Traitement en cours
Fonds d'archives

BIDAULT (Georges). 457AP.

Haut de page
Titre :
BIDAULT (Georges). 457AP.
Dates :
1926-2004
Niveau de description :
fonds

Histoire administrative/notice biographique

Après sa libération de l’armée en 1918, Georges Bidault (1899-1983) devient professeur agrégé d’histoire, en poste à Valenciennes (1925-1926), Reims (1926-1931), Paris (1931-1939) et Lyon (1942-1943). Proche du Sillon de Marc Sangnier, il milite dans divers mouvements démocrates-chrétiens et notamment au sein du Parti démocrate populaire dont il devient l’un des leaders. Engagé en 1940, il est fait prisonnier de guerre puis relâché sur la foi d’un faux certificat médical. Il rentre dans la Résistance, est porte-parole du mouvement Combat puis préside le Conseil national de la Résistance à la mort de Jean Moulin en 1943. A la Libération, il contribue à fonder le Mouvement républicain populaire, dont il devient le deuxième président, de 1949 à 1952. Le général de Gaulle lui confie en octobre 1944 le portefeuille des Affaires étrangères, qu’il conserve jusqu’en décembre 1946, exerçant la même fonction à plusieurs reprises jusqu’en juin 1954. Après avoir été six mois président du gouvernement provisoire (et ministre des Affaires étrangères, de juin à décembre 1946), Georges Bidault est investi Président du Conseil en octobre 1949 et à nouveau pressenti en juin 1952. C’est sous son impulsion que la France rentre dans l’OTAN en 1949. Il défend par ailleurs l’Union française et se déclare favorable à la Communauté européenne de défense (CED). Lors des négociations internationales de Genève qui suivent le désastre de Diên Biên Phu, Georges Bidault est récusé par les Soviétiques ; le gouvernement Laniel tombe, et Georges Bidault est remplacé par Pierre Mendès France qui cumule les Affaires étrangères et la présidence du Conseil. Bidault prend totalement fait et cause pour les positions de l’Algérie française. Il quitte le MRP en 1958 et crée la Démocratie chrétienne de France. Il s’oppose violemment à la politique algérienne du général de Gaulle, au point d’être recherché pour complot contre la sûreté de l’État. Son immunité parlementaire est levée en 1962, et Georges Bidault est contraint à l’exil, se fixant finalement au Brésil où il ressuscite le CNR. Après l’amnistie de 1968, il fonde le Mouvement pour la justice et la liberté. Georges Bidault avait également été député de la Loire (1945, réélu en 1946, 1951 et 1956).

Modalités d'entrée

Dons de la famille Bidault, 1984-2004.

Description

457AP/1-133. Georges Bidault, ministre des Affaires étrangères. 1944-1948 et 1953-1954.

  • 457AP/1-5. Conférences internationales et organisation des Nations unies. 1944-1954.
  • 457AP/6-19. Conférences internationales et conseils des ministres des Affaires étrangères. 1945-1948.
  • 457AP/20-22. Plan Marshall. 1947-1948.
  • 457AP/23-24. Traité de Bruxelles. 17 mars 1948.
  • 457AP/25-27. Pacte atlantique. 1948-1969.
  • 457AP/28-43. Europe : conseil de l’Europe, plan Schuman et Communauté européenne du charbon et de l’acier, Communauté européenne de défense, Communauté politique européenne, pool vert (organisation européenne des marchés agricoles). 1948-1968.
  • 457AP/4-51. Relations internationales et bilatérales. 1953-1955.
  • 457AP/52-55. Indochine. 1953-1959.
  • 457AP/56-59. Documentation. 1946-1958.
  • 457AP/60-133. Dossiers classés par pays ou zones géographiques : Allemagne, Autriche, Tchécoslovaquie, Hongrie, Europe centrale et orientale, Empire britannique, États-Unis, Arctique et Antarctique, Amérique latine, URSS, Pologne, Italie, Balkans, Grèce, Yougoslavie, Roumanie, Bulgarie, Albanie, Turquie, Espagne, Portugal, Belgique, Danemark, Finlande, Luxembourg, Monaco, Norvège, Pays-Bas, Suède, Suisse, Vatican, Union française, Afrique du Nord, Algérie, Tunisie, Maroc, Afrique noire et Madagascar, Proche-Orient et Moyen-Orient, Asie et Extrême-Orient. 1944-1969.

457AP/134-168. Politique intérieure de la France. 1940-1959.

  • 457AP/134-135. Gouvernement de Vichy. 1940-1954.
  • 457AP/135-136. Politique générale. 1944-1955.
  • 457AP/137-140. Ministère des Affaires étrangères : réorganisation du ministère, personnel, budget. 1944-1963.
  • 457AP/141-143. Premier gouvernement Georges Bidault. 24 juin-16 décembre 1946.
  • 457AP/144-149. Deuxième gouvernement Georges Bidault. 28-29 octobre 1949-2 juillet 1950.
  • 457AP/150-162. Séquelles de la guerre, Résistance, épuration ; Défense nationale. 1945-1956.
  • 457AP/163-168. Affaires de presse, Mouvement républicain populaire (MRP). 1946-1959.

457AP/169-191. Papiers personnels de Georges Bidault, dont correspondance et photographies le concernant ainsi que son épouse, née Suzanne Borel. 1926-2004.

Conditions d'accès

Communication sur autorisation des ayants-droit et reproduction autorisée selon les règles de communicabilité des archives publiques (articles L.213-1 à 213-7 du Code du patrimoine).

Conditions d'utilisation

Reproduction sur autorisation des ayants-droit et reproduction autorisée selon les règles de communicabilité des archives publiques (articles L.213-1 à 213-7 du Code du patrimoine).

Langue des documents

Français

Sources complémentaires

  • Les Archives nationales détiennent les archives du MRP sous la cote 350AP, ainsi qu’une archive audiovisuelle contenant l’interview donnée par Georges Bidault à un journaliste de la B.B.C. en janvier 1963 (8 AV 815).
  • Aux Archives du ministère des Affaires étrangères sont conservés le fonds du Cabinet du ministre de 1944 à 1953, le fonds du Secrétariat général de 1945 à 1954 et celui du Secrétariat des conférences de 1945 à 1955.
  • Le Service historique de l’armée de terre conserve les archives du cabinet du ministre de la Défense (sous-série 1 R).
  • Archives départementales de la Loire, conservent la correspondance parlementaire de Georges Bidault. (sous-série 57 J).

Bibliographie

Informations extraites de Papiers Georges Bidault (457 AP). Inventaire, par J. Irigoin et P. Gillet.

Georges Bidault (1899-1983), Bulletin de l’association des “ Amis de Georges Bidault ”, janvier 1986, 152 p.

Georges Bidault, Bulletin de l’association des “ Amis de Georges Bidault ”, n°2, octobre 1988, 112 p.

Manifeste pour une histoire véridique de Georges Bidault, Bulletin de l’association des “ Amis de Georges Bidault ”, n° 5, 2004, 52 p.

Bidault (Suzanne), Souvenirs de guerre et d’occupation, Paris, 1973, 261 p.

Chapelle-Fossemalle (Laurence), Biographie de Georges Bidault de 1899 à 1936, mémoire de maîtrise d’Histoire, Université de Paris X Nanterre, 1985, 114 p., [conservé aux Archives nationales sous la cote AB/XLV/156].

Ott (Barthélémy), Georges Bidault l’indomptable, Annonay, 1975, 238 p.

Communication importante concernant les commandes. Cliquez ici