Traitement en cours
Producteur d'archives

Calot, Gérard (1934-2001)

Haut de page

Description

Forme autorisée du nom
Calot, Gérard (1934-2001)
Type de producteur
Personne
Identifiant de l'entité
ISNI 0000 0001 1751 1091
Dates d'existence
7 avril 1934 - 15 mars 2001
Histoire

Gérard Calot, né le 7 avril 1934 à Orléans et mort le 15 mars 2001 à Saint-Cloud, était un démographe et statisticien français, directeur de l’Institut national d’études démographiques de 1972 à 1992. Entré à l'École polytechnique en 1954, il poursuit ses études à Paris de 1957 à 1959 à l'ENSAE (École nationale de la statistique et de l'administration économique) et à l'ISUP (Institut de statistique de l'université de Paris).

Devenu en 1959 administrateur de l'INSEE (Institut national de la statistique et des études économiques), il entre au service de la démographie et devient en 1966 chef de la division « Démographie générale ». Il organise à ce titre, en mars 1968, le recensement de la population en France, avant d’être nommé en 1971 chef du service de la démographie de l’INSEE.

En septembre 1972, il est nommé directeur de l'INED, l’Institut national d’études démographiques, où il succède à Alfred Sauvy et Jean Bourgeois-Pichat. Il occupe ce poste pendant près de vingt ans. En 1974, pendant les âpres controverses qui accompagnent le projet de loi sur la libéralisation de l’avortement défendu par Simone Veil, il participe aux expertises demandées par le ministère.

Une querelle publique sur les indices de fécondité, lancée contre lui en 1991 par l’un des principaux chercheurs de son institut, Hervé Le Bras, ternit son dernier mandat.

Après son départ de l'INED en août 1992, il siège au Conseil économique et social et fonde l'Observatoire démographique européen, qui l’occupe jusqu'à sa mort en 2001.

Il a joué un rôle décisif dans la création de l’Association européenne pour les études de population (European association for population studies), qu’il a présidée de 1987 à 1991.

Son œuvre est d’abord celle d’un pédagogue de l’analyse statistique et démographique, soucieux de contrôler la qualité des données et de clarifier les concepts. Il a publié entre 1964 et 1967 trois manuels de statistique et de calcul des probabilités. Il est aussi l’auteur de nombreux articles de méthode (dont une vingtaine dans la revue de l’INED, Population).

Son principal objet d'étude était la conjoncture démographique de la France et des pays industriels, et plus spécifiquement la fécondité et la nuptialité, dont il tentait de suivre les variations annuelles, mensuelles et journalières, en les prolongeant par des projections démographiques. Son Observatoire démographique européen visait à harmoniser le calcul des indicateurs démographiques pour toute l’Europe, en liaison avec Eurostat et le Conseil de l’Europe.

On lui doit des mises au point sur un nombre important de notions : les composantes de la fécondité (notamment l’effectif moyen des femmes soumises au risque) ; l’articulation entre mesure transversale et mesure longitudinale de la fécondité ; la mesure des taux en démographie (par âge en années révolues et par âge atteint dans l’année) ; les notions d’avance, de retard et de report dans le calendrier des naissances ; la chronologie exacte du baby boom ; les facteurs du vieillissement ; la définition de l’âge (qu’il préconise d’exprimer par la position relative dans la pyramide des âges).

Activités

chercheur
démographe

responsable d'établissement public de 1972 à 1992
directeur de l'INED

Sources de la notice

Notice d'autorité BnF: FRBNF11894885

Liens entre producteurs


Les dates affichées sont celles de la relation entre les producteurs.
Calot, Gérard (1934-2001)

Communication importante concernant les commandes. Cliquez ici

Télécharger la notice
Permalien