Traitement en cours
Les fonds d'archives
Rechercher un fonds :
Ancien Régime | De 1789 à nos jours | Notaires de Paris | Archives de personnes, de familles, d'associations
Fonds d'archives

PIVERT (Marceau), Amis de. 22AS.

Haut de page
Titre :
PIVERT (Marceau), Amis de. 22AS.
Dates :
1930-1974
Niveau de description :
fonds

Histoire administrative/notice biographique

Syndicaliste enseignant, Marceau Pivert (1895-1958) s’engage au Parti socialiste français dans l’Yonne, en 1922, puis à la Section française de l’Internationale ouvrière (S.F.I.O.), en 1924. Dès son arrivée à Paris, il rejoint la tendance de gauche, la « Bataille socialiste », dont il devint rapidement un des principaux animateurs. Il fonde sa propre tendance, la « Gauche révolutionnaire » (G.R.), en 1935. En 1936, il participe au gouvernement du Front populaire, au secrétariat de la présidence du Conseil. Secrétaire de la Fédération socialiste de la Seine, exclu de la Section française de l’Internationale ouvrière à la fin de 1938, il fonde le Parti socialiste ouvrier et paysan (P.S.O.P.) qui ne résista pas à la guerre.

Envoyé aux États-Unis par la direction de son parti, il gagna le Mexique où il anima le Front ouvrier international (F.O.I.). De retour en France au début de 1946, Marceau Pivert réintègra la Section française de l’Internationale ouvrière, entre l’année suivante au comité directeur du parti et participe à la constitution de la Troisième force et du Congrès des peuples contre l’impérialisme. En 1950, il quitte la direction de la Fédération socialiste de la Seine. Hostile à la guerre d’Algérie, Marceau Pivert participe activement à la création du Parti socialiste autonome (P.S.A.), qui fait scission avec le Parti socialiste peu après son décès, en juin 1958.

¤

Issu d’une famille libérale et dreyfusarde, Daniel Guérin (1904-1988) quitte son milieu et s’engagea dans le syndicalisme révolutionnaire ; membre de la Section française de l’Internationale ouvrière (S.F.I.O.), il rejoint la Gauche révolutionnaire de Marceau Pivert, puis s’attelle à la création du Parti socialiste ouvrier et paysan (P.S.O.P.). En 1962, Daniel Guérin se rapproche brièvement du Parti socialiste unifié (P.S.U.), avant de fonder le Mouvement communiste libertaire, en 1969. Sans être lui-même anarchiste, Daniel Guérin a écrit des ouvrages de référence sur le sujet : L’Anarchisme (1965), Ni Dieu ni maître, anthologie de textes sur l’anarchisme (1965). Par ailleurs, il lutte contre le colonialisme dès 1930 et se range aux côtés des indépendantistes (Algérie, Vietnam, Antilles, Polynésie, etc.).

Historique de la conservation

Le fonds 22AS fut constitué à la suite de l’initiative de Daniel Guérin, qui, avec un certain nombre d’amis et de compagnons politiques de Marceau Pivert, a regroupé une importante quantité de documents le concernant.

Modalités d'entrée

Dons de Daniel Guérin, 28 décembre 1962 et 20 septembre 1971.

Description

22AS/1. La Gauche révolutionnaire (G.R.). 1935-1937.

22AS/1 (suite). Fédération socialiste de la Seine. 1938.

22AS/1 (suite)-2. Parti socialiste ouvrier et paysan (P.S.O.P.). 1938-1940.

22AS/2 (suite). Front ouvrier international (F.O.I.). 1938.

22AS/2 (suite). Centre marxiste révolutionnaire international. 1939.

22AS/1 (suite)-2. Correspondance de Marceau Pivert. 1935-1958.

  • 22AS/1-2. Léon Trotsky. 1935-1939.
  • 22AS/2. Général de Gaulle. 1940.
  • 22AS/2. Daniel Guérin. 1946-1958.

22AS/3-5. Brochures, revues, études et thèse. 1930-1974.

Conditions d'accès

Communication libre, selon les modalités en vigueur aux Archives nationales.

Conditions d'utilisation

Reproduction autorisée, selon les modalités en vigueur aux Archives nationales.

Langue des documents

Français

Sources complémentaires

Les Archives nationales conservent :

– le fonds du Parti socialiste unifié (P.S.U., 581AP) ;

– les archives d’Édouard Depreux (456AP), Marceau Pivert (559AP), Léon Blum (570AP) et le fonds Oreste Rosenfeld (26AR).

Le fonds Guérin de la Bibliothèque de documentation internationale contemporaine (B.D.I.C.) comprend des archives relatives au mouvement ouvrier, aux problèmes du xxe siècle, aux mouvements d’émancipation et la correspondance de Daniel Guérin avec des hommes politiques, des syndicalistes et des écrivains. D’autres papiers de Daniel Guérin sont conservés à l’Institut international d’histoire sociale d’Amsterdam.

Bibliographie

Éléments contenus dans le fonds 22AS.

Communication importante concernant les commandes. Cliquez ici