (Maurice), Mémorial d’une famille du Havre. Stanislas Foäche (1737-1806), négociant de Saint-Domingue, Société française d’histoire d’Outre-mer et Société libre d’émulation de la Seine-Maritime, 1982, 318 + 35 p.

Attention ! Restrictions du jour. Cliquez ici pour en savoir plus.