Traitement en cours
Fonds d'archives

BRANLY (Édouard). 522AP.

Haut de page
Titre :
BRANLY (Édouard). 522AP.
Dates :
1882-1995
Niveau de description :
fonds

Histoire administrative/notice biographique

Élève de l’École normale supérieure, Édouard Branly (1844-1940) est ensuite professeur au lycée de Bourges (1868), puis directeur adjoint du laboratoire de physique de la Sorbonne (1874-1875). Il obtient le grade de docteur ès sciences en 1873. En 1875, il démissionne de l’Université pour rejoindre la nouvelle Université catholique de Paris, où il fait toute sa carrière. En 1882, il passe sa thèse en doctorat de médecine. Il se fait connaître par ses recherches sur la décharge électrique par les rayons violets, par les gaz et les corps incandescents. On lui doit surtout l’invention d’un radioconducteur ou « cohéreur » à la limaille (1890), organe principal des appareils de réception de la télégraphie sans fil.

En 1903, Édouard Branly obtient, avec Curie, le prix Osiris. En 1905, faisant une application de sa découverte sur le radioconducteur, il donne une solution générale au problème de la télémécanique.

Outre des mémoires publiés dans des revues scientifiques, Édouard Branly a laissé un Traité élémentaire d’électricité, un Traité élémentaire de physique et un Cours élémentaire de physique (1895). Il est élu membre de l’Académie des sciences en 1911.

De son mariage avec Marie Lagarde, Édouard Branly a eu trois enfants : Jeanne (1883-1977), Étienne (1885-1953) et Élisabeth (1889-1972), épouse de l’architecte Paul Tournon.

Notices des producteurs d'archives

Modalités d'entrée

Dons des héritiers Branly, 1993-1994 et 2017.

Description

Le fonds contient les archives d’Édouard Branly relatives à ses activités professionnelles et à ses recherches scientifiques, quelques objets, ainsi que des archives familiales.

Activités professionnelles et scientifiques. 1882-1940.

  • Carnets et agendas de recherches. Manuscrits de cours.
  • Coorrespondance scientifique.
  • Diplômes, nominations à diverses académies scientifiques.
  • Conférences, notes de travaux scientifiques.
  • Notice d’emploi du poste de T.S.F. n° 52 Branly. Brevets d’invention.
  • Livre de comptes. Pelurier, 1901-1902.
  • Photographies de ses laboratoires.
  • Inventaire de sa bibliothèque au 87 boulevard Saint-Michel.
  • Instruments scientifiques.

Obsèques, hommages et commémoration. 1940-1995.

  • Faire-part de décès et signatures pour les funérailles officielles de Branly. Photographies.
  • Revues et coupures de presse sur Branly. Documentation sur la vie de Branly.
  • Défense de Branly (contestation de ses découvertes).
  • Expositions et musées. Lycées portant le nom de Branly, plaques commémoratives, etc.
  • Travaux manuscrits de Marion-Tournon-Branly sur son grand-père.
  • Correspondance reçue.

Archives familiales. fin XIXe-XXe siècle.

  • Édouard-Joseph Branly et Edgar Branly, père et frère d’Édouard Branly.
  • Famille Lagarde (famille maternelle de Branly).
  • Albums photogaphiques de famille.

En cours de classement. Pour toute information, contacter le département des archives privées (dap.an@culture.gouv.fr). 

Conditions d'accès

Communication libre, selon les modalités en vigueur aux Archives nationales.

Conditions d'utilisation

Reproduction autorisée, selon les modalités en vigueur aux Archives nationales.

Langue des documents

Français

Sources complémentaires

Une partie du matériel du laboratoire d’Édouard Branly est exposée au musée Branly, dans l’enceinte de l’Institut catholique, 21 rue d’Assas, dans le VIe arrondissement de Paris. Dans ce bâtiment maintenant occupé par l’Institut supérieur d’électronique de Paris, on peut visiter trois pièces de son laboratoire, dont son bureau et une salle transformée en cage de Faraday par des plaques de cuivre apposées sur les six faces.

Des appareils scientifiques d’Édouard Branly sont conservés au Musée des Archives nationales, sous les cotes AE/VIa/292/1-AE/VIa/292/12.

Des archives d’Édouard Branly sont également conservées à l’Académie des sciences et à l’Institut catholique.

Bibliographie

Principaux ouvrages et articles d’Édouard Branly :

« Expériences de conductibilité électrique », Bulletin de la Société internationale des électriciens, n° 78, mai 1891.

« Variations de conductibilité des isolants sous diverses influences électriques », texte présenté au Congrès scientifique international des catholiques, Paris 1er-6 avril 1891.

Traité élémentaire d’électricité, Paris, Poussielgue, 1895.

« Résistance électrique au contact de deux métaux », Bulletin de la Société internationale des électriciens, Séance du 1er avril 1896.

Cours élémentaire de physique rédigé conformément aux plus récents programmes du baccalauréat ès lettres, Paris, Poussielgue, 1898.

« Remarques sur l’historique de la télégraphie sans fil », Bulletin de la Société internationale des électriciens, 1898.

Traité élémentaire de physique, Poussielgue, Paris, 1899.

« Une enveloppe métallique ne se laisse pas traverser par les oscillations hertziennes », Journal de physique, Paris, janvier 1899.

Cours élémentaire de Physique et Problèmes de Physique, Paris, Gigord, 1900.

« Les radioconducteurs. Rapport présenté au Congrès international de physique réuni à Paris en 1900, sous les auspices de la Société française de physique », Paris, 1900.

« Récepteur de télégraphie sans fil, communication présentée par M. le Dr Édouard Branly au Congrès maritime international de Copenhague », juillet 1902.

« Conductibilité intermittente des diélectriques », Annales de chimie et de physique, Paris, février 1913.

« La télégraphie sans fil à la guerre », Journal de l’université des Annales, Paris, mars 1915.

La TSF, télégraphie et téléphonie sans fil, Paris, Payot, 1923.

Électricité, Paris, Gigord, 1934.

 

Ouvrages sur Édouard Branly :

Catalogue du Musée Branly, Musée Branly. Appareils et matériaux d’expériences, Paris, Association des amis d’Édouard Branly, 1997, 262 p.

Monod-Broca (Philippe), Branly (1844-1940), au temps des ondes et des limailles, Paris, Belin, 1990, 415 p.

Pelletier (Gabriel) et Quinet (Jean), Édouard Branly et la T.S.F., Paris, Seghers, 1962.

Terrat-Branly (Jeanne), Mon père, Édouard Branly, Paris, Corréa, 1941.

Branly (Élizabeth), Notes et croquis sur Édouard Branly, Paris, Marion Tournon-Branly, 1997.

Communication importante concernant les commandes. Cliquez ici