Traitement en cours
Fonds d'archives

LEBRET (père). 45AS.

Haut de page
Titre :
LEBRET (père). 45AS.
Dates :
1917-1981
Niveau de description :
fonds

Histoire administrative/notice biographique

Ancien élève de l’École navale, puis officier de Marine pendant la première guerre mondiale, Louis Lebret (1897-1966) entra dans l’Ordre des Dominicains en 1923.

Il fut chargé, à partir de 1929-1930 de l’assistance spirituelle aux marins de Bretagne, ce qui l’amena à s’intéresser de plus en plus à leurs conditions de vie et à l’organisation des pêches maritimes. On doit à son initiative, la mise en place d’organismes tels que la Jeunesse Maritime Catholique (1929), puis celle des syndicats chrétiens des gens de mer, bientôt regroupés en vue Fédération française des syndicats professionnels des pêches maritimes ; également celle du Secrétariat social maritime, centre d’étude et de liaison sur les travaux duquel s’appuieront les syndicats . Le « mouvement de Saint-Malo » dont il a été l’animateur mena une action vigoureuse dans les domaines de l’apostolat et de l’action sociale dès le début des années, il devait aboutir à partir de 1935 à une nouvelle orientation de la politique des pêches et à une transformation profonde de leur organisation.

La fondation de l’association Économie et Humanisme par le Père Lebret et René Moreux eut lieu à Marseille en 1941 ; un Manifeste et une revue portant le même nom furent lancés dès 1942. Par ses enquêtes et ses publications, ce centre d’étude apporta une contribution importante à la rénovation économique et sociale de l’après-guerre. C’est au cours des sessions de recherches et de formation à l’action de ce mouvement que sont nées les idées relatives au développement et à l’aménagement du territoire. Le père Lebret y a mis au point la doctrine de l’« économie des besoins » ainsi qu’une méthode qui subordonne la restructuration économique et sociale aux résultats d’enquêtes menées sur le terrain.

A partir de 1956, il cesse de diriger Économie et Humanisme et se consacre de plus en plus aux problèmes du Tiers-Monde : d’où la création, en 1957, de l’IRFED (Institut de recherche et de formation en vue du développement harmonisé). Depuis plusieurs années déjà, il avait été appelé à effectuer, à la demande de gouvernements étrangers, des enquêtes sur les conditions du développement en Amérique latine (Brésil et Colombie). En 1959-1960 il dirigera la réalisation d’une importante étude à propos du 1er plan du Sénégal, dont les éléments fourniront la base d’un cadre cohérent pour l’aménagement du territoire et la régionalisation ; trois ans plus tard, son équipe sera rappelée pour la préparation du 2e plan, et associera étroitement à ses travaux la formation des agents régionaux du développement.

On mentionnera aussi d’importantes études menées sur le Liban de 1960 à 1964 ; mais il est évidemment impossible de signaler toutes les missions d’expert réalisées par le Père Lebret et son groupe, soit comme consultants d’organisations internationaux (ONU, CNUCED) ou de gouvernement de pays en voie de développement, soit pour des enquêtes d’aménagement du territoire en France.

En 1964, le Père Lebret participe à la CNUCED (Conférence des Nations Unies sur le Commerce et le Développement) comme porte-parole de la Délégation du Saint-Siège et lance l’idée d’un nouvel ordre économique international. Cette perspective d’une organisation mondiale se retrouve dans l’Encyclique Popularum Progressio (1967), dont le Pape Paul VI lui a demandé de rédiger la première version. On retrouve également l’influence du Père Lebret dans les travaux des sessions du concile Vatican II auxquels il a contribué, en particulier à propos de la constitution pastorale sur l’Église dans le monde de ce temps (« Gaudium et Spes »).

Les archives du Père Lebret présentent un grand intérêt pour l’histoire des doctrines économiques, et pour celle de l’évolution du catholicisme social à partir de 1930. Elles permettent de suivre l’élaboration des théories de l’économie des besoins, du bien commun et du développement harmonisé. On y trouve, par ailleurs, des informations sur l’origine et les débuts de la politique de l’Aménagement du Territoire en France ainsi que sur la transformation des idées et de l’action relatives au sous-développement. Les enquêtes ayant servi de base à l’implantation de réformes dans les pays du Tiers-Monde constituent d’autre part une source essentielle pour l’histoire de ces pays.

Complété par les archives Lamort (50 AS), le fonds est intéressant, enfin, pour l’histoire sociale des marins pêcheurs et l’organisation professionnelle des pêches maritimes.

Modalités d'entrée

Dépôt 1982.

Description

19860461/1-5. Carrière dans la marine et études au studium dominicain. 1928 et s.d.

19860461/6-27. Activités au secrétariat social maritime. 1930-1951, 1960.

19860461/28-34. Activités de prédication et relations avec les autorités de l’Eglise. 1937-1966.

19860461/35-115. Activités au sein de l’association Economie et humanisme. 1937-1970.

19860461/116-142. Activités au sein de l’IRFED. 1958-1971.

19860461/142 (suite)-176. Ouvrages, articles, conférences et notes. 1929-1966.

19860461/177-193. Autres documents : extraits du journal du père Lebret, revues de presse relatives à sa mort, documents émanant d’organismes ou de personnes associées à Economie et humanisme ou à l’IRFED. 1939-1981.

19990268/1-17. Microfilms d’une partie du fonds du révérend Père Lebret (entrée 19860461, fonds 45AS).

20000035/1-20000035/4. Journal du père Lebret. 1917-1966. Microfilms des premiers articles du fonds du révérend Père Lebret dont les originaux ont disparus.

Conditions d'accès

Communication soumise à l’autorisation des ayants-droit.

Conditions d'utilisation

Reproduction soumise à l’autorisation des ayants-droit.

Langue des documents

Français

Bibliographie

G CELESTIN, « L.-J. Lebret et l’aménagement du territoire, les Amis du Père Lebret », cahier n°1, mai 1981, p.15-35.

Ibid., article de V. Cosmao, « Le Père Lebret et l’église universelle », p. 53-65.

Cahiers publiés par cette Association (45AS/195).

Communication importante concernant les commandes. Cliquez ici