Traitement en cours
Les fonds d'archives
Rechercher un fonds :
Ancien Régime | De 1789 à nos jours | Notaires de Paris | Archives de personnes, de familles, d'associations
Fonds d'archives

Séminaire Saint-Sulpice. AB/XIX/510-AB/XIX/529.

Haut de page
Titre :
Séminaire Saint-Sulpice. AB/XIX/510-AB/XIX/529.
Dates :
XIXe-XXe siècles
Niveau de description :
fonds

Histoire administrative/notice biographique

Sous l’inspiration du Père Condren, de l’Oratoire, Jean-Jacques Olier (1608-1657) et quelques ecclésiastiques entreprirent de fonder un séminaire pour préparer au sacerdoce les jeunes clercs. Après un essai infructueux à Chartres, Olier établit sa première communauté à Vaugirard en 1641 ; il la transféra rue Guisarde pour être plus près de la Sorbonne. Dès 1642, il accepta de diriger la cure de Saint-Sulpice, d’où sa société tient son nom. En 1664, la Société de Saint-Sulpice fut approuvée par le pape. Dès le vivant d’Olier, d’autres séminaires s’établirent en France (Nantes, Viviers, le Puy, Clermont) et par la suite ils se multiplièrent même à l’étranger, notamment au Canada et aux États-Unis. Pendant la Révolution, les sulpiciens refusèrent de prêter serment à la constitution civile du clergé, sous la direction de Jacques-André Émery (1732-1811). Ce dernier obtint de Napoléon Ier la réouverture du séminaire de Saint-Sulpice en 1806.

Félix-Antoine-Philibert Dupanloup (1802-1878) s’occupa d’abord de ministère paroissial à Paris, ouvrit en 1834 les conférences de Notre-Dame, devint supérieur du petit séminaire de Saint-Nicolas-du-Chardonnet. Il dirigeait le journal l’Ami de la religion quand il fut nommé évêque d’Orléans (1849). Membre de la commission instituée par de Falloux, ministre de l’Instruction publique, il fut l’un des promoteurs de la loi scolaire du 15 mars 1850. Pendant le règne de Napoléon III, l’évêque d’Orléans fut le chef des catholiques libéraux. Lors du concile de Vatican (1869-1870), il se prononça contre l’opportunité de la définition de l’infaillibilité pontificale. Député à l’Assemblée nationale de 1871, il fit voter la loi sur la liberté de l’enseignement supérieur (12 juillet 1875).

Notices des producteurs d'archives

  • Compagnie des prêtres de Saint-Sulpice.
  • Dupanloup, Félix (1802-1878)

Historique de la conservation

Les papiers qui constituent le fonds de Saint-Sulpice furent saisis dans l’ancien séminaire de la Compagnie en vertu de la loi de séparation (loi du 9 décembre 1905 modifiée par la loi du 13 avril 1908 et le décret du 16 mars 1906).

Modalités d'entrée

Transfert aux Archives nationales en application de la loi de séparation, 1911.

Description

AB/XIX/510. Billets de faire-part de membres de la Société de Saint-Sulpice. Notices nécrologiques manuscrites. XIXe s.

AB/XIX/511. Listes d’élèves. 1857-1896.

AB/XIX/512. Correspondance active et passive de directeurs ; lettres de Monseigneur d’Hulst ; notes d’élèves ; diplômes ; images de piété ; extraits de cours de théologie ; documents sur l’Ordre du Temple. XIXe s.

AB/XIX/513. Cours de catéchisme de Mademoiselle Amélie Longchamp (XIXe s). Sujets d’oraisons et de sermons XIXe s). Extraits de journaux (1892-1893).

AB/XIX/514. Brefs, notes liturgiques, titres de permission, poésies, lettres adressées à Monseigneur Frayssinous, prospectus et imprimés. XVIIe- XIXe s.

AB/XIX/515. Notes sur le Culte de la Vierge ; cours d’écriture sainte ; allocutions. XIXe s.

AB/XIX/516. Brochures et imprimés ; photographies ; images de piété. XVIIe-XIXe s.

AB/XIX/517-519. Correspondance reçue par l’abbé Boîteux, directeur du séminaire de Saint-Sulpice. XIXe s.

AB/XIX/520. Petit séminaire de Saint-Nicolas-du-Chardonnet : cahiers de notes ; lettres d’élèves ; hommages. XIXe s.

AB/XIX/521. Documents relatifs aux jeunes aveugles et aux sourds-muets. XIXe s.

AB/XIX/522-529. Papiers de Monseigneur Dupanloup, évêque d’Orléans. XIXe s.

Conditions d'accès

Communication libre, selon les modalités en vigueur aux Archives nationales.

Les documents cotés AB/XIX/526 sont consultables sur microfilms (MIC/AB/XIX/526).

Conditions d'utilisation

Reproduction autorisée, selon les modalités en vigueur aux Archives nationales.

Langue des documents

Français

Sources complémentaires

Le département des manuscrits de la Bibliothèque nationale de France conserve une partie des papiers Dupanloup et un fonds important de la Compagnie de Saint-Sulpice.

Communication importante concernant les commandes. Cliquez ici