Traitement en cours
Producteur d'archives

Vitet, Ludovic (1802-1873)

Haut de page

Description

Forme autorisée du nom
Vitet, Ludovic (1802-1873)
Autres formes du nom
Vitet, Louis de 18 octobre 1802 à 5 juin 1873
Type de producteur
Personne
Identifiant de l'entité
ISNI 0000 0001 2098 8173
Dates d'existence
18 octobre 1802 - 5 juin 1873
Histoire

Ludovic Vitet (1802-1873), petit-fils de Louis Vitet (1736-1809), normalien et journaliste (il débuta dans le Globe), s'occupe d'archéologie et est nommé inspecteur général des monuments historiques en 1830 (le poste est créé pour lui par Guizot).

Le 10 avril 1834, Vitet est nommé secrétaire général du ministère du Commerce et démissionne de ses fonctions d'inspecteur général qu'il cède à Prosper Mérimée avec qui il continue de suivre de près les questions concernant les monuments historiques : il préside jusqu'en 1848 la commission des monuments historiques, créée à son initiative et chargée d'attribuer des subventions pour la restauration des monuments.

Il se consacre également à la politique, notamment comme député de Bolbec (Seine-Inférieure).

Outre de nombreux articles dans le Journal des savants, la Revue des Deux-Mondes, la Revue contemporaine, on lui doit un Rapport au ministre de l’Intérieur sur les monuments, les bibliothèques, etc. de l’Oise, de l’Aisne (1831), une Histoire de Dieppe (1838), une Monographie de Notre-Dame de Noyon (1845) et une Histoire financière du gouvernement de Juillet (1848).

Il est élu à l'Académie française le 8 mai 1845.

Activités

député

inspecteur général
inspecteur général des monuments historiques

écrivain

Organisation interne
Généalogie

Médecin réputé, conventionnel puis député et maire de Lyon à partir de 1792, Louis Vitet (1736-1809) avait épousé Marguerite Faulin. Leur fils Pierre-Jean épousa Amélie Arnaudtizon ; ils eurent deux enfants : Ludovic, et Amélie, qui devint Madame Eugène Aubry.

Fils d’Amélie Vitet et d’Eugène Aubry et neveu de Ludovic Vitet, Eugène Aubry-Vitet (1845-1930), archiviste-paléographe, homme de confiance du comte de Paris et écrivain, eut des relations suivies avec tout le Gotha et les milieux économiques (sa femme étant née Darblay) et politiques français de 1870 environ à sa mort. Une de ses filles, Jeanne (1874-1966), épousa le comte Carl Costa de Beauregard (1867-1915).

Sources de la notice

Notice FRAN_NP_050218 des Archives nationales sur la Famille Vitet ;

Notice biographique de Louis, dit Ludovic Vitet sur le site de l'Académie française. Disponible à cette adresse : http://www.academie-francaise.fr/les-immortels/louis-dit-ludovic-vitet?fauteuil=27&election=08-05-1845 ;

Auduc Arlette, Quand les monuments construisaient la nation : le service des monuments historiques de 1830 à 1940, Comité d'histoire du ministère de la Culture, 2008

La Ligue précédée des États d'Orléans : scènes historiques / par L. Vitet, 1883. - A propos de l'enseignement des arts du dessin / Louis Vitet, Eugène Viollet-Le-Duc. Suivi de L'enseignement des arts, il y a quelque chose à faire / par Eugène Viollet-Le-Duc, 1983 ;

GLU : Vitet (Louis, dit Ludovic). - Larousse 19e s.. - Lorenz. - Annuaire prosopographique, Comité des travaux historiques et scientifiques : http://cths.fr (2012-03-14). - World biographical information system : http://db.saur.de/WBIS (2012-03-14) ;

Numéro notice dans la base Autor de la Médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine : AA00002

Notice d'autorité BnF n° FRBNF13336936

Liens entre producteurs

Les dates affichées sont celles de la relation entre les producteurs.
Vitet, Ludovic (1802-1873)

Ce producteur dans des sites extérieurs

Notice Wikipédia
18/10/1802 - 05/06/1873 Ludovic Vitet : https://fr.wikipedia.org/wiki/Ludovic_Vitet
Notice Wikipédia
Notice de la bibliothèque nationale de France
18/10/1802 - 05/06/1873 Vitet, Ludovic (1802-1873) : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb13336936n
Notice d'autorité BnF

Communication importante concernant les commandes. Cliquez ici

Télécharger la notice
Permalien