Traitement en cours
Producteur d'archives

Suchet, Louis-Gabriel

Haut de page

Description

Forme autorisée du nom
Suchet, Louis-Gabriel
Autres formes du nom
Albufera, Louis-Gabriel Suchet (duc d')
Type de producteur
Personne
Dates d'existence
1770 - 1826
Histoire

Louis-Gabriel Suchet (1770-1826) s’enrôla en 1791 dans la cavalerie de la garde nationale de Lyon, sa ville natale, où il servit comme sous-lieutenant. Deux ans plus tard, il était capitaine d’une compagnie franche de l’Ardèche. Au siège de Toulon, il commandait un bataillon de ce département. En Italie, sous les ordres de Schérer, d’Augereau et de Masséna, il fut nommé chef de la 2e brigade (26 novembre 1797). Il passa ensuite à l’armée d’Helvétie, assista au traité conclu avec les cantons de Berne et de Fribourg en 1798. Désigné comme major général de l’armée d’Égypte, il dut se rendre à Paris pour se disculper des fausses accusations portées contre sa gestion. Absout, il rejoignit l’armée d’Helvétie comme chef d’état-major, sous Masséna, passa en Italie avec le même emploi sous Joubert, fut à Marengo, au passage du Mincio, aux combats de Pozzolo, Borghetto, Verone et Montebello. Il remplit ensuite différentes missions, et, en 1805, il commanda la 1e division du corps de Lannes, où il contribua aux victoires d’Austerlitz et d’Iéna ainsi qu’aux succès de la campagne de Pologne. En 1808, il prit part à la tête du 5e corps à la guerre d’Espagne, où le siège de Saragosse, de Lérida, de Tarragone, et l’occupation du Montserrat lui valurent le bâton de maréchal. C’est à la suite de ses succès à Oropesa, Murviedo et Valence qu’il reçut le titre d’Albufera. En 1808, il épousa Honorine Anthoine de Saint-Joseph, fille du maire de Marseille et nièce de la reine d’Espagne. Bien accueilli par la Première Restauration, il tomba en disgrâce en 1815 et perdit son siège de pair, qu’on ne lui rendit qu’en 1819.

Télécharger la notice
Permalien