Traitement en cours
Producteur d'archives

Pastre, Geneviève (1924-2012)

Haut de page

Description

Forme autorisée du nom
Pastre, Geneviève (1924-2012)
Type de producteur
Personne
Identifiant
ISNI 0000 0001 1557 1859
Dates d'existence
20 novembre 1924 - 17 février 2012
Histoire

Disparue à l’âge de 88 ans, Geneviève Pastre est née à Mayence en Allemagne le 20 novembre 1924, d’un père militaire originaire de Millau et d’une mère originaire de Paris, dont les grands-parents résidaient avenue de Bel-Air, proche de Nation. Sa mère, fille de militaire, donna naissance à trois filles.

Geneviève Pastre est agrégée de grammaire après la Seconde Guerre mondiale. Elle publiera un ouvrage de grammaire et d’orthographe ayant fait autorité en son temps. Elle exerce d'abord au lycée de Saumur de 1949 à 1955, puis elle est nommée au lycée expérimental de Montgeron, où elle enseigne jusqu’à sa retraite en 1989. Elle épouse dans les années 50 un professeur agrégé d’histoire, enseignant au prytanée militaire de La Flèche, médiéviste, qui travailla sa vie durant sur l’histoire de l’abbaye de Fontevraud et avec qui elle eut deux filles.

A la fin des années 50, elle se sépare de son époux, et s’investit davantage dans les différents ateliers organisés au lycée expérimental, notamment l’atelier théâtre, et l’atelier danse. Jeune, elle voulut faire de la danse classique, ce qu’elle fit au lycée de Montgeron. Elle crée ensuite le théâtre de l’Escalier, qui devint ensuite, vers 1975, la compagnie Geneviève Pastre. En 1976, elle s’engage politiquement dans un courant féministe avec Gisèle Halimi, rejoint le Groupe des lesbiennes féministes, milite au CUARH (Comité d’urgence anti-répression homosexuelle). A partir de cette époque et jusqu’à sa mort, elle est une militante lesbienne engagée dans la défense des personnes LGBTI, et fut notamment à ce titre une infatigable défenseure de la mémoire des personnes homosexuelles déportées. Au début des années 80, elle collabore au mensuel Homophonies. En 1982, elle devient la présidente de radio Fréquence Gaie qui deviendra Radio FG. Elle adhère au PFU (Parti féministe unifié), et les Mauves, un mouvement politique gay et lesbien, et se déclare candidate à la présidentielle de 2002.

Elle mène parallèlement depuis 1972 une carrière d’écrivaine et de poétesse, mais également d’essayiste, travaillant entre autres sur les Amazones, sujet qui donnera lieu à un ouvrage foisonnant. Elle crée également une association littéraire féministe, les Octaviennes, puis donne naissance aux éditions Geneviève Pastre en 1989, qui publieront de nombreuses femmes auteures dans une multitude de genre. Eminente figure du mouvement gai et lesbien français de la seconde moitié du XXe siècle, Geneviève Pastre, laisse par ailleurs de nombreux écrits non publiés.

Activités

chercheur

enseignant

militant politique
mouvement politique gay et lesbien

écrivain

éditeur

Sources de la notice

- BnF notice n° : FRBNF11918748

Télécharger la notice
Permalien