Traitement en cours
Fonds d'archives

COURTOIS (René). 208AS(XIII).

Haut de page
Titre :
COURTOIS (René). 208AS(XIII).
Dates :
1870-1981
Niveau de description :
fonds

Histoire administrative/notice biographique

Fils de fonctionnaire pénitentiaire, René Courtois est nommé instituteur à la Maison d’éducation surveillée (MES) de Saint-Hilaire vers 1930, une institution pénitentiaire pour mineurs, puis il est nommé à la prison de Fontevraud où il rencontre Vincent Hourcq, futur directeur de Saint-Maurice. En septembre 1938, il prend la sous-direction de l’Institution Publique d’Éducation Surveillée (IPES) de Saint-Maurice jusqu’en 1944 et il en devient le directeur jusqu’en 1957.

Suite aux campagnes de presse contre les bagnes d’enfants, René Courtois et Vincent Hourcq s’associent au projet de réforme de l’Éducation surveillée qui vise à réformer l’établissement de Saint-Maurice en priorité.

De 1957 à 1972, René Courtois est le directeur régional des services parisiens de l’Éducation surveillée ; il continue alors sa carrière en banlieue parisienne, tout en s’occupant personnellement du Centre d’observation de Bures-sur-Yvette, et de son rôle dans la réforme de l’Éducation surveillée.

René Courtois décède en 1992.

Historique de la conservation

Ce fonds a d’abord été déposé par le CNAHES à la bibliothèque universitaire d’Angers, puis aux Archives nationales du Monde du Travail (ANMT) à Roubaix en 2002, transféré ensuite sur le site des Archives nationales à Pierrefitte-sur-Seine fin 2014.

Modalités d'entrée

Dépôt du CNAHES, 2014.

Description

AS/208(XIII)/1-6. René Courtois, sous-directeur de Saint-Maurice. 1870-1943.

AS/208(XIII)/6-21. René Courtois, directeur de Saint-Maurice. (e1944-1957.

AS/208(XIII)/21-31. René Courtois, directeur régional des services parisiens de l’Éducation surveillée et directeur du Centre. 1957-1972.

AS/208(XIII)/32. Documents de René Courtois en cessation d’activité. 1970-1981.

AS/208(XIII)/33-34. Doubles.

Mode de classement

Ce fonds, initialement coté 13 C, a été entièrement recoté aux Archives nationales sous le numéro 208AS(XIII).

Conditions d'accès

Communication libre, selon les modalités en vigueur aux Archives nationales.

Conditions d'utilisation

Reproduction autorisée, selon les modalités en vigueur aux Archives nationales.

Langue des documents

Français

Attention ! Restrictions du jour. Cliquez ici pour en savoir plus.