Traitement en cours
Producteur d'archives

Napoléon Ier (empereur des Français ; 1769-1821)

Haut de page

Description

Forme autorisée du nom
Napoléon Ier (empereur des Français ; 1769-1821)
Autres formes du nom
Bonaparte, Napoléon (1769-1821)
Type de producteur
Personne
Identifiant
ISNI 0000 0001 2283 8283
Dates d'existence
15 août 1769 - 5 mai 1821
Histoire

Napoléon Bonaparte, né le 15 août 1769 à Ajaccio et mort le 5 mai 1821 sur l'île Sainte-Hélène, est le premier empereur des Français, du 18 mai 1804 au 6 avril 1814 et du 20 mars 1815 au 22 juin 1815.

Second enfant de Charles Bonaparte et Letitia Ramolino, il fréquente le collège d'Autun puis l'école militaire de Brienne, enfin celle de Paris. Séjournant souvent en Corse depuis la mort de son père en 1785, Napoléon Bonaparte participe dès les débuts de la Révolution aux luttes politiques de l'île. Jouant un rôle important dans la répression du soulèvement royaliste en 1795, il est nommé commandant de l'armée d'Italie. La même année, il épouse Joséphine de Beauharnais.

Après la brillante campagne d'Italie, au cours de laquelle Bonaparte se révèle un grand stratège et un habile négociateur, il est envoyé en Égypte pour couper la route des Indes aux Anglais, mais, apprenant les difficultés intérieures et extérieures de la France, rentre à Paris, où il ourdit un complot contre le Directoire.

Premier consul puis consul à vie (1802), il opère la réconciliation nationale et poursuit l'œuvre de réorganisation et de centralisation de la France révolutionnaire. À l'extérieur, il contraint l'Autriche à la paix et conclut avec l'Angleterre la paix d'Amiens qui met fin à dix années de guerre en Europe. Proclamé « empereur des Français » le 18 mai 1804, Bonaparte est sacré le 2 décembre suivant par le pape Pie VII. Il prend le nom de Napoléon Ier.

Poursuivant sa politique de conquête, il entre en guerre avec les grandes puissances européennes ; ayant échoué contre l'Angleterre (Trafalgar, 1805), il démantèle les coalitions continentales (Austerlitz, 1805 ; Iéna, 1806 ; Friedland, 1807), s'allie avec la Russie et met en place le Blocus continental contre l'Angleterre. Si la guerre d'Espagne (1806-1814) s'avère une terrible épreuve, il signe avec l'Autriche la paix de Vienne (1809). Ayant répudié Joséphine qui ne pouvait lui donner d'enfant (1809), il épouse Marie-Louise de Habsbourg-Lorraine dont il a un fils un an plus tard, Napoléon François Charles Joseph Bonaparte, dont il fait le roi de Rome .

Face à l'attitude belliqueuse du tsar Alexandre Ier, Napoléon engage en 1812 la campagne de Russie qui s'achève par une retraite désastreuse (la Berezina). L'Empereur doit encore faire face à une coalition (Russie, Prusse, Autriche) qui se solde par la défaite de Leipzig (1813) puis par l'invasion de la France. Contraint d'abdiquer une première fois (6 avril 1814), Napoléon est exilé à l'île d'Elbe. Parvenu à s'échapper, il rentre en France (les Cent-Jours), mais il doit de nouveau faire face à la coalition : battu à Waterloo (18 juin 1815), il abdique une seconde fois.

Interné à Sainte-Hélène, il y meurt le 5 mai 1821. Ses cendres ont été ramenées en France en 1840 et déposées aux Invalides.

Activités

officier (armée)

officier général

souverain de 1804 à 1815
Empereur des Français (1804-1814, 1815) et roi d'Italie (1805-1814).

chef d'Etat de 1799 à 1804
Premier consul (1799-1802) puis consul à vie (1802-1804).

Sources de la notice

Notice BnF n° FRBNF12008245.

www.larousse.fr/encyclopedie.

Liens entre producteurs

Les dates affichées sont celles de la relation entre les producteurs.
Napoléon Ier (empereur des Français ; 1769-1821)
Télécharger la notice
Permalien