Traitement en cours
Producteur d'archives

Loménie de Brienne, Étienne Charles de (1727-1794)

Haut de page

Description

Forme autorisée du nom
Loménie de Brienne, Étienne Charles de (1727-1794)
Autres formes du nom

Brienne (cardinal de)

Loménie de Brienne, Charles de

Brienne, Étienne Charles de

Loménie, Étienne Charles de

Loménie de Brienne, Stephanus Carolus de (latin)

Brienne, Étienne Charles de Loménie de

Type de producteur
Personne
Identifiant de l'entité
ISNI 0000 0000 8093 8349
Dates d'existence
9 octobre 1727 - 19 février 1794
Histoire

Étienne-Charles de Loménie de Brienne (1727-1794), après avoir été nommé en 1752 grand vicaire de l'archevêque de Rouen et en 1760, évêque de Condom, devient archevêque de Toulouse en 1763. C’est lui qui fait creuser le canal de Brienne, entre la Garonne et le canal du Midi. De 1766 à 1769, il est également abbé du Mont Saint-Michel. En 1770, il est élu membre de l'Académie française.

De 1766 à 1780, Brienne est rapporteur de la Commission des réguliers. Cette commission, instituée par Louis XV après l'expulsion des Jésuittes pour examiner la situation financière des établissements ecclésiastiques aux ressources insuffisantes, ordonna la fermeture de 426 abbayes ou prieurés et l'extinction de 9 ordres ou congrégations. La commission des Réguliers est dissoute le 19 mars 1780 et est remplacée le jour même par la Commission des Unions, présidée cette fois par le Garde des Sceaux.

En 1787, Brienne est nommé président de l'Assemblée des notables, et c’est en cette qualité qu’il attaque la politique fiscale de Calonne. Il s'impose par la suite comme principal ministre d'État le 1er mai 1787, avec l'appui de la reine Marie-Antoinette. Dans sa tentative de réforme fiscale, il se heurte à l'opposition des parlementaires ; il réussit à persuader Louis XVI d'exiler en août 1787 le Parlement à Troyes ; celui-ci ne sera rappelé à Paris qu'après avoir consenti à étendre l'impôt direct à toutes les formes de revenus. En mai 1788, Brienne doit donner sa démission mais à condition que soient convoqués des États généraux pour porter remède aux désordres de l'État.

Brienne devient en 1788 archevêque de Sens et cardinal. Après un voyage de deux ans en Italie, il revient en France en 1790, prête serment à la Constitution civile du clergé et doit démisionner du cardinalat. Il est arrêté en 1794 et meurt de manière énigmatique.

Lieux

Sens
Sens (Yonne) de 1788 à 19 février 1794

Toulouse
Toulouse (Haute-Garonne) de 1763 à 1788

Condom
Condom (Gers) de 1760 à 1763

Activités

cardinal de 1788 à 19 février 1794

ministre de 1787 à 1788

évêque de 1760 à 19 février 1794

Sources de la notice

Archives nationales, fonds 4 AP.

Bibliothèque nationale de France, notice n°FRBNF12319373.

Article Étienne-Charles de Loménie de Brienne de Wikipédia en français (http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89tienne-Charles_de_Lom%C3%A9nie_de_Brienne).

Liens entre producteurs

Les dates affichées sont celles de la relation entre les producteurs.
Loménie de Brienne, Étienne Charles de (1727-1794)

Ce producteur dans des sites extérieurs

Notice de la bibliothèque nationale de France
09/10/1727 - 19/02/1794 Loménie de Brienne, Etienne-Charles de : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb12319373c

Communication importante concernant les commandes. Cliquez ici

Télécharger la notice
Permalien