Traitement en cours
Producteur d'archives

Clément de Ris, Dominique (1750-1827)

Haut de page

Description

Forme autorisée du nom
Clément de Ris, Dominique (1750-1827)
Autres formes du nom

Clément de Ris, comte (1750-1827)

Mauny, baron de (1750-1827)

Ris, Clément de (1750-1827)

Ris, Dominique Clément de (1750-1827)

Type de producteur
Personne
Identifiant de l'entité
•  aucun d'identifiant
Dates d'existence
1er février 1750 - 21 octobre 1827
Histoire

Fils d'un procureur au Parlement, Louis Clément de Ris (1714-1786), Dominique Clément de Ris (1750-1827) devient avocat et vient d’acheter une charge de maître d’hôtel de la reine quand éclate la Révolution française, dont il adopte les idées. Administrateur au département d’Indre-et-Loire en 1791, il est enfermé à la Conciergerie en 1793, et n’en sort que par l’intervention de Sieyès qu’il avait connu grand-vicaire à Tréguier.

Nommé en l’an III chef de la division dans les bureaux de l’Instruction publique, il fait partie de la Commission de réorganisation qui provoque la création de l’École normale. Démissionnaire en 1795, il se retire dans ses propriétés de Touraine puis est appelé par Bonaparte (4 nivôse an VIII) pour faire partie du Sénat conservateur. Quelques mois après, en vendémiaire IX (23 septembre 1800), Clément de Ris est enlevé en plein jour et séquestré pendant dix-neuf jours par des Chouans. Cette disparition, qui parut avoir le vol pour mobile, fait beaucoup de bruit, mais n'est jamais expliquée. Trois des auteurs ont été condamnés à mort et Madame Lacroix, dans le château de laquelle la détention avait eu lieu, subit plusieurs mois de prison. Cet enlèvement inspire à Balzac son roman Une ténébreuse affaire.

Nommé questeur du Sénat, il dirige les travaux d'embellissement du palais du Luxembourg et la reconstruction de l'Odéon, qui appartenait au Sénat. En 1808 il reçoit le titre de comte de Mauny.

En avril 1814, il se rallie aux Bourbons et reçoit le titre de pair de France. Il est néanmoins exclu du pouvoir par la Seconde Restauration pour avoir soutenu l'Empereur pendant les Cent-jours.

En 1819 il rentre de nouveau à la Chambre Haute, où il siège jusqu'à sa mort en 1827.

Lieux
Luxembourg (palais du)
Odéon (théâtre de l')
Activités

avocat

maître d'hôtel
maître d'hôtel de la reine

sénateur

Sources de la notice

Archives nationales, Fonds CLEMENT DE RIS (Dominique), 58 AP.

Notice Wikipedia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Dominique_Cl%C3%A9ment_de_Ris

Communication importante concernant les commandes. Cliquez ici

Télécharger la notice
Permalien