Traitement en cours
Producteur d'archives

Murat, Joachim (1767-1815)

Haut de page

Description

Forme autorisée du nom
Murat, Joachim (1767-1815)
Autres formes du nom

Murat, Gioacchino (1767-1815)

Joachim Napoléon (roi de Naples ; 1767-1815)

Joachim Napoléon (roi des Deux-Siciles ; 1767-1815)

Joachim (grand-duc de Berg ; 1767-1815)

Berg, Joachim Murat (1767-1815 ; grand-duc de)

Type de producteur
Personne
Identifiant
ISNI 0000 0001 2138 665X
Dates d'existence
25 mars 1767 - 13 octobre 1815
Histoire

Fils d’un aubergiste, Joachim Murat (1767-1815) s’engage dans l’armée en 1787. Officier en 1792, il fait partie de la garde constitutionnelle de Louis XVI. Chef d’escadron (1796), il second Bonaparte le 13 vendémiaire et devient son aide de camp pendant la première campagne d’Italie, en 1796. Il l’accompagne en Égypte et est nommé général de division après Aboukir. Il rentre en France, participe activement au 18 brumaire et devient commandant de la garde consulaire. En 1800, il épouse Caroline Bonaparte. Il est fait maréchal en 1804 et prince d’Empire en 1806. Il se couvre de gloire à la bataille d'Austerlitz où il commande l'aile gauche de l'armée française. Le traité de Presbourg, signé le 27 décembre 1805, réorganise l'Allemagne et Joachim Murat devient grand-duc de Berg et de Clèves. Commandant en chef en Espagne, il réprime l’insurrection populaire de Madrid du 2 mai 1808. Il succéde à Joseph Bonaparte comme roi de Naples en juillet 1808. Il est appelé par Napoléon pour la campagne de Russie, puis l’Empereur rentre en France en lui laissant le commandement (décembre 1812). Il quitte son poste en janvier 1813 et fait la campagne d’Allemagne. De retour à Naples, il signe avec l’Autriche (janvier 1814) un traité lui garantissant son royaume mais le mettant dans l’obligation de fournir 30 000 hommes aux ennemis de l’Empereur. Le congrès de Vienne rend le royaume de Naples aux Bourbons. Murat tente en vain de soulever les nationalistes italiens au moment des Cent-Jours. Il se réfugie en Corse après Waterloo et tente un débarquement en Calabre où il est pris. Il est condamné et fusillé le 13 octobre 1815 sur ordre de Ferdinand IV, remonté sur le trône des Bourbons.

Le tombeau de Joachim Murat se trouve au Pizzo en Calabre et celui de son épouse Caroline Bonaparte à Florence. Le couple eut quatre enfants :

  • Achille (1801-1847), prince français, duc de Clèves, puis prince royal de Naples, 2e prince Murat, épouse en 1826 Catherine Daingerfield Willis, veuve Gray (arrière-petite-nièce de George Washington), sans postérité ;
  • Laetizia (1802-1859), épouse en 1823 Guido-Taddeo, marquis Pepoli, de Bologne, Italie ;
  • Lucien (1803-1878), prince français, prince de Naples, prince de Pontecorvo, puis 3e prince Murat, épouse en 1831 Caroline Georgina Fraser (5 enfants naîtront de cette union). De lui descend l'actuel prince Murat, Joachim, 8e prince Murat, né en 1944 ;
  • Louise (1805-1889), épouse Giulio, comte Rasponi, de Ravenne, Italie.
Activités

officier (armée)

officier général

souverain de 1806 à 13 octobre 1815
Jaochim Murat est grand-duc de Berg et de Clèves (1806-1808) puis roi de Naples (1808-1815).

Sources de la notice

Notice BnF n° FRBNF11963942.

Liens entre producteurs

Les dates affichées sont celles de la relation entre les producteurs.
Murat, Joachim (1767-1815)
  • Joachim Ambert est le filleul du prince Murat.
Télécharger la notice
Permalien