Your request is in progress
Record creator

Étude notariale VI (Paris ; 1524-....)

Top of page

Description

Authorised form of name
Étude notariale VI (Paris ; 1524-....)
Other forms of the name

75024

CHARDON, TARRADE et Associés, SCP

Étude VI

Type of creator
Community
Dates of existence
1524 - today
History

Constituée aux XVIe et XVIIe siècles par la réunion de plusieurs pratiques, cette étude est à proximité à la fois de la place de Grève (Jean de Louvencourt, Étienne Brulé, Guillaume Pajot) et de la porte Saint-Denis (Pierre Rossignol) ou encore rue Saint-Christophe (Philippe Cothereau, Simon de La Barde, Étienne Landry). Jacques et Philippe Parque (1605-1658) sont au Marché-Neuf, Claude Boucot (1614-1648) au carrefour Guillori, rue Saint-Séverin, comme Langlois et Bourin (1650-1666). Etienne Leroy (1608-1611) et ses successeurs jusqu'en 1725 instrumentent près de la rue des Fossés-Saint-Jacques. Jacques Sylvestre franchit la Seine pour la rive droite, devant l'église Saint-Paul. En 1808, François Delacroix se transporte rue du Mail, avant que l'étude ne s'installe boulevard Haussmann. En raison de la multiplicité de ses notaires pour le XVIe et le XVIIe siècles, la condition sociale de la clientèle et l'éventail des actes sont très variés : marchands et artisans, surtout charpentiers, au voisinage de la grève ; parlementaires comme les Harlay rue Saint-André-des-Arts, clientèle de l'Enclos du Palais chez Cothereau, qui instrumente "près la chambre du Trésor" et voit passer aussi bien les prêtres de la Sainte-Chapelle que les prisonniers de la Conciergrie et ceux qu'un procès attire en ces lieux (1556-1588). Guillaume Pajot compte parmi ses clients l'hôpital Saint-Gervais, la confrérie des chandeliers de suif de Saint-Jean-le-Rond, et Jean de Biencourt, seigneur de Poutrincourt, propriétaire de Port-Royal en Acadie ; en son étude se concluent aussi de nombreux marchés de culture de jardins ou de transports par terre ou par voie d'eau. Les Parque jouissent, eux, principalement d'une clientèle d'ecclésiastiques, notamment des chanoines de Notre-Dame dont certains, tels Eustache Picot, sont chantres de la Musique du roi. Chez eux sont passés les actes concernant Saint-Germain-le-Vieil et Sainte-Geneviève-des-Ardents. Boucot et Langlois sont les notaires attitrés d'Henri de Bourbon, abbé de Saint-Germain-des-Prés (1628-1659), et c'est par les soins de leurs successeurs qu'est dressé, de 1662 à 1672, le dernier terrier de l'abbaye. On conserve aussi, en date du 22 avril 1646, un très beau devis de menuiserie et sculpture pour l'église Saint-Séverin, avec plusieurs dessins en annexes. Le testament et l'inventaire après décès de Proper Jolyot de Crébillon, censeur royal et leste littérateur sont conservés dans cette étude où se règle, à partir de 1842, la très importante succession d'Alexandre Marie Aguado, marquis de Las Marismas del Guadalquivir, homme d'affaires et collectionneur.

Le Minutier central conserve les minutes de l'étude VI à partir de l'année 1524.L'étude VI a versé jusqu'au 30 septembre 1899 (2020).

Locations
83, boulevard Haussmann
08e arrondissement
Haussmann (boulevard)
Legal Statuses
office notarial
Functions
notaire à Paris from 1524 to today

Sources of the note

Limon-Bonnet (M.-F.) [dir.], 122 minutes d'histoire. Actes des notaires de Paris, XVIe-XXe siècle, Paris, 2012, pp. 16-17.

Until further notice, the reservation of a place in the reading room is compulsory for any consultation of documents.

Download entry
Permalink