Traitement en cours
Producteur d'archives

Etude XLIII

Haut de page

Description

Forme autorisée du nom
Etude XLIII
Autres formes du nom

75077

GREMONT-LARDIERE Marie-Christine, MESUREUR Ludovic et LEIMACHER Aymeric, SCP

Type de producteur
Collectivité
Dates d'existence
1624 - aujourd'hui
Histoire

Installée initialement rue Saint-Jacques, paroisse Saint-Benoît, l'étude se transporte, au XVIIIe siècle, rue de la Harpe, adresse qu'elle conserve jusqu'en 1860. Le percement du boulevard de Sébastopol, devenu assez vite boulevard Saint-Michel, entraîne la destruction de la partie méridionale de cette vieille rue parisienne, mais l'étude est restée sur la nouvelle voie. Les deux notaires Charles Quarré, père et fils, qui instrumentent de 1636 à 1685, sont dotés d'une clientèle fidèle de familles de la noblesse, d'établissements religieux et de commerçants : parmi les personnes remarquables, on peut signaler Nicolas Catinat, major général et brigadier des armées du roi (1673), Gilles de Champhuon, gouverneur de la Martinique, François de Clermont, marquis de Montglat, Alexandre et Hippolyte de Comans, directeurs de la manufacture des Gobelins, François Comeau, avocat au Parlement - dont la bibliothèque, composée de 700 volumes in-folio, 800 in-4° et 1200 in-8°, renferme des manuscrits précieux -, Marin Le Roy, sieur de Gomberville, René Potier de Blanc-Mesnil, président en la Chambre des enquêtes... Parmi les établissements religieux ou paroisses, on relève Saint-Benoît, Saint-Jacques-du-Haut-Pas, Saint-Etienne-des-Grés, Saint-Hilaire, le collège de Clermont devenu collège Louis-le-Grand, les missions des jésuites au Canada et en Amérique méridionale, plusieurs collèges de l'Université (les Cholets, les Grassins, Sainte-Barbe), les couvents des bénédictins anglais, des prêtres irlandais, des carmélites, de la Visitation Notre-Dame au faubourg Saint-Jacques, etc. Les deux métiers les plus représentés sont ceux de graveurs ou de marchands de gravures, et de libraires-imprimeurs. On note chez les premiers François Chauveau (inventaire du 20 février 1676), Jacques Van Merlen (inventaire du 14 juillet 1682) ; chez les seconds, Louis Billaine, éditeur de Corneille (testament du 24 août 1681), Claude Cramoisy (inventaire du 18 novembre 1681), Sébastien Cramoisy, ou encore Thomas Jolly (vente du 17 décembre 1660). Au XIXe siècle, est déposé dans cette étude le testament olographe de Louis Pasteur (22 octobre 1895).

Le Minutier central conserve les minutes de l'étude XLIII à partir de l'année 1624.

Les minutes de cette étude ont été versées aux Archives nationales (2013) jusqu'au 31 décembre 1937, mais elles ne sont pas encore cotées. Leur communication en salle de lecture n'est donc pas encore possible.

Lieux
9, boulevard Saint-Michel, 75005 Paris
Saint-Michel (boulevard)
05e arrondissement
Statut juridique
office notarial
Fonctions
notaire à Paris de 1624 à aujourd'hui
Textes de référence
Contexte général

Les minutes de cette étude ont été versées aux Archives nationales (2013) jusqu'au 31 décembre 1937, mais elles ne sont pas encore cotées. Leur communication en salle de lecture n'est donc pas encore possible.

Sources de la notice

Voir :

Limon-Bonnet (M.-F.) [dir.], 122 minutes d'histoire. Actes des notaires de Paris, XVIe-XXe siècle, Paris, 2012, pp. 90-91.

Annuaire du notariat français 2012, p. 1019.

Liens entre producteurs


Les dates affichées sont celles de la relation entre les producteurs.
Etude XLIII

Communication importante concernant les commandes. Cliquez ici

Télécharger la notice
Permalien