Traitement en cours
Producteur d'archives

Lally-Tolendal, Trophime-Gérard de (1751-1830)

Haut de page

Description

Forme autorisée du nom
Lally-Tolendal, Trophime-Gérard de (1751-1830)
Autres formes du nom

Lally-Tollendal, Trophime-Gérard (marquis de) de 1815 à 1830

Tollendal, Trophime-Gérard (baron de) de 1751 à 1815

Lally, Trophime-Gérard (comte de) de 1751 à 1815

Tollendall, Trophime-Gérard de Lally de 1751 à 1830

Tolendal, Trophime-Gérard de Lally- de 1751 à 1830

Type de producteur
Personne
Identifiant de l'entité
ISNI 0000 0001 0805 2161
Dates d'existence
1751 - 1830
Histoire

Trophime-Gérard de Lally-Tolendal (1751-1830) est le fils légitimé de Thomas-Arthur de Lally-Tolendal. Né de la relation de son père avec Félicité Crafton, il n'apprend sa filiation que la jour de la décapitation de son père (mai 1766). Après avoir fait des études au collège d'Harcourt, il suit la carrière militaire et devient capitaine en second au régiment de cavalerie-cuirassiers. Soutenu par Voltaire, il entreprend de 1773 à 1783 la réhabilitation de son père. S'il ne réussit pas complètement à laver sa mémoire, il acquiert une grande popularité et même le soutien du roi Louis XVI qui lui accorde en 1786 le brevet de colonel.

En 1779 il est bailli d'Étampes ; il est délégué de la noblesse aux États-généraux de 1789 pour le bailliage de Dourdan, puis membre de l'Assemblée constituante, contribuant notamment à la rédaction de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen. Disciple de Montesquieu et de Burke, Lally-Tolendal défend, avec Mounier, Malouet et Clermont-Tonnerre, une monarchie à l'anglaise, avec deux chambres et un pouvoir de veto absolu pour le roi. Après les journées d'octobre 1789 qui ramènent le roi et la famille royale aux Tuileries, Lally-Tolendal donne sa démission de l'Assemblée et émigre à Lausanne. Il revient à Paris en 1792, peut-être pour aider le roi, et est emprisonné le 10 août à la prison de l'Abbaye, dont il réussit à s'échapper pour fuir en Angleterre. Il s'offre pour défendre Louis XVI, qui lui préfère Malesherbes.

En Angleterre, il vit principalement des subsisdes que lui fournit le gouvernement anglais en sa qualité de petit-fils d'officier irlandais, et écrit plusieurs ouvrages : Plaidoyer pour Louis XVI (1793), Essai sur la vie de T. Wentworth, comte de Strafford, principal ministre d'Angleterre et lord lieutenant d'Irlande, sous le règne de Charles I, ainsi que sur l'histoire générale d'Angleterre, d'Écosse et d'Irlande, à cette époque (1795), Défense des émigrés français (1797), Mémoires de Joseph Weber, frère de lait fictif de Marie-Antoinette (1804-1809).

Lally-Tolendal revient en France en 1814 avec la première Restauration des Bourbons et suit en exil Louis XVIII à Gand en 1815 ; le roi le nomme ministre d'État et membre de la Chambre des Pairs en 1815, marquis de Lally-Tolendal et chevalier de l'ordre de Saint-Louis en 1825. Il entre aussi à l'Académie française en 1816, où il occupe le fauteuil de Sieyès, exlu pour régicide.

Activités

bailli
bailli d'Etampes

député
États généraux et Assemblée constituante (1789)

ministre
ministre d'Etat

officier (armée)
capitaine au régiment de cavalerie-cuirassiers

écrivain
littérateur

Sources de la notice

Archives nationales, Fonds de la famille LALLY-TOLENDAL, 737AP

Notice d'autorité BnF n° FRBNF12233605 : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb12233605h

Article Gérard de Lally-Tollendal de Wikipédia en français (http://fr.wikipedia.org/wiki/G%C3%A9rard_de_Lally-Tollendal).

Liens entre producteurs

Les dates affichées sont celles de la relation entre les producteurs.
Lally-Tolendal, Trophime-Gérard de (1751-1830)
  • Père de Trophime-Gérard de Lally-Tolendal
  • Trophime-Gérard de Lally-Tolendal est membre de la famille Lally-Tollendal.

Ce producteur dans des sites extérieurs

Notice de la bibliothèque nationale de France
01/01/1751 - 31/12/1830 Lally-Tolendal, Trophime-Gérard de (1751-1830) : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb12233605h

Communication importante concernant les commandes. Cliquez ici

Télécharger la notice
Permalien