Your request is in progress
Archival group

MAGNE (Auguste et Lucien). 534AP.

Top of page
Title:
MAGNE (Auguste et Lucien). 534AP.
Dates:
1873-1912
Level of description:
fonds

Administrative history/biographical note

La famille Magne compte plusieurs générations d’architectes : l’arrière-grand-père, Pierre, le grand-père, Auguste-Joseph, le père, Lucien, et le fils, Henri-Marcel.

Pierre Magne (1790-1871) fut élève de Percier et de l’école des Beaux-Arts. D’abord inspecteur des greniers de réserve à Paris, il devint ensuite architecte de la ville d’Étampes où il construisit une prison cellulaire, une maison de retraite et la sous-préfecture, et où il restaura l’hôtel de ville et l’église Notre-Dame.

Auguste-Joseph Magne (1816-1885) fut élève de Debret, de Guénepin et de l’École des Beaux-arts. Il remporta, en 1838, le second grand prix d’architecture. Devenu, en 1830, architecte-voyer d’arrondissement de la ville de Paris, il fut nommé inspecteur-voyer du 7e arrondissement, en 1842, et inspecteur divisionnaire des travaux de la ville, en 1859. Il conserva ces fonctions jusqu’en 1869. Il édifia l’église Saint-Bernard de 1858 à 1861, dans le 18e arrondissement, le nouveau Vaudeville de 1867 à 1869, le marché de la rue Nicolle de 1873 à 1875, celui de la rue Jean Nicot de 1874 à 1877, celui de l’Ave Maria en 1877-1878, enfin celui de la Chapelle en 1883. En province, il avait élevé le théâtre d’Angers (1868-1871) et la chapelle de l’hospice d’Albart (Cantal, 1874-1885).

Lucien Magne (1849-1916) fut l’élève de son père Auguste Magne, de Daumet et de l’École des Beaux-arts. Inspecteur des monuments de la ville de Paris, il fut aussi architecte des Monuments historiques, architecte du diocèse de Poitiers ainsi que du département des Deux-Sèvres, professeur d’histoire générale de l’architecture à l’École des Beaux-arts (1891), professeur d’art appliqué au Conservatoire national des Arts et métiers, membre de la Commission des Monuments historiques. Envoyé en mission en Grèce en 1894-1895, il fit partie de la Commission internationale instituée pour la conservation du Parthénon. Au cours de ses restaurations, il recueillit des fragments de vitraux anciens, qui le conduisirent à créer un musée du vitrail, installé en 1910 dans le palais du Trocadéro.

Artiste-décorateur, Henri-Marcel Magne (1877-1946) fut professeur suppléant du cours d’art appliqué aux métiers au Conservatoire national des Arts et métiers et fut chargé par le ministère des Beaux-arts d’une mission pour l’établissement du répertoire des anciennes peintures murales.

Conservation history

D’abord déposées au Conservatoire national des arts et métiers, ces archives ont été transférées aux Archives nationales en 1989.

D’autres documents, conservés au Centre d’archives d’architecture du XXe siècle, ont été réuni à ce fonds en mars 2007.

Mode of entry

Dépôt

Description

Ce fonds contient principalement l’œuvre de Lucien Magne. Quelques dessins représentent ici la collaboration d’Auguste et de Lucien, à la fin de la carrière d’Auguste Magne.

Un dossier et quelques documents relatifs aux travaux d’Henri-Marcel Magne s’y trouvent également.

Access conditions

Communication soumise à l’autorisation des ayants-droit.

Use conditions

Reproduction soumise à l’autorisation des ayants-droit.

Language of documents

Français

Additional sources

3500 clichés et positifs concernant les cours d’art appliqué aux métiers de Lucien et de Henri-Marcel Magne et leurs voyages sont conservés au Conservatoire national des arts et métiers. Des pièces isolées d’Auguste et Lucien Magne sont conservées à l’Académie d’architecture de Paris, au musée d’Orsay et à l’Institut français d’architecture.

Le Musée des Beaux-Arts d’Angers et les Archives départementales de Maine-et-Loire détiennent des documents concernant Lucien Magne : collection de dessins et de photographies concernant les monuments restaurés du département, comme l’hôtel Pincé à Angers, la Tour Saint-Aubin, l’ancien hôpital Saint-Jean à Angers, l’abbaye de Fontevrault, Notre-Dame de Nantilly à Saumur, le château de Saumur et le château de Serrant (à Saint-Georges-sur-Loire).

Bibliography

  • GAUBERT (Sonia) et COHU (Rosine), Archives d’architectes, état des fonds, XIXe-XXe siècles, Paris, Direction des archives de France et Institut français d’architecture, 1996, page 149.
  • Catalogue d’exposition Le cabinet de l’architecte. Lucien Magne et la restauration des monuments angevins en 1900, Archives départementales de Maine-et-Loire, 17 septembre-12 novembre 1999.

Warning! Communication restrictions. Click here to find out more.