Your request is in progress
Archival holdings
Search an archive group:
No such content.
Archival group

CORRA (Émile), Société positiviste internationale. 17AS.

Top of page
Title:
CORRA (Émile), Société positiviste internationale. 17AS.
Dates:
1791-1956
Level of description:
fonds

Administrative history/biographical note

Émile Calyste Corra naît à Châteaudun (Eure-et-Loir) le 11 juin 1848. Après des études au lycée de Nantes, il entend poursuivre des études de médecine quand des revers de fortune de sa famille l'obligent à entrer dans l'administration en 1867. Engagé volontaire dans la Défense nationale de 1870-1871, il regagne Paris après la Commune et cherche avec difficulté à y vivre de sa plume. En 1873, il s’établit à Neuilly-sur-Seine, où il enseigne dans des établissements privés en menant parallèlement une activité de journaliste. Le 6 décembre 1874, il est élu conseiller municipal de cette commune, fonction qu’il conserve jusqu'en 1884.

Émile Corra est converti à la philosophie d’Auguste Comte (1798-1857) dans les années 1870 : le positivisme. Il devient membre de la Société positiviste (SP) à partir de 1878 et l'un des collaborateurs de Pierre Laffitte (1823-1903), membre fondateur de cette société et alors directeur du mouvement positiviste. Intéressé par la question de l’enseignement populaire, il prend une part active à la diffusion de la doctrine. En 1891, il entre à l'Office du travail créé au ministère du Commerce où, à l'initiative de Fernand Dubuisson, chef de cabinet de Jules Roche (1841-1923), les positivistes cherchent à appliquer la méthode sociologique à la résolution du problème de la question ouvrière.

Suite à une rupture avec Charles Jeannolle (1842-1914), successeur désigné par Pierre Laffitte à la direction du mouvement positiviste, la création de la Société positiviste internationale (SPI) est entérinée et Émile Corra en est nommé le président. Il occupe cette fonction jusqu’en 1928 puis devient président d’honneur jusqu’à son décès. À ce titre, il participe également au lancement de laRevue positiviste internationale, afin de développer la propagande du positivisme.

Émile Corra décède le 23 juin 1934.

Mode of entry

Dons de M. Henri Corra, 1951-1958. Dépôts, 1959-1963.

Description

17AS/1-17AS/4. Sociétés positivistes. 1870-1931.

  • 17AS/1. Société positiviste d’enseignement populaire. 1903-1912.
  • 17AS/1 (suite)-17AS/2. Comité positif international et scission de Charles Jeannolle. 1880-1931.
  • 17AS/3. Société positiviste internationale (1904-1906), Union positiviste pour le culte de l’humanité (1919-1927), Groupes positivistes étrangers (1870-1919). 1870-1927.
  • 17AS/4. Associations et cercles divers. 1878-1897.

17AS/4 (suite)-17AS/6. Positivistes notoires. 1857-1931.

  • 17AS/4. Eugène Robinet. 1857-1899.
  • 17AS/5. Émile Antoine (1871-1910), Pierre Laffitte (1859-1908), Auguste Keufer (1905-1924). 1859-1924.
  • 17AS/6. A. G. Rhétoré (1857-1892), positivistes divers (1931), poètes positivistes (1864-1907). 1857-1931.

17AS/6 (suite)-17AS/7. Activités du positivisme. 1851-1931.

  • 17AS/6 (suite). Propagande (1860-1929), culte d’Auguste Comte (1851-1931). 1851-1931.
  • 17AS/7. Sacrements positivistes. 1856-1925.

17AS/8-17AS/27. Émile Corra et famille. 1791-1956.

  • 17AS/8-17AS/10. Correspondance reçue. 1884-1934.
  • 17AS/11-17AS/24. Travaux. 1884-1932.
  • 17AS/25-17AS/26. Documentation diverse. 1885-1928.
  • 17AS/27. Documents isolés (1791 et s.d.). Henri Corra (1903-1956). 1791-1956.

Access conditions

  • 17AS/1-17AS/3 (dossiers 1 et 2) et 17AS/8-17AS/10 : communication soumise à l’autorisation des ayants droit.
  • 17AS/3 (dossier 3)-17AS/7 et 17AS/11-17AS/27 : communication libre, selon les modalités en vigueur aux Archives nationales.

Use conditions

  • 17AS/1-17AS/3 (dossiers 1 et 2) et 17AS/8-17AS/10 : reproduction soumise à l’autorisation des ayants droit.
  • 17AS/3 (dossier 3)-17AS/7 et 17AS/11-17AS/27 : reproduction autorisée, selon les modalités en vigueur aux Archives nationales.

Language of documents

Français

Until further notice, the reservation of a place in the reading room is compulsory for any consultation of documents.