Traitement en cours
Producteur d'archives

Demange, Charles-Gabriel-Edgard

Haut de page

Description

Forme autorisée du nom
Demange, Charles-Gabriel-Edgard
Type de producteur
Personne
Dates d'existence
1841 - 1925
Histoire

Charles-Gabriel-Edgard Demange naquit à Versailles le 22 avril 1841. Fils d’un officier de cavalerie d’origine vosgienne, il fit ses études classiques à Nancy, où son père était en garnison. Reçu licencié en Droit devant la Faculté de Paris en 1859 et inscrit au barreau le 8 novembre 1862, il fut un temps secrétaire de l’avocat Leroux, qui se l’associa dans le procès de Victor Noir. Quatrième secrétaire de la Conférence des Avocats de 1862 à 1865, il vit s’accroître rapidement sa réputation. Il plaida de retentissantes affaires criminelles et civiles parmi lesquelles on peut mentionner celles de l’étudiant en médecine Lebiez (1878), de Fenayroux, dans le crime du Pecq (1882), d’Alexandre Dumas fils contre Jacquet, à propos d’un caricature de ce peintre représentant l’écrivain sous les traits d’un marchand juif, du Panama, pour Antonin Proust, acquitté du fait de concussion, ou encore d’Arton, qu’il assista dans différents procès relatifs à Panama et à la Société de Dynamite (1897). Me Demange défendit également le capitaine Dreyfus en 1894, devant le Conseil de guerre de Paris, et en 1899, devant le Conseil de guerre de Rennes, où Dreyfus, après avoir été condamné à la déportation perpétuelle, ne le fut plus qu’à dix ans de détention. Le succès remporté en 1899 incita Demange et ses amis à procéder à la demande de réhabilitation du capitaine Dreyfus, dont l’innocence fut définitivement reconnue en 1903. En 1910 et 1917, Demange prit la défense des parlementaires Henri Rochette et Joseph Caillaux. Ancien président de la Société de médecine légale (1892) et vice-président de l’Association vosgienne, maître Demange fut membre du Conseil de l’ordre des avocats de 1889 à 1892. Admis à la retraite à la fin de 1919, il mourut à son domicile parisien, le 10 février 1925.

Communication importante concernant les commandes. Cliquez ici

Télécharger la notice
Permalien