Traitement en cours
Producteur d'archives

Ney, Michel (1769-1815)

Haut de page

Description

Forme autorisée du nom
Ney, Michel (1769-1815)
Autres formes du nom

Moskowa, Prince de la (1769-1815)

Elchingen, Duc d' (1769-1815)

Moskowa, Michel Ney (1769-1815 ; prince de la)

Elchingen, Michel Ney (1769-1815 ; duc d')

Ney (1769-1815 ; maréchal)

Type de producteur
Personne
Identifiant de l'entité
ISNI 0000 0001 1024 551X
Dates d'existence
10 janvier 1769 - 7 décembre 1815
Histoire

Michel Ney naît le 10 janvier 1769 à Sarrelouis. Il s’engage à 19 ans au régiment colonel général des hussards. Il obtient le grade de sous-lieutenant en 1792 et en 1794, se fait remarquer par le général Kléber. Il est nommé général en 1796 puis général de division en 1799. Il se couvre de gloire dans les guerres de la Révolution, notamment au sein de l'armée du Rhin. Pour conforter sa prise de pouvoir, Napoléon Bonaparte se rapproche de Ney et lui offre la possibilité d'un mariage avec une amie d'Hortense de Beauharnais, Aglaé-Louise Auguié. Michel Ney est ensuite nommé ministré plénipotentiaire en Suisse puis il reçoit le commandement du corps stationné au camp de Boulogne.

A l'avènement de l'Empire, il fait partie des 18 maréchaux nommés par Napoléon Ier. Dans la guerre contre les Autrichiens et les Russes en 1805, il remporte la bataille d'Elchingen, nom dont se souviendra l'Empereur quand il le titre duc d'Elchingen en 1807. Ses échecs à Ulm et Iéna sont rachetés par ses actions d'éclat à Guttstadt et à Friedland. En 1811, il est démis de ses fonctions par Masséna, sous les ordres de qui il est, en raison de son indiscipline. Il participe activement à la campagne de Russie et devient le symbole du héros de la retraite. C'est pour cette raison que Napoléon lui donnera le titre de prince de la Moskowa en 1813.

Il se rallie aux Bourbons et négocie avec eux les clauses de la première abdication de Napoléon. La Première Restauration le voit devenir gouverneur de la 6e division militaire et pair de France. Chargé d’arrêter Napoléon sur la route du retour de l'île d'Elbe, il se déclare pour lui et lance, à Lons-le-Saunier, sa fameuse proclamation « La Cause des Bourbons est à jamais perdue ! » (14 mars 1814), principal acte d’accusation à son procès. À Waterloo, il se bat héroïquement. Le 24 juillet paraissent les deux ordonnances royales relatives aux personnes compromises pendant les Cent-Jours. Mis en accusation, Ney est condamné à mort et exécuté en décembre 1815.

De son mariage avec Aglaé-Louise Auguié, il avait eu quatre fils : Léon (1803-1857), mari d’Albine Laffitte et père d’Eglé (future duchesse de Persigny) et de Michel-Napoléon de la Moskowa ; Aloys (1804-1854), époux de Marie-Joséphine Souham (en premières noces, baronne de Vatry), d’où Michel, 3e duc d’Elchingen, qui épousa Paule Heine, et Hélène, princesse Nicolas Bibesco ; Eugène (1806-1845) ; Edgard (1812-1822).

Lieux

Bataille d'Elchingen
Bavière (Allemagne)

Bataille d'Ulm
Bavière (Allemagne)

Bataille de Friedland
Russie

Bataille de Guttstadt
Pologne

Bataille de Waterloo
Waterloo (Belgique)

Campagne de Russie
Russie

Sarrelouis
Sarrelouis (Allemagne)

Suisse
Suisse

Activités

ambassadeur

officier (armée)

officier général

Sources de la notice

Archives nationales, fonds Ney (137AP).

Notice d'autorité BnF n° FRBNF11946440

Tulard (Jean) (dir.), Dictionnaire Napoléon, Fayard, 1999, vol. 2, p. 391-393.

Notice Wikipedia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Michel_Ney

Liens entre producteurs

Les dates affichées sont celles de la relation entre les producteurs.
Ney, Michel (1769-1815)
  • Le maréchal Ney est le grand-père de Cécile Murat.
  • Epoux de la petite-fille du maréchal Ney, Eglé.

Ce producteur dans des sites extérieurs

Notice Wikipédia
10/01/1769 - 07/12/1815 Michel Ney : https://fr.wikipedia.org/wiki/Michel_Ney
Notice Wikipédia
Notice de la bibliothèque nationale de France
10/01/1769 - 07/12/1815 Ney, Michel (1769-1815) : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb11946440gNey, Michel (1769-1815)
Notice d'autorité BnF

Communication importante concernant les commandes. Cliquez ici

Télécharger la notice
Permalien