Traitement en cours
Producteur d'archives

Vilar, Jean (1912-1971)

Haut de page

Description

Forme autorisée du nom
Vilar, Jean (1912-1971)
Type de producteur
Personne
Identifiant de l'entité
ISNI 0000 0001 1559 1059
Dates d'existence
25 mars 1912 - 28 mai 1971
Histoire

Jean Louis Côme VILAR est né le 25 mars 1912 à Sète (Hérault), fils d'Etienne VILAR, commerçant, et de Catherine BIRON. Il passe son baccalauréat ès lettres (latin-grec) puis une licence de lettres. En 1932, il monte à Paris, se place comme répétiteur au collègue Sainte-Barbe et suit les cours d'ALAIN. Il se fait refuser au certificat de littérature française (sujet : « la tradition cornélienne dans le théâtre français »).

La vocation théâtrale :

Un de ses collègues à Sainte Barbe, surveillant comme lui, a ses entrées au théâtre de l'Atelier : il entraine VILAR à une répétition de « Richard II », alors préparé par Charles DULLIN. C'est là que naît la vocation de Jean VILAR, qui s'inscrit à l'école de DULLIN. Toutefois, par timidité, il attend trois mois avant de présenter une scène ; c'est « Perdican ». DULLIN dit seulement : « Quand tu sauras redresser ta taille, ce ne sera pas mal. Continue et travaille, prépare Hamlet ». VILAR prépare alors « Hamlet », et débute dans des rôles secondaires du « Faiseur » de BALZAC, « Jules César » de SHAKESPEARE ou « Le camelot » de VITRAC. C'est à cette époque, entre 1932 et 1935, que Pierre VALDE et lui se partagent la régie du Théâtre de l'Atelier. Le service militaire et la guerre le prennent, de 1937 à 1940.

On le retrouve en 1941, dans « La Roulotte », une troupe de jeunes comédiens, dont font partie Jean DESAILLY et André CLEMENT, sous la direction d'André CLAVE. La troupe entame une longue tournée à travers la province française dans plus de 150 villages. Rentré à Paris, VILAR en 1943 joue son premier grand rôle dans « La fontaine aux saints » de SYNGE.

VILAR créé sa propre troupe en 1943 : il met en scène et joue au théâtre de Poche « Orage » de STRINBERG et « Césaire » de SCHLUMBERGER. Ses premières mises en scènes sont des succès. VILAR créé alors sa société d'abonnés « La compagnie des sept » et monte pour elle : « Don Juan » de MOLIERE et « Un voyage dans la nuit » de CHRISTIANSEN. 1945 est une année faste pour Jean VILAR : il reçoit à l'unanimité le Prix du Théâtre, fondé par les critiques TOUCHARD, FRANK et MIGNON.

Le créateur du Festival d'Avignon (1947) :

En 1947, Jean VILAR crée en Avignon le premier Festival d'Art dramatique de France. Pour l'occasion, il monte « Richard II », de SHAKESPEARE, dans la Cour d'honneur du Palais des Papes. Le succès n'est pas immédiat, jusqu'à l'arrivée de Gérard PHLIPPE, interprète du «Cid » et de « Lorenzaccio ». De 1947 à 1963, il présente 33 oeuvres.

VILAR directeur du T.N.P. (1951-1963) :

En septembre 1951, sur proposition de Jeanne LAURENT, sous-directrice des spectacles, Jean VILAR est nommé directeur du Théâtre national Populaire par André CORNU, secrétaire d'Etat aux Beaux-Arts. En 1963, n'obtenant pas les moyens qu'il juge nécessaires, VILAR démissionne du T.N.P. Il conserve néanmoins la direction du festival d'Avignon jusqu'en 1970.

L'homme privé :

Jean VILAR se définit lui-même comme « misogyne et misanthrope ». Son violon d'Ingres est précisément le violon, qu'il pratique de 6 à 14 ans : dans sa jeunesse, il commence à gagner sa vie comme violoniste de jazz. Son goût pour la musique conduit VILAR à créer des cycles de concerts au T.N.P. et à obtenir des célèbres musiciens de jazz de composer ou se produire.

Il épouse Andrée SCHLEGEL le 30 juin 1942 et a trois enfants : Dominique (née en 1943), Stéphane (né en 1944) et Christophe (né en 1947).

Jean VILAR décède le 28 mai 1971, à Sète. Il est inhumé au cimetière marin de Sète.

Lieux

Avignon
Communes françaises

Chaillot
Chaillot (palais de)

Théâtre
Chaillot (palais de)

suresnes
Communes françaises

Fonctions
culture
Directeur du Théâtre national Populaire Créateur du Festival d'Avignon.
Activités
acteur

Sources de la notice

Notice BNF n° FRBNF11928342

Liens entre producteurs


Les dates affichées sont celles de la relation entre les producteurs.
Vilar, Jean (1912-1971)
  • Jean Vilar, directeur du TNP de 1951 à 1963

Communication importante concernant les commandes. Cliquez ici

Télécharger la notice
Permalien